Corse Net Infos - Pure player corse

Domino’s Ligue 2- ACA : une victoire prometteuse


Rédigé par Antoine Astima le Vendredi 5 Août 2016 à 21:17 | Modifié le Vendredi 5 Août 2016 - 23:09


Pour leur premier match de la saison à domicile, les Ajacciens se sont logiquement imposés face à Troyes (2-1). Une belle victoire et des promesses pour un collectif rôdé et largement à son avantage.


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
ACA-ESTAC (2 -1)
Temps chaud
Bon terrain
Pelouse correcte
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 3 000 environ
Arbitre : M. Abed assisté de MM Lombard et Lang
Avertissements : Boe Kane (18e)
Buts : Sainati (15e), Nouri (41e) pour l’ACA
Dingome (36e) pour Troyes
ACA : Mandanda- Lippini, Cissé, Sainati (Cabit 51e), Pierre-Charles- Abergel, Boe-Kane-Cavalli (cap.) (Maadri 76e)- Gakpa, Chaibi (Vidémont 78e), Nouri- Ent : O.Pantaloni.
ESTAC : Samassa- Cordoval, Martial, Giraudon, Obiang- Confais (Paye 58e), Azamoum (Herelle 88e)- Nivet (cap.)- Darbion, Caceres, Dingome (Ben Saada 80e)- Ent : J.L.Garcia


 
Gagner pour bonifier le point de Tours, tel est l’objectif des Ajacciens qui reçoivent Troyes, fraîchement relégué de l’élite. D’autant que l’ACA a, depuis quelques saisons, la fâcheuse tendance à rater ses entames de compétition.
Les Corses entrent parfaitement dans le match et s’installent dans le camp troyen. En fait, ils ne vont jamais desserrer leur étreinte au cours d’une première période largement dominée. Le pressing effectué porte, du reste, rapidement ses fruits.
Sur un corner de Nouri, Sainati saute plus haut que tout le monde et ouvre le score de la tête (15e). Un poil trop court, Boe Kane manque, dans la foulée, de doubler la mise. Mais l’ACA règne en maître sur la rencontre.
Etouffés, les visiteurs ne parviennent jamais à inquiéter Mandanda, lequel va pourtant s’incliner sur le premier corner troyen repris victorieusement par Dingome (36e). Un coup dur pour les hommes de Pantaloni, jusqu’ici à leur avantage.
Depuis son banc, l’entraîneur ajaccien remobilise ses troupes qui n’auront pas le temps de douter. Ouverture de Cavalli pour Chaibi qui frappe de volée et Nouri, passeur sur le premier but, redonne, d’un tir en coin, un avantage mérité à l’ACA (41e). A la pause, les « rouge et blanc » virent logiquement en tête.


Au retour des vestiaires, le match repart sur un faux-rythme. Mais les « rouge et blanc », rapidement privés de Sainati, blessé au genou, ne desserrent pas leur étreinte. Témoin, une belle frappe enroulée de Chaibi (55e).  Le match baisse en intensité et reste, malgré l’emprise ajaccienne, indécis de par le score. L’ACA cherche à se mettre à l’abri alors que côté troyen, on s’efforce, bien timidement, de reprendre le contrôle des opérations.
A ce jeu, les occasions se font rares.
En fin de rencontre, l’ESTAC tente de réagir mais l’ACA, solide défensivement, n’a aucun mal à gérer son avantage. Les hommes de Pantaloni s’imposent le plus logiquement du monde et s’installent dans la première moitié du tableau.

Les réactions

(Photos Marcu-Antone Costa)

Olivier Pantaloni (entraîneur ACA) 
 
« Ce match s’annonçait d’autant plus difficile que l’adversaire du jour avait perdu lors de la première journée. Ils avaient à cœur de se relancer surtout par rapport à la saison dernière où ils étaient en Ligue 1. On a tâché de ne pas tenir compte de l’adversaire et de respecter notre plan de jeu. Il fallait empêcher cette équipe de jouer, les étouffer, ce qui a été fait. Notre pressing a bien fonctionné et l’animation offensive a paru intéressante. On a réussi à les déstabiliser. Les trente premières minutes ont été très satisfaisantes. On a ensuite un peu accusé le coup physiquement. Ils reviennent dans une période où l’on a un peu reculé. On ne s’est pas désunis, nous sommes repartis de l’avant. En menant 2-1 à la pause. On avait fait le plus dur. A l’arrivée, je suis satisfait tant des trois points que du contenu et de l’envie mais ce n’est qu’une première victoire. Il faut continuer à travailler. Je suis, en revanche, inquiet pour Joris Sainati, j’espère que ce n’est qu’une simple entorse car il a vécu une saison galère l’an dernier. »

Jean-Louis Garcia (entraîneur de Troyes)
« Je suis bien sûr déçu du résultat mais aussi de la manière. Deux défaites en deux matchs, ce n’est pas le bilan que l’on espérait. On s’est fait secouer par Ajaccio surtout en première période. On a réussi à égaliser au moment où l’on sortait la tête de l’eau et une nouvelle fois, on ne résiste pas assez longtemps pour les faire douter. On a été passifs. C’est un constat, on est pris dans l’engagement et dans l’intensité. On va s’accrocher, continuer à travailler pour relever la tête. Ajaccio a mis beaucoup de rythme et on n’a pas été en mesure de résister. On a modifié le système, pris un peu plus de risques en seconde période, on a fini à trois devant mais on a été trop imprécis et, dans l’ensemble, trop fébriles techniquement. »




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse