Corse Net Infos - Pure player corse

Festa di a cultedda Corsa in Cutuli e curtichjatu : Une authentique démonstration de savoir-faire


Rédigé par José Fanchi le Dimanche 5 Août 2018 à 19:15 | Modifié le Dimanche 5 Août 2018 - 19:33


La fête du couteau corse a obtenu un vif succès le week-end dernier Cutuli e Curtichjatu. Désormais classique, cette manifestation a soulevé beaucoup d’enthousiasme auprès des nombreux visiteurs et de la population venue en nombre


Jean Biancucci : l'initiateur
Jean Biancucci : l'initiateur
Au rythme de la musique de ses coups répétés autant qu’assourdissants, le forgeron chauffe, façonne, se transforme, pile, coupe, travaille son angle d'approche, module sa pression et crée son œuvre en révélant toute la puissance à cette matière désormais soumise. Le  couteau relève d’un savoir-faire qui remonte à la découverte du travail des métaux. Il doit néanmoins son apogée à la construction d'épées, d’armures et d'engins de guerre. Nous avons eu droit  à un spectacle haut en couleur, car c’est dans une chaleur intense, avec force, finesse et précision que l’artisan modèle son œuvre. Le public l’a bien compris. 


Le couteau, prolongement de la main  
Le savoir-faire de l’artisan est vaste et ses techniques très précises Il crée, improvise aussi car il est amené à réaliser des objets extrêmement divers, qu’il s’agisse de couteaux, fers à cheval, chaudrons et autres œuvres d’art dont il a le secret. Le couteau a fait partie des premiers outils fabriqués par l'homme. D'abord en pierre, puis en fer ou en acier, il a été indispensable à la survie de l'espèce et fait encore aujourd'hui partie des incontournables de notre quotidien. Le couteau est simplement le prolongement de la main.  
Ils sont une trentaine d’artisans aujourd’hui, tous des professionnels, qui ont décidé de se fédérer et de défendre leur rôle de défense et de promotion du couteau corse traditionnel. Ils jouent un rôle prépondérant dans le développement économique et social. La qualité de leurs produits contribue au maintien d’une économie rurale et un rempart à la désertification de l’intérieur. Le syndicat régional des couteliers a d’ailleurs initié depuis quelques années une démarche collective portée par la Chambre Régionale de Métiers et proposé aux services de la Collectivité de Corse via l’ADEC, une action collective pluriannuelle visant à accompagner les efforts de restructuration de la filière et à valoriser les « savoir-faire » des couteliers. Cela dans le but bien précis de défendre les intérêts d’une profession, largement concurrencée par des productions d’importation avec comme objectifs.   
Vendredi et samedi, il ont fait montre d’une extraordinaire volonté d’aller de l’avant et depuis quelques années, le couteau corse a une âme, tant il est vrai que ces artisans ont été à l’origine de cette manifestation visant à renforcer la dynamique économique par le développement des entreprises existantes.  La mise en place un label « couteau corse » s’intégrant dans la marque territorialisée « Corsica Made » est bel et bien amorcée.
J. F.

Festa di a cultedda Corsa in Cutuli e curtichjatu  :  Une authentique démonstration de savoir-faire





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 20:04 ​17 novembre : Le détails du mouvement à Ajaccio

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie