Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA : La défaite qui fait mal


Rédigé par le Vendredi 8 Février 2013 à 22:47 | Modifié le Samedi 9 Février 2013 - 03:06


Ça va mal et ça dure pour le GFCA encore une fois battu à Mezzavia face à Dijon. Avec ces deux nouveaux buts concédés sans parvenir à en rendre un seul la situation s'aggrave pour le Gazelec 19e au terme de cette nouvelle journée de compétition avec, désormais, quatre points de retard sur Arles-Avignon premier non relégable.


GFCA : La défaite qui fait mal
Le championnat est certes l'oin d'être terminé mais pour espérer se maintenir le GFCA devra songer rapidement à engranger des points.
Pourtant la rencontre avait commencé sous les meilleurs auspices pour le GFCA et ce corner repris par Rivière aux six mètres, mais la frappe de l'attaquant passait largement au-dessus des cages de Reynet.  Mais Dijon ne tardait pas à faire la démonstration qu'il n'était pas venu pour faire de la figuration à Mezzavia. Quelques minutes plus tard, bien lancé dans la profondeur par Mollet, Berenguer dribblait le portier ajaccien mais sa frappe était sauvée par un défenseur bien revenu vers son but !
C'était, ensuite, au GFCA et à Colloredo de prendre leur chance des 25 mètres mais la frappe de l'Ajaccien passait très largement au-dessus des cages dijonnaises. Et le GFCA continuait et sans ce sauvetage de Marié dans sa surface, le pire aurait pu survenir pour les visiteurs.  Colloredo remettait ça dans la foulée. Bien servi dans la profondeur sa reprise du droit dans l'angle de la surface de réparation n'inquiètait pourtant pas Reynet.
Le constat que l'on fait à ce moment-là est que le GFCA ne parvient pas à développer son jeu, la faute à trop de déchets techniques.
Dijon n'est pas plus heureux sur ce plan : coup sur coup Philippoteaux puis Koné ratent l'immanquable faceàà M'Bolhi.
Et à la pause tout est encore à faire.
Bocognano, à la reprise, s'élèvait plus haut que la défense dijonnaise sur un corner, mais sa tête ne trouvait pas le cadre visiteur

Et Tavares arrive !
C'était le moment que choisissait Dall'Oglio pour lancer Tavares. Et c'était payant.
Sur une passe décisive de Paulle de la tête, Tavares, pour son premier ballon, prenait la défense de vitesse et s'en allait fusiller M'Bolhi.
Reynet, lui, ÉTAIT plus heureux que le gardien ajaccien. En tout cas tout Mezzavia crut à l'égalisation sur un sublime mouvement de Rivière. Mais Reynet , déviaIt d'une main ferme la frappe de l'attaquant. 
Mais le dernier mot restaIT à Dijon et à Tavares qui trouvait d'abord le montant gauche de M'Bolhi d'une frappe puissante avant de sceller le succès des Dijonnais dans le temps additionnel après un centre de Berenguer.
2 à 0 : les temps sont durs pour le GFCA !


Stade Ange-Casanova 
GFCA : 0 Dijon : 2 (0-0)
Buts de Tavares (62 et 90+2e)
Arbitre : M. Deisage
GFCA : Boli, Maiga, Davidas, Bocognano puis Colinet (82e), Landre, Dufau puis Sinapi (63e), Poggi, Laifa puis Toure (59e), Colloredo, Saadi, Riviere.
Dijon : Reynet, Bamba, Paulle, Varrault puis Paye (56e), Berenguer, Mulumba, Baradji, Mollet, Marie, Kone puis Tavares (58e), Philippoteau puis Ndengila.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse