Corse Net Infos - Pure player corse

Kulturarte 2016 : Pendant quatre jours, la Colombie met Porticcio dans tous ses états !


Rédigé par le Mercredi 4 Mai 2016 à 22:55 | Modifié le Jeudi 5 Mai 2016 - 00:59


Le Festival Kulturarte 2016 affiche cette année les couleurs d’un nouveau pays. C’est un véritable plongeon dans une immense culture que propose l’association avec à la clé une véritable immersion dans la culture colombienne. Car oui, il s’agit bien de la Colombie qui s’installera du 12 au 15 mai 2016 au Centre Culturel de Porticcio.


Une partie des bénévoles lors de la conférence de pressse
Une partie des bénévoles lors de la conférence de pressse
Le festival se perchait jusqu’ici sur les hauteurs de l’ancien pénitencier de Coti-Chiavari mais il change maintenant de localisation et s’installe sur le littoral au Centre Culturel de Porticcio sur la rive sud du golfe d’Ajaccio à une vingtaine de minutes d’Ajaccio en voiture.
 
Un changement de lieu pour le Festival Kulturarte
C’est avec une larme l’œil que le Festival quitte le site exceptionnel de l’ancien pénitencier de Coti-Chiavari mais c’est avec grand plaisir que les bénévoles de l’association ont préparé une nouvelle configuration logistique et pratique de l’événement, et ce depuis plusieurs mois. Le centre culturel se transformera ainsi en terre d’accueil pour les Colombiens et le public Corse, à commencer par des drapeaux aux couleurs de la Colombie qui flotteront tout le long du littoral de la commune de Grossetto Prugna.
 
Une programmation musicale au plus près de la culture colombienne
 « La musique, c’est un voyage. A un moment donné, on attrape la main d’un public. » (Daphné)
La diversité d’approche est une des caractéristiques fortes de l’association...Ici, qui connaît la musique colombienne, sinon La Colegiala « de Nescafé » ?
Avec Kulturarte sortons des sentiers battus et partons à la recherche de l’immense variété musicale dela Colombie. Comme l’a fait une équipe de bénévoles au mois de Janvier 2016 qui a passé plusieurs semaines en Colombie afin de s’imprégner de cette richesse musicale et culturelle.
Au programme cette année : quatre soirées endiablées, chacune mettant en avant un style musical différent, actuel ou plus traditionnel, mais également des Jam sessions ouvertes aux musiciens corses confirmés (un bon niveau est conseillé pour y participer).
 
Jeudi soir, ANTONIO RIVAS inaugurera la scène du Festival Kulturarte. Fervent ambassadeur du «Vallenato», style de cumbia de la Côte Nord de la Colombie (Caraïbes) reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, il est aussi surnommé “El Jardinero Colombiano”.
Accompagné de son accordéon et de ses musiciens, il véhicule de par le monde la musique traditionnelle de son pays.
 
Vendredi soir, le groupe CHE SUDAKA donnera un concert de Rock, Cumbia, Ska et Punk. Che Sudaka est à ce jour l’une des références internationales du métissage musical et a l’habitude de jouer dans des salles de 10 000 personnes. Découverts par Manu Chao, les deux colombiens et les deux argentins qui forment le groupe ont su fusionner la cumbia, le ska et le punk et, on peut le dire, ils mettent le feu sur scène !
 
Samedi soir, PALENKE SOULTRIBE fera monter la température d’un cran, avec un mélange d’électro et de musique traditionnelle. L’électro cumbia est un style de musique qui prend de plus en plus d’ampleur en Colombie auprès des jeunes. Rythmes envoûtants, accompagnés d’un show explosif et d’une fusion détonante de sons électroniques et de rythmes afro-colombiens.
 
Dimanche soir, MARIMBA Y CHIRIMIA viendront défendre les couleurs et sonorités de la Côte Pacifique colombienne, plus méconnues mais non moins riches que celles des autres régions de la Colombie. Ils nous feront découvrir la marimba, instrument de musique spécifique de cette partie du pays et ressemblant au balafon africain.
 
Le Festival OFF, en accès libre, battra son plein dès 19h à la bodega du festival avec pour commencer un mix colombien le jeudi soir. Puis, vendredi soir et samedi soir, el GRUPO YARUMOS en live ! Le trio acoustique navigue entre rythmes et mélodies de l’Amazonie aux Andes, du Pacifique aux Caraïbes en passant par les Llanos Orientales.
Enfin, dimanche à 19h30, venez danser avec le groupe SALSA NA’ MA’, premier groupe de salsa 100% Corse aux rythmes chauds et puissants de salsa caliente. Les 12 musiciens se feront un plaisir de partager avec le public leur passion pour la musique latine!
 
De la musique mais plus encore !
Une véritable immersion dans la culture colombienne nous attend pendant ces quatre jours de festival !
Outre la danse, les percussions, la cuisine et le café, connus du grand public, petits et grands pourront approfondir la découverte en jouant au tejo, sport national en Colombie ressemblant à la pétanque mais avec des palets, en peignant des molas, véritables œuvres d’art réalisées par les femmes indigènes thulés des tribus khunas, ou encore en décorant des piñatas, jeux typiques de l’Amérique Latine!
 
Les enfants pourront aussi se faire maquiller, se balader à dos de poney, décorer des passe-têtes, s’initier à l’art du cirque ou fabriquer des instruments de musique en matériaux recyclés.
 
L’espace Exposition, regroupant l’artiste colombienne Claudia Puello le photographe Olivier Hoffschir et divers reportages photo de voyage, sera accessible dès le jeudi soir et l’espace
Projections à partir du samedi matin à 10h avec entre autre un hommage à l’écrivain et poéte Gabriel Garcia Marquez et un documentaire sur la musique colombienne actuelle réalisé par Thomas Petitberghien et Olivier Hoffschir.
 
En bref, un véritable village colombien va animer le centre culturel pendant ce week-end de la Pentecôte.
 
Le pré-Festival : Week-end peinture et interventions scolaires
 
La date approche à grand pas et comme pour les éditions précédentes, s’est organisé les 23 et 24 avril dernier, deux jours ouverts aux artistes professionnels, amateurs et en herbe, souhaitant s’associer à la préparation de l’événement et déployer avec cœur leur créativité sur les toiles qui serviront de décor aux murs du centre culturel. Les œuvres seront mises en vente aux enchères à l’aveugle au profit de l’association.
 
Aussi, pour sensibiliser les plus jeunes à cette ouverture vers le monde chère aux membres de l’association, une équipe de bénévoles animera un atelier de découverte du pays en passant dans toutes les classes des écoles de la rive sud (Porticcio, Grosseto Prugna, Pietrosella), et ce à partir du lundi 9 Mai. L’objectif est de faire découvrir la Colombie aux enfants de manière ludique à travers les cinq sens.
 
Les bénévoles de l’association travaillent d’arrache-pied sur les préparatifs depuis plusieurs semaines, sans oublier le travail de logistique et d’organisation que représente ce Festival.
C’est à la force des bénévoles et de toutes les bonnes volontés qu’un tel Festival peut se faire et c’est grâce au public qu’il pourra perdurer dans les années à venir, afin de faire de notre île un pôle d’attractivité fort, même hors saison, et de montrer son ouverture vers le monde et ses richesses culturelles infinies.
 
La programmation en détail sur www.kulturarte.com
 
Billetterie concerts :
-sur place (pas de CB)
- sur corsebillet.co et dans les points de vente Corse Billet
- sur weezevent.com
- à la Fnac
 
Repas colombien dans les restaurants partenaires : L’Ambata et A Marana à Porticcio
(réservations conseillées)
 
Navette maritime Ajaccio/Porticcio et Porticcio/Ajaccio :
En journée selon horaires de la TCA
Retour exceptionnel prévu vers Ajaccio le soir à 23 :30 chaque soir
Carte pour gratuité toute l’année 5€
Abonnement navette maritime :
http://www.bustca.fr/tca.php?langue=FR&id=71&base=menusecondaire
Réservation fortement conseillée pour le voyage retour, car limité à 200 places





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 23:05 L’ACA domine le Havre avec la manière (3-2)

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine