Corse Net Infos - Pure player corse

L'ACA muet à Montpellier aggrave son cas


le Samedi 22 Février 2014 à 22:32 | Modifié le Samedi 22 Février 2014 - 23:24


Malgré une première mi-temps de résistance, où l'ACA a su faire le dos rond, la seconde période a vu des Ajacciens trop timorés pour pouvoir reprendre le dessus. Punis par un but de Mounier, les Oursons ont ensuite couru après le score et la balle, jusqu'au coup de grâce de Rémy Cabella, au bout du temps additionnel. Une leçon de lucidité, et encore une défaite indiscutable. L'ACA reste sous assistance respiratoire, à dix points derrière Evian.


(Ritrattu : G. Pierlovisi)
(Ritrattu : G. Pierlovisi)
Stadiu di a Mosson, Sabbatu u 22 di Farraghju di u 2014
Montpellier HSC 2 – 0 AC Aiacciu (0-0)
Scopi : Mounier (56a), Cabella (90a+4) pà Montpellier. 
Avvertimenti : Deplagne pà u MHSC ; Tonucci pà l’ACA
Tempu : Fretu ; Tarrenu : Mediu
Spettatori : Circa 15000
Arbitru : Sgiò W. Bien
ACA : Ochoa, Hengbart, Tonucci (Yakovenko 86a), Dielna, Faty, André, Diarra, Mostefa, Cavalli (cap), Lasne (Goncalvès 79a), Tallo (Oliech 65a)
Bancu : Sissoko, Perozo, Ait-Yahya, Gonçalves, Remiti, Iakovenko, Oliech
Add. : Christian Bracconi
MHSC : Jourdren, Congré, Hilton (cap), Tiené, Deplagne, Marveaux, Mounier (Montaño 81a), Cabella, Sanson (Martin 88a), Stambouli, Niang (Camara 70a). 
Bancu : Pionnier, Bocaly, El Kaoutari, Martin, Deza, S.Camara, Montaño
Add. : Rolland Courbis

U Scontru

Première banderille du match, Ricardo Faty trouve un angle, mais de très loin, et sa frappe montante fuit le cadre (3a). Montpellier passe sur les côtés et s’installe même devant la surface, en ce début de rencontre, mais la défense de l’ACA fait bloc. Sur un coup-franc depuis la droite, Cabella trouve Tiéné au second poteau, qui reprend du bout du pied. Le ballon rebondit, mais Ochoa réalise une parade en extension de classe pour sauver son but (20a). La défense est sous pression côté Ajaccien, où l’on a du mal à ressortir. Les Ajacciens réussissent enfin à passer la ligne médiane, à la demi-heure de jeu. Sur une transversale de Lasne, Diarra est trouvé et centre pour Tallo, Cavalli a bien suivi et remet dans l’axe du but déserté, mais Tallo n’était pas replacé (33a). Dielna verrouille face à Sanson, et Cabella peine à trouver de l’espace, face au jeu dur sur l’homme des Oursons. Réaction avec Morgan Sanson dont le centre traverse la surface, Cabella trouve ensuite Mounier qui la touche de la tête, mais sans puissance (39a). 
 
Montpellier se signale dès le retour des vestiaires, avec une frappe de Niang, bloquée par Ochoa. Sur le contre, Lasne centre pour Tallo qui fait faute sur Congré, mais qui avait pourtant réussi à dévier pour Cavalli, seul au second poteau (49a). Mais  les locaux se libèrent, Mounier part au but à la limite du hors-jeu, et délivre un centre en retrait pour Niang, seul, mais la passe est trop forte et l’attaquant ne peut reprendre (53a). Partie remise, sur un débordement de Cabella, celui-ci trouve joliment Niang, qui remet pour Mounier, seul pour crucifier Ochoa : 1-0 (56a). L’ACA réagit, mais Tallo voit son tir détourné par Jourdren, l’arbitre oublie le corner. Nouvelle tentative de Niang à a 65e,mais ça finit dans le petit filet d’Ochoa. Sur un nouveau coup-franc, Tiéné cherche la lucarne, mais le ballon passe d’un rien au-dessus (69a). Montpellier rate par deux fois le but du K-O, notamment par Montaño sur un trois contre un. 94e minute, Cabella clôt le score, avec son 10e but de la saison, après un oubli de la défense sur le côté gauche, encore une fois avec Mostefa dans le coup (2-0). 

L'ACA

Toujours en 5-4-1, l’ACA a subi durant toute la rencontre, sans maîtriser un temps soit peu les débats au milieu. Transparents une bonne partie du match dans l’entre jeu, malgré des duels gagnés au forceps, et un jeu dur sur l’homme, Faty, bien seul à la récupération, n’aura fait qu’illusion. La défense à cinq semblait pourtant bien en place, jusqu’à un nouveau placement hasardeux de Mostefa sur le but de Mounier. Hengbart et Tonucci ont pourtant montré l’exemple, Dielna l’ayant suivi dans le timing et dans l’engagement. Diarra très reculé manquait cruellement de confiance dans ses courses pour pouvoir prendre la défense à revers, alors que Lasne et André ne trouvaient que trop rarement la solution devant. Cavalli et Tallo, le prmier en dix et l’autre en pivot, auraient mérité plus de volontarisme de la part… d’eux-mêmes. Dans les buts, Ochoa n’a rien à se reprocher.

L'Avversariu

Dans son nouveau schéma, fonctionnant à merveille, le MHSC version Courbis s’est montré patient, après une première mi-temps brouillonne et des dernières passes trop mollassonnes. Cabella a bien été pris cette fois, mais y est tout de même allé de son traditionnel but contre l’ACA, en fin de rencontre, après que les Oursons aient lâché mentalement, ce qui les a d’ailleurs aidé à finir en beauté. Hilton et Congré ne doivent rien à personne, tant leur expérience a suffi face au manque d’intelligence chronique de Tallo, pourtant intelligemment replacé. Sanson et Mounier ont su trouver la clé, alors qu’M’Baye Niang a manqué bon nombre de ballon chauds. La bataille du milieu remportée, il n’aura fallut que de l’insistance pour faire plier l’AC Aiacciu, et aussi un pressing bien dosé par le maître Courbis. 

U Bilanciu

Encore une défaite, logique, à l’extérieur. Cette fois, la messe semble dite tant l’écart est grand, et tant le mois de Mai approche. Plombé d’entrée par des absences - celles de Zubar et Pedretti - l’ACA a donc joué ses cartes, mais sans y croire vraiment, après le but de Mounier. L’adversaire semblait à la portée du fusil de Bracconi, mais lui et son équipe rentrent encore bredouilles. Qu’elle est longue cette saison, où l’équipage est contraint d’écoper une coque percée de toute part… Dernier canot jeté, celui d’Arrache, qui s’est exilé en Chine, après résiliation du contrat. 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse