Corse Net Infos - Pure player corse

La présidente de « Sulidarità » entendue, mise en garde à vue et relâchée


Rédigé par José FANCHI le Mardi 17 Octobre 2017 à 18:29 | Modifié le Mardi 17 Octobre 2017 - 19:11


La présidente de Sulidarità, Cathy Bartoli a été convoquée mardi matin à la caserne de gendarmerie d’Asprettu pour y être entendue dans le cadre de l’arrestation de Franck Paoli. Elle a été placée en garde à vue. Son avocat, Jean-François Casalta a été autorisé à entrer dans la gendarmerie d’Asprettu. En fin de soirée elle est sortie libre de la caserne.


La présidente de « Sulidarità » entendue, mise en garde à vue et relâchée
En fuite depuis 2014, Franck Paoli était recherché notamment dans le cadre de l’enquête sur l’attentat à la roquette ayant visé en 2013 la caserne de la gendarmerie Battesti à Ajaccio, siège de la région de gendarmerie en Corse. Franck Paoli a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, mais il avait été transféré à Paris dans des conditions vivement dénoncées en Corse, pour être présenté au juge d';instruction du parquet anti-terroriste en charge de ce dossier.

Plusieurs dizaines de militants se sont rassemblés au milieu de la matinée devant les grilles de la gendarmerie d’Asprettu, déployant leurs banderoles de Sulidarità pour leur camarade entendue.
Un autre rassemblement était prévu à 18 heures au même endroit. Il a été annulé : Cathy Bartoli a été relâchée.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie