Corse Net Infos - Pure player corse

En congrès à Ajaccio La dentisterie se numérise


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 22 Juin 2018 à 22:56 | Modifié le Vendredi 22 Juin 2018 - 23:02


La société Lyra, qui représente l’un des plus gros groupes dans la dentisterie, a choisi Ajaccio pour son congrès annuel. Pour la plus grande satisfaction des 150 représentants qui n’ont pas hésité à franchir la grande bleue pour, naturellement, associer travail et détente


En congrès à Ajaccio La dentisterie se numérise
Lyra, la plus récente de ces sociétés, s’est regroupée avec Eurotechnica, une société de fabrication d’implants qui appartenait déjà au groupe. Elle travaille actuellement sur la transition digitale des cabinets dentaires et des laboratoires (c’est un peu ce qui s’est passé dans la photographie entre les appareils d’avant et le numérique) ou comment on dématérialise une empreinte :
« Ce qui se faisait avant avec de la pâte se fait aujourd’hui avec une caméra optique. On envoie le fichier dans un ordinateur et derrière, le prothésiste qui faisait une maquette en cire, effectue aujourd’hui un design sur un écran » nous explique Bénédicte Padovan, directrice marketing de Lyra. En clair, on dématérialise toutes les étapes effectuées au préalable. Il s’agit donc d’une technologie de pointe qui va apporter un plus à la profession.
Les cabinets dentaires concernés
C’est la raison pour laquelle Lyra souhaite éveiller la curiosité des chirurgiens dentistes afin qu’ils s’orientent vers la numérisation de leur cabinet. Il va sans dire que ce congrès de trois journées organise un certain nombre de tables rondes, d’ateliers, de causeries et d’informations auprès des professionnels.
Ce tourisme d’affaire est une bonne manne pour la ville. Les responsables de la CCI 2A, il est vrai, se manifestent aux quatre coins de l’hexagone pour attirer ce genre de clientèle. Paul Marcaggi l’a souvent signalé lors de conférences de presse sur les grands chantiers de la CCI, à savoir que le tourisme d’affaire est effectivement un apport important pour une collectivité, d’autant qu’il rapporte beaucoup plus que le tourisme familial, de l’ordre de six à huit fois plus. C’est ce qu’expliquait la directrice du palais des congrès de la ville, Mme Chantal Cuttoli, à propos de ces manifestations :
« Restauration et hébergements sont les dépenses principales de nos visiteurs, mais il y a aussi le shopping, les différentes dépenses dans les boutiques de la ville, ce qui rapporte considérablement à l’économie. »
Avec ce qui est actuellement entrepris pour redynamiser le centre-ville, il va sans dire que l’environnement économique va certainement connaître un plus au fil des mois et des saisons.
J.F.    



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie