Corse Net Infos - Pure player corse

L’ACA piégé par Laval


Rédigé par Antoine Astima le Vendredi 28 Octobre 2016 à 22:28 | Modifié le Vendredi 28 Octobre 2016 - 23:06


Dépassé par une surprenante équipe lavalloise, coriace, réaliste et récompensée de ses efforts, l’ACA, passé à côté du match, s’est incliné le plus logiquement du monde (1-3). L’addition aurait même pu être plus lourde. Un match à oublier…


Ligue 2-13e journée
Stade François Coty
ACA-Laval 1-3  (1- 1)
Temps doux
Bon terrain
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 1 800 environ
Arbitre : M. Castro assisté de MM. Perruaux et Grosbost
Buts : Afougou (11e c.s.c.) pour l’ACA, Appindangoye (37e), N’Diaye (46e), Saint-Louis (56e) pour Laval
Avertissements : Videmont (22e), Cavalli (64e), Nouri (78e), Abergel (88e)

ACA
Goda- Fall, Abdallah, P.Cissé, Pierre-Charles- Abergel, Vincent (Frikeche 74e)- Nouri, Cavalli (cap.), Videmont (Madri 59e)- Maazou (Chaibi 59e)- ent : O. Pantaloni

Stade Lavallois 
Cappone- Mukiélé, Appindangoye, Couturier (Perrot 14e), Afougu- Coutadeur, Monfray, Alla (cap.)- Saint-Louis, N’Diaye, Bayard (Malonga 77e)- ent : D. Zanko

Battu la semaine dernière au Havre, malgré un bon contenu, l’ACA doit réagir à domicile où il totalise la plupart des points (13/15). L’adversaire du jour, Laval, lanterne rouge (8 points) n’a rien d’un foudre de guerre mais gare au match-piège !
Privés de Boe Kan, suspendu, les Ajacciens qui se présentent en 4-2-3-1 classique, démarrent sur un petit rythme. On craignait le match-piège, le maigre public de Timizzolu sera servi. Si, au sortir d’une dizaine de minutes soporifiques, l’ACA a la bonne idée de se donner de l’air en ouvrant la marque par Abergel servi sur coup franc par Cavalli et aidé malencontreusement par Afogou (11e), les Mayennais vont prendre les rênes de la partie et faire douter une équipe pas vraiment dans son assiette.
Bayard trouve un excellent Goda sur sa route (17e), un centre de N’Diaye ne trouve pas preneur (24e) et une frappe de l’intenable Saint-Louis est contrée par le dos de Cissé (34e) illustrent la domination d’une équipe visiteuse beaucoup plus en jambes. Le ballon est sorti proprement, les duels sont gagnés… L’ACA qui donne des signes inquiétants de faiblesse en défense, va finalement plier sur un centre de Bayard repris par Appindangoye pour le premier but lavallois en déplacement cette saison (37e). Un score amplement logique à la pause.


On croit l’ACA en capacité de présenter une toute autre copie au retour des vestiaires.
u contraire, Laval va confirmer son excellente première période et plier le match en dix minutes. C’est tout d’abord N’Diaye qui reprend victorieusement un tir d’Alla repoussé par Goda (46e). Puis Saint-Louis, dix minutes plus tard qui inscrit le troisième but de la tête sur un centre de Bayard (56e).
L’ACA ne s’en remettra jamais. Hormis une volée de Nouri boxée par le portier mayennais (62e), les occasions seront inexistantes.
Les minutes défilent et les Lavallois, toujours maîtres du terrain, conservent leur avantage.
Une défaite logique pour l’ACA mais un contenu inquiétant pour la suite.
 

(Photos Marcu-Antone Costa)


Les réactions

Denis Zanko (entraîneur Laval) 
«  On a fait match plein mais, à l’inverse de beaucoup de prestations depuis le début de la saison, on a été récompensés de nos efforts. Pourtant, le scénario n’était pas bien parti avec un blessé d’entrée de jeu et un but encaissé. On a eu le mérite d’y croire, de prendre le jeu à notre compte. Et de repartir très fort en seconde période. On n’a pas souvent été en réussite cette saison, cela va nous donner de la confiance mais il est certain qu'il faudra nécessairement confirmer. »


Olivier Pantaloni  (entraîneur ACA)
« Laval mérite sa victoire. L’équipe a fait preuve d’une grande volonté et développé des qualités. Je craignais ce match et  on est tombé dans le piège. On a la chance de mener et derrière, après le but, on arrête de jouer. Ce fut une promenade de santé pour Laval. Il faut vite tirer les enseignants de cette rencontre. Il faudra trouver les raisons de ce naufrage et de ce comportement. On avait l’opportunité de laisser cette équipe, je savais qu’ils allaient s’accrocher. Ils ont des valeurs et ils les ont démontrées aussi. Ce que l’on est capable de faire face aux grosses pointures, on doit aussi être capable de le faire  face  aux équipes de bas de tableau. »



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse