Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA incorrigible face à Bourg-Péronnas (2-3)


Rédigé par Antoine Astima le Vendredi 31 Mars 2017 à 21:56 | Modifié le Vendredi 31 Mars 2017 - 23:09


Les Ajacciens, qui en menant 1-0 à la pause, avaient le match en mains face à Bourg-Péronnas, n’ont pu se mettre à l’abri dans une seconde période de folie (2-3). Piégés, à deux reprises par les contres adverses, ils croyaient avoir fait le plus dur en arrachant l’égalisation à deux minutes de la fin. Mais oubliant leurs fondamentaux, ils se sont faits corriger au bout du temps additionnel. Un scénario cruel au cours duquel ils faut bien reconnaître que les Gaziers ont donné le bâton…


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
GFC Ajaccio-Bourg-Péronnas : 2-3
Stade Ange Casanova
GFCA Bourg Péronnas 2-3 (1-0)
Temps doux
Bon terrain
Pelouse correcte
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 1 800 environ
Arbitre : M. Delpech assisté de MM. Leducq et Haulbert
Buts : Benrahama (5e et 88e) pour Ajaccio
Hoggas (75e) Boussaha (77e), Heinry (90+3) pour Bourg Péronnas
Avertissements :
GFCA
Elana- Clerc (Boujedra 82e), Houtondji, Diedhiou, Mombris- Mulumba- Ducourtioux (cap.), Kemen (Maah 68e)- Benrahma, S.Cissé, Court- ent : J.L.Vannucci
Bourg Péronnas
Fabri- Dimitriou (cap.), Dikamona, Perradin, Digbeu (Faivre 62e) - Chéré Gamiette, - Del Castillo (Heinry 57e), Hoggas, Berthommier (Boussaha 74e) - Merdji- ent : H. Della Maggiore.

Invaincu depuis cinq journées, le GFCA veut poursuivre sur sa lancée face à des Bressans qui restent, pour leur part, sur trois défaites consécutives. Sans Youga, Bréchet et M’Changama, les « rouge et bleu » débutent sur un bon rythme après une minute d’applaudissements  très émouvante, à la mémoire de Paul Rossi. Il ne fallait pas arriver en retard, une habitude du côté de Mezavia puisque d’entrée de jeu, les Ajacciens font mouche.
Déboulé de Court sur le flanc gauche et l’arme fatale (centre en retrait) pour Benrahama qui envoie Fabri aux pâquerettes (5e). Sur sa lancée, le feu follet prêté par le Gym, remet ça sur un service de Mulumba mais sa frappe échoue d’un crampon. Ce sera tout du côté ajaccien jusqu’à la pause tant il est vrai que le rythme va complètement baisser. Le Gaz campe sur ses positions et laissent venir des Bressans peu inspirés. Peu ou pas de rythme, occasions « pocu è micca » hormis deux tentatives de Merdji, seul Bressan dangereux qui bute sur un Elana impeccable (15e) et coupe la trajectoire au premier poteau sur un centre de Dimitriou (26e).
A la pause, le Gaz fait la bonne affaire mais le match reste encore dans les starting-blocks. Bref, pas grand-chose à se mettre sous la dent.
 

(Photos Marcu-Antone Costa)

GFCA-Bourg
  • GFCA-Bourg
  • GFCA-Bourg
  • GFCA-Bourg
  • GFCA-Bourg
Changement de décor au retour des vestiaires. On va assister à un match complètement fou ! Conscient du danger par rapport à une première mi-temps terne, le Gaz appuie sur le champignon. Dans les buts bressans, le jeune Julien Fabri, va alors être soumis à rude épreuve. Les occases se multiplient mais ni Cissé (-frappe trop enlevée 46e), Benrahma (frappe enroulée repoussée 49e), Ducourtioux (tir puissant de 25 mètres) et Court (frappe enroulée repoussée par Fabri 58e), ne parviennent à faire mettre un deuxième genou à terre à des Bressans tout heureux d’être encore dans le match. Merdji sort la tête de l’eau et sollicite timidement Elana (62e). Avertissement sans frais. Car dans sa furia et son désir de se mettre à l’abri, le GFCA oublie ses fondamentaux.
Ainsi, après une occasion de Maah, parti seul dans le dos de la défense adverse et repris, d’un crampon par le retour de Dikamona (72e), le match bascule en deux minutes.
C’est d’abord Chéré qui file à gauche et sert Berthommier lequel voit son tir repoussé par Elana avant qu’Hoggas, qui a bien suivi, ne  refroidisse Mezavia (75e). Nullement décontenancés, les Ajacciens repartent à l’abordage.
S’en suit un cafouillage duquel Benrahma parvient à s’extraire mais sa frappe manque le cadre d’un crampon (76e). Sur la contre-attaque, Merdji offre un caviar à Boussaha qui double la mise (77e). Un scénario catastrophe ! Les « rouge et bleu » poussent pour revenir dans une fin de match complètement folle. Boujedra enrhume la défense bressane et, par un trou de souris, Benrahama enflamme Mezavia (88e). On croit que le plus dur est fait.
Mais, en voulant trop gagner ce match, le Gaz oublie de serrer derrière et se fait piéger au bout du temps additionnel par un contre assassin de Heinry (93+3). Cruel mais le GFCA a donné le bâton pour se faire battre.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse