Corse Net Infos - Pure player corse

Déborah Dujardin : Le Yoga du simple bien-être à la dimension spirituelle


Rédigé par Vincent Marcelli le Samedi 22 Septembre 2018 à 16:30 | Modifié le Samedi 22 Septembre 2018 - 16:36


Installée depuis un an à proximité du Parc Berthauld, à Ajaccio, cette jeune femme originaire de Bretagne, donne des cours de Yoga collectifs ou personnalisés. Le point de chute d’un parcours amorcé il y a une quinzaine d’années et qui est aujourd’hui une véritable philosophie de vie…


Voie d’éveil pour les uns, support méditatif pour les autres, le yoga reste une activité plutôt à la mode.
Pour Déborah Dujardin, jeune femme de 27 ans, c’est une philosophie de vie depuis près de quinze ans. Un parcours amorcé « par hasard » à l’âge de 13 ans alors qu’elle rêvait d’être danseuse. « Je manquais de souplesse, explique-t-elle, et puis un jour, sur une revue je découvre 5 exercices pour être plus souple. J’ai pratiqué tous les soirs pendant un mois. Très rapidement, j’arrivais à faire le grand écart. »
Déborah a découvert une pratique qu’elle ne va plus quitter. Le yoga va l’accompagner dans tous les moments forts de sa vie. Titulaire d’un bac L, elle part en fac de Lettres et commence, à 18 ans, à donner, parallèlement, ses premiers cours. Entre-temps, elle a travaillé avec un prof et découvert également la méditation.
« Le yoga s’est installé dans ma vie, rajoute-t-elle, mais de là à en faire mon métier, je n’y songeais pas le moins du monde. Et puis je n’aime pas spécialement le côté business. Pour tout dire, je voulais être libraire… »


Partager avec les autres
Le destin va, alors s’en mêler. Peu importe les différentes activités professionnelles pratiquées, la jeune femme continue de pratiquer chaque jour. En même temps, elle étudie, se familiarise avec les techniques, médite et pratique parfois des heures entières. « Je savais, sans pouvoir l’expliquer, que c’était ma voie… »
C’est après des études de…prothèse dentaire, qu’elle arrive en Corse le 1er mai 2016. « Quand j’ai découvert l’île, je me suis dit : Mon Dieu, ça existe une telle beauté ? ». La prothèse dentaire, ce n’était pas mon truc. »


La jeune se forme dans le yoga Iyengar et aménage, en octobre dernier, une salle de son appartement, en espace dédié au yoga. Et les premiers élèves arrivent.
« Il faut être certifié par l’Inde et l’institut du Pune, en même temps, huit ans de pratique avec un prof sont nécessaires. Je travaille à cet effet, avec Stéphane Lalo, mon maître, une fois par mois à Marseille. J’irai en Inde courant 2019. Cela bouclera mon cursus. Il y a un yoga mais diverses pratiques. »
Déborah s’adapte aux élèves…de 3 à 65 ans. « Je reste à l’écoute des besoins de chacun. On vient chercher un remède aux soucis quotidien, un anti-stress, une aide aussi, un bien-être, cela peut aussi être une quête. Il y a autant de façon de pratiquer le yoga qu'il y a de façon de respirer au final, ça dépend du moment, des personnes, et en même temps c'est universel on respire tous ! Mon travail consiste à placer les élèves à l’écoute de leur corps. Se concentre sur l’emplacement du corps et du squelette pour remettre les organes à la bonne position. La pratique libère les nœuds énergétiques qui se sont noués au fil de notre histoire. »


Déborah donne des cours individuels et collectifs et, une fois par mois, organise une retraite d’une journée… Le 30 septembre, elle organisera une journée de silence et de méditation guidée au Lazaret, suivi d’une soirée découverte du yoga. Elle souhaiterait, par ailleurs, travailler en milieu scolaire, « Pour, dit-elle, éveiller les enfants à l’écoute de leur intériorité… »
Une année a été suffisante pour lui permettre de mettre en place une réelle philosophie de vie. Et de la partager, désormais, avec les autres.
----
Contact :
Déborah Dujardin : 06-12-05-22-07
Page facebook





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie