Corse Net Infos - Pure player corse

Journée du droit dans les collèges : les dangers des réseaux sociaux expliqués aux élèves


le Jeudi 4 Octobre 2018 à 19:40 | Modifié le Jeudi 4 Octobre 2018 - 21:16


Ce 4 octobre s’est déroulée la première "Journée du droit dans les collèges" qui avait pour thème les réseaux sociaux. Organisé partout en France par le Conseil national des barreaux et le ministère de l’Education nationale, cet évènement à vocation pédagogique a été l’occasion pour les élèves de 3e du collège Simon Vinciguerra de Bastia et d’autres 13 établissement de l’ile, de se familiariser avec les notions de liberté d’expression, de droit à l’image, de diffamation, d’injure et droits d’auteur…


Journée du droit dans les collèges : les dangers des réseaux sociaux expliqués aux élèves

Ce jeudi matin les élèves de 3e du collège Simon Vinciguerra de Bastia participaient à la première "Journée du droit dans les collèges" organisée par le Conseil national des barreaux et le ministère de l’Education nationale et le sujet du jour avait de quoi intéresser les élèves puisqu’il abordait les droits sur les réseaux sociaux et le cyber-harcèlement.

Pour cette journée spéciale, leur professeur a été Maitre Aurelia Dominici-Campagna, avocate au barreau de Bastia, qui a d’entrée mis à l’aise les jeunes élèves en présentant le métier d’avocat pour en suite aborder l’aspect juridique, souvent méconnu, des réseaux sociaux. 
 

En effet selon le baromètre "Born Social" de l'agence Heaven, publié le 1er octobre dernier, même si la population des 12 -14 ans, la génération née avec internet, utilise régulièrement les réseaux sociaux, la plupart de jeunes n'en connaissent pas les règles élémentaires et n'ont pas forcément conscience des dangers qui les guettent. D'après cette étude plus de 50 % des jeunes sont inscrits sur les réseaux sociaux dès l'âge de 11 ans, c'est-à-dire dès la 6e, et 90 % des élèves le sont en 3e. Cette année encore, Snapchat reste le plus populaire d'entre eux auprès des moins de 13 ans (85 %), suivi par Instagram (66,7 %), Musical.ly / Tik Tok (42 %), WhatsApp (29,8 %) et Facebook (28,7 %). Mais malgré l'usage massif des réseaux selon ce que les élèves déclarent "les parents ne vérifient pas ce qu'ils y publient tous les jours", d'où l'importance de les sensibiliser et de les informer à propos des dangers de la toile.

 

Cette "journée du droit" a vocation à se pérenniser et pourrait concerner les autres niveaux du collège pour les prochaines éditions. 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie