Corse Net Infos - Pure player corse

L'œil du technicien : ACA-Clermont vu par Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Vendredi 3 Février 2017 à 21:22 | Modifié le Samedi 4 Février 2017 - 07:33


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui dissèque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Vendredi soir il a assisté àACA-Clermont


L'œil du technicien : ACA-Clermont vu par Baptiste Gentili
L'analyse de la soirée
Pas très heureux la semaine dernière à Bourg en Bresse l'ACA doit impérativement se racheter en recevant une équipe Clermontoise très imprévisible cette saison et qui constitue donc un adversaire à prendre très au sérieux.
 Les Ajacciens le savent et ce début de match démontrent très vite leurs intentions : une entrée en matière tonitruante de la part des rouges et blancs qui harcèlent en permanence leurs adversaires qui souvent débordés parent au plus pressé.
A la 11e minute Nouri alerte Maazou d'une superbe diagonale, celui bien que déporté sur le côté droit, réussit en pleine vitesse à remettre la balle au deuxième poteau pour le même Nouri qui avait poursuivi son action et qui n'aura plus qu'a conclure ce mouvement remarquable de la part des deux compères.
1 à 0 : l'ACA est sur un nuage et continue de pilonner l'arrière garde visiteuse qui ne sait plus trop à quel saint se vouer. 

Maazou, Madri, Nouri donnent, tour à tour, le tournis aux défenseurs adverses sans toutefois réussir à faire le break durant ces 25 premières minutes où les hommes d'Olivier Pantaloni se montrent supérieurs dans tous les compartiments du jeu. 
Clermont tout heureux de ne pas avoir sombré, redresse quelque peu la tête et réussi à atteindre la mi temps avec seulement ce petit but de retard, qui lui laisse ainsi encore beaucoup d'espoir pour revenir dans ce match. 


La reprise confirme cette impression puisque ayant laissé passer l'orage les protégés de Corrine Diacre vont égaliser sur un coup franc mal tiré qui plus est :  le ballon va traverser une forêt de jambes dans la surface ajaccienne avant d'atterrir dans les pieds de Laporte idéalement placé et, qui du plat du pied, remet les deux équipes à égalité. 
Frustrant pour l'ACA qui ne méritait pas ça, il restait alors 30 minutes et les insulaires semblèrent alors se ressentir de leurs efforts, mal récompensés il faut bien le dire. 
Les deux coachs décidèrent d'apporter quelques modifications à leurs équipes respectives du sang neuf des deux côtés mais surtout le désir de remporter ce match puisque le compartiment offensif est renforcé prouvant ainsi que chacun veut la victoire. 
Cela donnera un coude à coude plein de suspens puisque les deux équipes vont se rendre coups pour coups durant la dernière demi heure, d'un match finalement très vivant. 
A ce jeu là c'est l'ACA qui aura le dernier mot grâce à ce diable de Nouri qui, d'un maitre tir à l'entrée de la surface, va offrir la victoire à son équipe à la 87e minute. 
Les ajacciens exultent, mais au final ils n'auront pas volé cette victoire qu'ils auront voulue jusqu'au bout. 

Les plus
Une entame de match parfaite pour l'équipe ajaccienne. Déterminés, disponibles et constamment en mouvement les joueurs ascéistes ont affiché un désir de vaincre indiscutable et qui aurait mérité au moins un, voire deux but de plus au terme des 45 premières minutes. 
Ce compartiment offensif confirme son potentiel avec des individualités marquantes tels Nouri, Gakpa, Maazou et Madri bien épaulés par le petit nouveau Camara qui promet beaucoup dans l'entre jeu . 
Chez les visiteurs il est à noter cette capacité à toujours être resté bien organisé, ce qui leur a permis de ne pas sombrer en première mi-temps face à la furia ajaccienne. 
Cela démontre une certaine maturité dans cette équipe avec beaucoup de joueurs expérimentés.


Les moins 
Je vais peut être me répéter, mais malgré la débauche d'énergie, le talent et la générosité des attaquants ascéistes, cette équipe gagnerait beaucoup plus en incluant un attaquant axial supplémentaire pour épauler Maazou qui, au four moulin, sur tout le front de l'attaque ne peut évidemment pas centrer et finir à la fois. Objectivement il manque ce petit détail qui à mon sens permettrait à l'ACA d'avoir une corde de plus à son arc offensif. 
En ce qui concerne Clermont, j'irai jusqu'à dire que cette équipe me paraît moyenne dans son ensemble, sans forces ni faiblesses marquantes, qui peut très bien dans un soir sans réussite essuyer de lourdes déconvenues,c e qui aurait bien pu lui arriver ce vendredi soir. 


Le fait du match
Il n'y en a pas eu, mais le fait de la soirée c'est que ce match finalement nous aura plu dans la mesure où il y a eu par moment beaucoup d'intensité en particulier côté ajaccien . 

 

L'homme du match
Nouru mérite incontestablement la palme.Aactuellement en pleine forme le capitaine ascéiste a marqué de son empreinte ce match en signant un doublé mais aussi en se montrant présent dans tous les bons coups, confirmant ainsi son talent toujours au service du collectif. Et ça c'est remarquable !


Olivier Pantaloni : " Les trois points sont mérités"

A l"issue de la rencontre Olivier Pantaloni disait sa satisfaction.
"C’est une victoire logique sur l’ensemble du match. Sur le vu des occasions que l’on se créé en première période et en fin de rencontre, les  trois points son mérités. On s’est fait rejoindre par cette équipe de Clermont qui avait pris un peu le dessus dans le jeu sans pour autant se montrer véritablement dangereuse. Cette égalisation contre le cours du jeu nous a fait mal.  Les joueurs ont gardé à l’esprit les matchs précédents où, à force de vouloir gagner, nous avions perdu. On a su rester solide défensivement pour préserver le match nul tout en jouant les coups à fond devant. Les contres nous ont permis de forcer la décision. C’est une bonne chose. Nous avons une semaine à trois matchs. Lundi, nous irons au red Star afin de poursuivre cette série et de confirmer ensuite vendredi contre Valenciennes. Nous avons 30 points, l’objectif est d’arriver au plus vite à 43 pour jouer plus libérés et pourquoi-pas viser un peu plus haut. Mais je n’oublie pas que la saison dernière, nous avions 12 points d’avance sur le premier relégable à sept journées de la fin, et nous n’avions pris que 2 points en 7 journées assurant le maintien à la 37e journée. Donc méfiance…"
Laurent Abergel  avouait sa part : "On s’est fait un peu peur dans cette rencontre. On se dirigeait vers le nul mais au final c’est un score mérité. On a mis les ingrédients qu’il fallait pour enlever la décision. On a un peu souffert après l’égalisation sur coup de pied arrêté, c’est rageant mais paradoxalement, je crois que l’on s’est vite remis en selle, on n’a pas trop douté. On a sans doute gagné en maturité. Quand on est le dos au mur, on arrive à relever la tête. C’est une victoire importante car il fallait vite réagir après le match de Bourg-Péronnas."
A. A



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse