Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA et Clermont-Ferrand se neutralisent (4/4) : Une mi-temps chacun


Rédigé par José FANCHI le Vendredi 14 Avril 2017 à 22:32 | Modifié le Vendredi 14 Avril 2017 - 22:51


Petit moment de tristesse samedi soir au stade Ange Casanova, lorsque le speaker officiel demanda au public de rendre hommage à notre ami Dominique Figarella, disparu il y a quelques jours. Dans la tribune de presse, sa place est restée désespérément vide. Triste… Surtout une telle rencontre avec autant de buts. Il adorait cela Dumè !


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Le 4-4-3 déployé par le GFCA paraissait séduisant au cours du premier quart d’heure et d’ailleurs, les attaquants du GFCA firent chaque fois preuve d’opportunisme dans les attaques souvent rondement menées mais elles  manquaient singulièrement de finition. Cela dit, le GFCA se montrait visiblement déterminé et semblait vouloir confirmer le succès obtenu face au Red-Star la semaine dernière.


But de Hountondji
Les Clermontois, qui affichaient le même système de jeu, amorçaient cette rencontre avec une certaine décontraction, se contentant de défendre. En clair, cela sentait la fin de saison, les deux équipes, occupant le milieu de tableau ne devraient avoir plus grand-chose à craindre. Le GFCA de son côté poursuivait son bonhomme de chemin avec quelques corners à son actif et au cours de l’un d’eux, tiré par Court, Boujedra déviait sur Hountondji lequel ne se faisait pas prier pour pousser le ballon au fond des buts. Son premier but de la saison. Une avance amplement méritée pour les Ajacciens. 


Et égalisation de Caddy
Petit relâchement ? Manque de réalisme ? Toujours est-il que les Clermontois se réveillèrent subitement, profitant d’une bévue pour égaliser par l’intermédiaire de Caddy, consécutivement à une passe lumineuse de Dugimont. Le GFCA accusa le coup certes mais revenait aussitôt dans le jeu pour mieux maîtriser le milieu de terrain et procéder par de jolis contres. Souvent dans la surface des visiteurs, le GFCA allait finir par secouer de nouveau la cage de Jeannin, peu inspiré hier soir. En effet, à la suite d’un coup franc tiré par Court, Robert Maah se positionnait sur le côté et ne laissait aucune chance au gardien clermontois décidément très sollicité (2/1).


Ducourtioux et Maah cartonnent !
Les Ajacciens dominaient parfaitement cette rencontre, tant au milieu du terrain que dans les relances et les contres. Après une autre série de trois corners (8-4 en faveur des Ajacciens), le GFCA poursuivait ses raids dans le camp clermontois. Au cours de l’un d’eux, un ballon piqué de Campanini et relâché par l’infortuné gardien visiteur était judicieusement récupéré par Ducourtioux, qui glissait dans le but vide. 3 buts à 1 après 44 minutes de jeu, ce n’est pas tous les vendredis que l’on assiste à un tel festival de buts de la part du GFCA, surtout à Mezzavia !
Voilà en tout cas qui confirmait la très belle victoire des Ajacciens à Paris vendredi dernier. Excellent pour oublier Le « coup » de Bourg en Bresse…  


Réveil des Auvergnats…
Sans doute sermonnés durant la pause, les clermontois abordèrent la deuxième période bille en tête, décidés à ne plus s’en laisser conter. Le ballon circulait mieux, le milieu de terrain s’organisait intelligemment et les incursions dans la surface ajaccienne se multipliaient. Leur système de jeu avait semble-t-il changé pour un 4-2-3-1. Tout pour l’offensive, contrairement au GFCA. C’est ainsi que Rémy Dugimont, sans doute l’un des meilleurs clermontois sur le terrain, semait la zizanie dans la défense et plaçait remarquablement Pereira qui battait facilement Elana.  Et nous n’étions pas au bout de cette rencontre particulièrement ouverte, bien au contraire. Alors que le GFCA se reprenait en attaque et faillit même aggraver la marque sans une intervention – era ora – du gardien de Clermont, le rapide contre s’avéra meurtrier pour des Ajacciens littéralement groggy.


Leçon de réalisme
En effet, en trois passes, les visiteurs se retrouvèrent dans le camp Ajaccien et revenaient au score grâce à un superbe tir d’Ajorque, lequel venait de rentrer. Il ne laissa aucune chance au portier ajaccien. La physionomie de la rencontre bascula totalement du côté Clermontois, lesquels avait judicieusement changé leur système de jeu et offraient alors un football plaisant et créatif. Le GFCA accusait et l’on sentait certaines difficultés se manifester si bien que l’on se demandait pourquoi les visiteurs ne menaient pas à la marque tant leur domination était probante. Sans doute fallait-il apporter un peu de sang neuf côté Ajaccien ? Probablement puisque dans le même temps, Cissé faisait son entrée à la place de Bougedra puis, quelques minutes plus tard, Kemen entrait à la place de Youga, très physique certes mais peu productif…Changements qui allaient s’avérer payants !
Le même Kemen se signala d’ailleurs en quelques secondes en allant chiper un ballon pour servir Court, lequel s’illustrait de nouveau et lui redonnait un caviar que le jeune international Lyonnais glissait hors de portée de Jeannin. Cela permettait au GFCA de reprendre le commandement. Le déclic, tout simplement à une quinzaine  de minutes de la fin du match!


Cabby l’oportuniste !
Malgré les nombreux raids menés par Kemen et Court, le GFCA pêchait par manque de finition dans la surface adverse mais les Clermontois ne s’avouaient jamais vaincus. A l’issue d’un contre, c’est encore le remuant Caddy qui se démenait comme un beau diable pour s’infiltrer dans la défense adverse et marquer dans un angle impossible, un véritable trou de souris. A quatre minutes de la fin, on s’attendait au pire, surtout côté clermontois mais Jeannin dégageait sur sa ligne un tir de Maah. On en restait sur ce score de parité (4-4).
Le GFCA se contentera de la victoire aux corners (11/9)…




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse