Corse Net Infos - Pure player corse

L'ACA tient sa première victoire !


le Mercredi 25 Septembre 2013 à 21:40 | Modifié le Jeudi 26 Septembre 2013 - 02:09


Avec un système de jeu repensé, et une composition inédite, l'ACA a pourtant fait le match qu'il fallait pour ouvrir son compteur de victoires. Un succès 2-1 face à Lyon, avec des buts d'Arrache et Camara, ont permis à Ravanelli et ses joueurs de pouvoir enfin savourer le goût des trois points, si importants. Les Oursons, devant leur public, se sont enfin montrés tranchants, et à la hauteur de l'évènement. Un grand bol d'air, et une soirée folle!


Salim Arrache vient de marquer, le banc Ajaccien exulte
Salim Arrache vient de marquer, le banc Ajaccien exulte
Stadiu F. Coty, Marcuri u 25 di Sittembri di u 2013
AC Aiacciu 2 –1 O Lyonnais (1-0) 
Tarrenu : Bonu ; Tempu : Dolci
Spettatori : circa 7000
Scopi : (Arrache18a), (Camara 70a) pà l’ACA ; Malbranque (56a) pà l’ OL
Avvertimenti : Goncalvès, Arrache Lasne, Belghazouani, Camara pà l’ACA ; Malbranque, Grenier, Lacazette pà l’OL
Sclusioni : Lacazette (90a) à Lyon
ACA : Ochoa – André, Zubar, Dielna, Crescenzi – Goncalvès, Mostefa, Cavalli, Lasne, Diarra – Arrache
Bancu : Sissoko – Pedretti, Pierazzi, Camara, Belghazouani, Nadeau, Bonnart
Add. : F. Ravanelli
OL : Lopes – Koné, Umtiti, Bedimo, Fofana – Gonalons, Malbranque, Grenier – Lacazette, Gomis, Briand
Bancu : Gorgelin – Zeffane, Sarr, Ferri, Plea, MVuemba, Fekir
Add : Remi Garde
Arbitru : Sgiò Gautier

U Scontru

Ce sont les visiteurs qui tiennent le ballon en ce début de match, et l’ACA qui se montre ambitieux, avec des tentatives de percées de Salim Arrache. C’est pourtant le goal acéiste qui s’emploie en premier, Gomis hérite du cuir aux vingt mètres après une action mal dégagée, et frappe pleine lucarne, le portier mexicain veillait au grain (14a). L’ACA peine à se libérer mais sur une action d’école, Salim Arrache échappe à la défense, lancé par J. Cavalli, et s’en va battre Anthony Lopes d’un plat du pied droit ! Timizzolu exulte et l’ACA ouvre pour la première fois le score à Timizzolu ! (19a). Les Lyonnais réagissent mais se heurtent à une défense regroupée. On tente une frappe de loin, mais Briand ne cadre pas (27a). Le même est trouvé sur un centre, mais sa tête est trop molle pour inquiéter Ochoa. Cinq minutes plus tard, changement de camp, l’ACA insiste, et Dielna tente seul sa chance pied gauche, un tir qui retombe dans la lucarne, mais que Lopes détourne admirablement !  (32a). Tout proche du deux-zéro, l’ACA se montre également rigoureux en défense, malgré une incursion de Malbranque, dont le tir en déséquilibre est encore capté par Memo Ochoa (39a). Les Ajacciens répondent du tac au tac, ballon plongeant au point de pénalty pour Mostefa, dont la reprise est contré, et manque de lober Lopes, qui sauve sur sa ligne (43a).
Au retour des vestiaires l’ACA va retomber dans ses travers, et se montrer trop attentiste. Lyon va en profiter, première alerte avec un coup-franc de Grenier aux vingt-cinq mètres, détournés par Ochoa (47a). Dans la foulée, Lyon repart de l’avant, et va réussir l’égalisation, à la 56e. Lacazette plein axe décale Malbranque, qui s’infiltre à droite et croise son tir devant Crescenzi, qui voit Ochoa battu : 1-1, tout est à refaire pour les Ajacciens. L’ACA veut réagir instantanément, mais sur un ballon de Cavalli, Diarra ne peut battre Koné, qui se saisit du ballon. La suite, avec Malbranque qui tente à nouveau de loin, mais Ochoa veille. Les Oursons sont pourtant la tête dans le sac, depuis l’égalisation, mais Ravanelli fait un coaching gagnant, et sort Arrache pour Camara, 19 ans seulement. Mais sur son premier ballon en profondeur, le jeune Abou Camara est lancé par Diarra, échappe à Koné et bat Lopes d’un plat du pied, pour le 2-1 ! On n’e croit pas nos yeux, mais l’ACA reprend l’avantage, grâce à son jeune attaquant de pointe (70a). Le jeu va alors se hacher, et Timizzolu pousser son équipe jusqu’à la victoire. Pourtant le public ajaccien aura une petite suée, sur un nouveau coup-franc concédé par André, Grenier le tire à la gauche d’Ochoa mais le portier mexicain régale son monde d’un arrêt du bout du gant parfait, et dévie ce ballon sur son poteau ! (88a). On en reste là, après quatre minutes de temps additionnel, pendant lesquelles Lacazette sera expulsé pour une contestation virulente devant M. Gautier.

L'ACA

Avec une compo totalement inédite et surprise, Crescenzi remplaçait Bonnart et Arrache se retrouvait pour la première fois titulaire et seul en pointe. Un 4-2-3-1 qui permet à l’ACA de jouer plus haut, et surtout de presser haut. 
Les ballons distillés par Cavalli et les appels incessants d’Arrache ont été la clé de voute, qui déstabilisa la défense rhodanienne. Un pari réussi, de même que celui fait avec la non titularisation de J.-B. Pierazzi, pour revenir avec deux milieux défensifs. Le jeu  s’en est trouvé amélioré, et l’ACA a enfin pu faire du jeu. 
En défense, Crescenzi a rassuré, Dielna et Zubar ont assuré, et André s’est piqué d’un match quasi-parfait. La rentrée de Camara aura été la cerise sur le gâteau concocté par Ravanelli, qui a fêté comme il se doit la victoire avec les supporters, sa première en tant qu’entraîneur pro. 

L'Avversariu

En 4-3-3 comme à son habitude, l’équipe de Rémi Garde n’a pas montré beaucoup d’entrain, et s’est même montrée suffisante, par moment. Un Gomis très actif, mais qui a au final très peu frappé au but, et surtout un milieu de terrain mal organisé, et qui a permis à l’ACA de développer et de construire.
On a tout de même souffert sur les coups de patte de Grenier, les débordements de Lacazette,  même si ce dernier tombait à chaque fois sur un André en état de grâce. La défense a elle craqué sur deux ballons dans le dos, elle qui est pourtant difficilement prenable en vitesse. Anthony Lopes n’aura que retardé l’échéance, sur la frappe de Dielna.


U Bilanciu

On peu enfin souffler, du moins jusqu’à Dimanche, du coté de Timizzolu. Face à Lyon, l’ACA s’est enfin libéré, même s’il a fallut pour cela changer beaucoup de choses, à commencer par le système de jeu. Le choix Crescenzi s’est avéré très bénéfique, alors que Arrache a bluffé tout son monde pour sa première apparition. Le jeune Camara, lui, avait faim, et frappe ainsi un grand coup en offrant trois points vitaux aux Oursons. 




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Novembre 2018 - 22:46 Rugby : Le RCA se reprend face à Saint Saturnin

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse