Corse Net Infos - Pure player corse

Hommage aux Morts : Commémorations traditionnelles à travers toute la Corse


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 2 Novembre 2018 à 17:15 | Modifié le Vendredi 2 Novembre 2018 - 18:31


Le 2 novembre, lendemain de la fête de tous les saints, est le jour des Défunts. C’est donc ce vendredi que les cérémonies officielles d’hommage aux morts se sont déroulées à travers toute la Corse. A Ajaccio, Monseigneur de Germay, évêque d’Ajaccio pour la Corse a célébré au "Canicciu" la traditionnelle messe, que les vieux ajacciens ne manqueraient pour rien au monde. Un peu plus tard, sur les hauteurs d’Ajaccio, à Saint Antoine, autre cérémonie du souvenir et messe pour les soldats morts au combat


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
  « Nous allons nous recueillir, prier, écouter la parole de Dieu, dans la foi de l’église pour qui la mort n’est pas la fin de tout » s’est exprimé François Verdier vendredi matin au carré militaire de Saint-Antoine, en présence du maire d’Ajaccio, des autorités militaires et du Secrétaire Général de La préfecture, représentant  la préfète de Corse, du Conseil Exécutif et du Souvenir Français.


Au nom de tous ces héros
Le vicaire de la cathédrale a salué tous les corses tombés face à l’ennemi sur tous les champs de bataille lors des grands conflits : « Ils méritent cet hommage et il est tout à fait normal  de commémorer les défunts et plus particulièrement ceux qui ont sacrifié leur vie pour que la nation soit libre et puisse vivre en paix. »
 Rappelons que cette année correspond au centenaire de la fin de la Première Guerre qui a rendu exsangues bon nombre de familles en Corse. Il y a quelques jours d’ailleurs, uns stèle rendant hommage aux 373e et 173e RI a été inaugurée sur la commune de Sarrola-Carcopino, régiment d’Infanterie composé majoritairement de Corses qui s’est illustré dans les Vosges. Plus de 250 soldats y avaient laissé la vie. Ils avaient tout quitté, femmes, enfants, maison, familles, travail, pour défendre leur pays.  
Dépôt de gerbes de la part de la municipalité d’Ajaccio, du Souvenir Français, de la préfecture de région, du Conseil Exécutif, 2du 12e secteur méditerranéen militaire, suivi de la sonnerie aux morts et d’une minute de silence.  





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie