Corse Net Infos - Pure player corse

Entretien avec Petr’Antro Tomasi :  « le CSJC en route vers l’excellence »


Rédigé par Laurina Padovani le Lundi 25 Février 2019 à 15:14

Le centre du sport et de la jeunesse de Corse (CSJC) a de nouvelles perspectives. 8 millions d’euros vont être investis sur 7 ans. De nouvelles formations vont être proposées. Une dynamique axée sur l'accueil des équipes sportives qui accéderont à des préparations spécialisées. Une démarche de labellisation est en cours qui devrait être finalisée d’ici 2020.




Photo Michel Luccioni
Photo Michel Luccioni
Le centre du sport et de la jeunesse de Corse (CSJC) , désormais rattachée à la Collectivité de Corse, va être réhabilitée. 8 millions d’euros vont être investis sur 7 ans.  Une nouvelle carte de formation va être proposée avec différents brevets professionnels dont un dans l’éducation à l’environnement durable en partenariat avec le PNRC.

Une dynamique également axée sur l'accueil des équipes sportives venues du monde entier, pour accéder à des préparations spécialisées. La structure a fait une demande de labellisation et devrait l'obtenir d’ici un an.
Samedi, la quatrième et dernière édition des ‘’Scontri di u Sportu’’   a réuni élus, responsables associatifs et dirigeants de clubs tous motivés par un même élan de développement sportif.
Petr'Anto Tomasi, président du CSJC, revient pour Corse Net Infos sur la nouvelle politique sportive de la structure.


Quelle est la nouvelle organisation du CSJC depuis son évolution statutaire et juridique de 2017? 

Le CSJC  a été appelé à évoluer après la création de la Collectivité unique en 2017. De syndicat mixte (Collectivité et département), le centre a été rattaché à la Collectivité de Corse. Ce nouveau statut apporte une stabilité dont la structure avait besoin après une décennie plutôt mouvementée.
Le vote par l’Assemblée de Corse de ce projet d’établissement en octobre 2018 est le fruit d’une année de  travail. C’est aussi l’achèvement d’une époque. Le CSJC prend le relais du CREPS de Corse qui a fermé ses portes en  2009. A travers le vote de ce projet d’établissement nous lançons la session définitive du patrimoine de l’Etat vers la Collectivité de Corse.
L’organisation de la structure est simple. Le CSJC est une régie de la Collectivité de Corse administrée par un Conseil d’Administration dans lequel siège des élus de la collectivité de Corse, la conseillère exécutive en charge de la jeunesse et des sports et des partenaires comme la Cress de Corse  pour l’économie sociale et solidaire et le Cros  de Corse pour le sport.
Le CSJC est désormais un outil opérationnel de la Collectivité en matière de politique sportive, de la jeunesse et de l’innovation.  La démarche est partenariale avec l’ensemble des acteurs de la formation aux métiers du sport et se veut très ouverte à l’emploi.
 

Cette mutation va t'elle insuffler un nouvel essor au projet du CSJC ?

Bien sûr. Avec les 8 millions d’euros que nous avons à disposition pour les sept prochaines années, nous allons largement investir dans de nouvelles structures. Un  terrain de sport de sable couvert pour des sports comme le beach-volley et le foot-volley va être aménagé. Nous allons construire également des terrains de tennis mais aussi un nouveau dojo. 
Dans l'enceinte du CSJC, un nouveau  bâtiment d’hébergement va voir le jour. Il aura pour but de séparer  les internes du parcours de l’excellence sportive des équipes professionnelles qui viennent en stage pour des préparations.  Toutes ces constructions se feront sur les 6 hectares qui appartiennent au CSJC. A cela viendra s’ajouter le site du Paisolu d’Aitone. L'ensemble immobilier de 4400 m2, propriété de la Collectivité de Corse depuis 2002 va être réhabilité et confié au CSJC. Nous voulons en faire  un lieu d’accueil pour la jeunesse et pour la formation, un site dédié au sport où pourront se dérouler des stages et des préparations sportives.


La formation semble être  un axe très important du projet ?

Tout à fait.  Le CSJC proposait des formations en alternance. Mais la nouveauté de ce plan est la création fin 2018 d’un CFA (Centre de Formation des Apprentis). Désormais, nous sommes en mesure de proposer avec nos partenaires et avec les employeurs des contrats d’apprentissage aux jeunes inscrits aux brevets professionnels ou aux diplômes d’Etat proposé par le CSJC.
Un des diplômes sera le  brevet professionnel d’activité physique pour tous actuellement en cours de préparation avec notre  partenaire Opcalia Corse. C’est un dispositif destiné à un public éloigné de l’emploi que l’on souhaite insérer par le sport. Nous travaillons aussi avec des professionnels des sports de nature et de montagne afin d’élaborer les brevets utiles aux activités de plein air. Une troisième formation dédiée aux sports collectifs est en cours  d’élaboration avec les différents clubs et ligues insulaires.  
Autre axe de la politique du CSJC, plus transversal, le développement durable. Les jeunes athlètes doivent être sensibilisés à l’environnement et nous proposons pour cela des formations spécifiques . Un brevet spécifique à l’environnement durable en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Corse aura pour but de former des gardiens de refuges.  
 
Quelles sont les nouveautés dans l’éducation populaire ?

L’éducation populaire est une pratique et un état d’esprit. On la retrouve dans chacune de nos actions. Il y a un CSJC une volonté de donner accès à des événements spécifiques,  à travers des pratiques théâtrales par exemple.  Des actions d’éducation au numérique sont proposées et ont vocation à être renforcées avec le Fab lab d’Ajaccio .
L’éducation populaire est également importante dans le parcours des jeunes athlètes. L’idée des parcours de l’excellence sportive  est un projet sportif, éducatif  mais également citoyen. Le CSJC propose de nombreuses activités culturelles à ces jeunes tout au long de leur cursus. Ils ont par exemple des ateliers d’apprentissage de la langue et de la culture corse, des ateliers de chant ou de multimédia.
 
  
Une demande de labellisation est en cours. Où en êtes vous?
 
Dans le cadre de l’amélioration et de la montée en gamme de nos prestations pour l’accès vers le haut niveau, nous avons demandé l'obtention du label Grand Insep. Un investissement doit être fait sur la compétence et la mise en place d’une mission d’aide à la performance pour accompagner les meilleurs profils. Nous devons pour cela investir notamment dans l’équipement de récupération, avec l'installation de  bains chauds, froids et de saunas. Le montant de ces équipements inscrit au budget 2019 devrait s'élever à 50 000 euros. Une Fois ces installations réalisées, nous relancerons le grand Insep pour notre candidature. Nous avons grand espoir d’obtenir ce label rapidement, d'ici un an au plus tard. 
 

 
 
 
 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio