Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Arles-Avignon vu par… Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Samedi 18 Octobre 2014 à 08:31 | Modifié le Samedi 18 Octobre 2014 - 09:06


Ce n'est pas encore du délire dans les travées de Mezzavia, mais on sent un public qui aime son équipe,un public heureux avant, enthousiaste pendant et émerveillé (le mot n'est pas trop fort) à la fin de la rencontre.


Pujol est aujourd'hui un leader d'attaque exceptionnel en Ligue 2.
Pujol est aujourd'hui un leader d'attaque exceptionnel en Ligue 2.
L'ambiance
Ce n'est pas encore du délire dans les travées de Mezzavia, mais on sent un public qui aime son 
équipe, un public heureux avant, enthousiaste pendant et émerveillé (le mot n'est pas trop fort) à la
fin de la rencontre.
Le Gaz fait sensation dans cette première partie de championnat, et rendre ainsi tous ces gens 
heureux c'est ça, aussi la magie, du football.

Le match
Une équipe provençale qui n'a pas froid aux yeux en ce début de rencontre qui plante même les
premières banderilles mais qui se fait cueillir à froid presque contre le cours du jeu à la 8' sur un 
corner dévié au premier poteau et ponctué au second d'une magnifique reprise de volée par Youga.
Le GFCA, dès lors, prend les choses en main et est à deux doigts de doubler la mise par Brechet qui voit sa tête s'écraser sur le bas du montant de la cage visiteuse.
Tout semble aller pour le mieux pour les gaziers quand un peu plus tard Arles va égaliser sur un penalty indiscutable, qui refroidit le stade et surtout remet les deux équipes à égalité.
On se dit alors que la suite va être compliquée pour un GFCA, qui accuse le coup, mais qui va se 
reprendre très vite sous l'impulsion de Ducourtioux et Pujol, omniprésents vendredi soir.
A la 37e minute, en effet, le match va basculer en faveur des locaux sur un but de Tshibumbu de la tête suivi quatre minutes plus tard d'un troisième but ajaccien œuvre de Ducourtioux qui assomme 
littéralement une équipe arlésienne totalement dépassée en cette fin de première mi-temps.
La deuxième période sera beaucoup plus équilibrée avec, d'une part des visiteurs essayant timidement, malgré deux belles occasions, de revenir dans le match et d'autre part, un GFCA se créant, lui aussi, quelques belles opportunités mais plus dans la gestion du score afin de conserver son avantage qu'il avait amplement mérité.
Un match bien maîtrisé, au final, et qui permet aux ajacciens de pointer à la deuxième place au 
général : que demander de plus à cette équipe surprenante mais ô combien généreuse et agréable à voir jouer ?

Le GFCA
Comment expliquer et comment ne pas se réjouir aujourd'hui de voir cette équipe évoluer de la sorte en maîtrisant son sujet dans le jeu, en étant efficace et en gagnant ses matchs ? 
J'y vois pour ma part plusieurs raisons et elles éclatent au grand jour à travers le match de ce vendredi.
Une organisation parfaite qui correspond aujourd'hui à la qualité de ce groupe, qui à été renforcé 
avant la fin du mercato d'une manière intelligente, permettant à Thierry Laurey d'avoir un patron dans le secteur défensif en la personne de Brechet et surtout un second attaquant aux côtés de 
Pujol qui est incontestablement aujourd'hui un leader d'attaque exceptionnel en Ligue 2.
Ce remaniement tactique est d'autant plus déterminant qu'il a permis à cette équipe de se rassurer 
dans le jeu et d'évoluer avec beaucoup de confiance ce qui lui permet aussi de rehausser son niveau à chaque sortie...
On serait tenté de dire mais ou va s'arrêter le Gaz.  Moi je dirais simplement BRAVO messieurs en 
m'adressant à l'ensemble du club, persévérez dans cette voie, c'est la bonne ! Et sait on jamais vers 
où elle peut vous mener.
Il est permis de rêver même si il est conseillé de raison garder, le football réserve parfois à ceux qui 
le mérite les plus improbables succès.

Arles
Ce n'est pas la plus mauvaise équipe que nous ayons vu ce soir à Ajaccio, loin sans faut.  Très 
entreprenante dans le jeu, présente sur le plan athlétique et dangereuse en attaque, L'AC Arles a 
simplement dévoilé ses faiblesses dans le domaine défensif où malgré l'apport de deux anciens 
internationaux Chibonda et Zebina, (très moyens moyens vendredi), cette formation a compromis son match essentiellement en en raison de fautes individuelles trop grossières à ce niveau lui interdisant  d'espérer un tout autre résultat.
En proie au doute avec une position au classement très moyenne pour ne pas en dire plus, il faudra 
rapidement régler ces lacunes car les lendemains risquent d'être douloureux pour les méridionaux.

Le bilan
Le GFCA deuxième au général c'est magique, mais c'est mérité et oui c'est une bonne surprise !
Que rajouter de plus si ce n'est qu'à ce rythme c'est tout simplement un parcours de champion ou du moins d'une accession que met l'équipe ajaccienne à son actif. Mais voilà le danger se profile à l'horizon. Aujourd'hui, il convient surtout ne pas s'enflammer, de rester humble, de continuer à vouloir s'améliorer dans le jeu, de prendre du plaisir, de garder ses propres valeurs et d'être 
sérieux dans l 'approche des matchs, etc...., tous ces ingrédients qui font une grande équipe.
Je n'ai bien sûr aucune leçon à donner à Thierry Laurey et à son entourage -cela serait 
contraire à mes principes et tellement présomptueux -,mais je veux simplement exprimer le souhait des supporters, et de la plus part d'entre nous, pour que le plaisir dure le plus longtemps possible et mène le GFCA vers d'autres exploits retentissants.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse