Corse Net Infos - Pure player corse

Coupe de France : Furiani s'impose à Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 30 Septembre 2018 à 17:22 | Modifié le Dimanche 30 Septembre 2018 - 19:40


Né de l'union entre les clubs de Calvi et de l'Ile-Rousse, le FC Balagne qui évolue en R1 affrontait dimanche après-midi à Calvi la formation de N2 de l'AS Furiani-Agliani, pour le compte du 4ème tour de la Coupe de France. La logique a été respectée dans cette rencontre remportée 1 à 0 par les nationaux de Furiani


AS Furiani-Agliani
AS Furiani-Agliani

C'était l'une des affiches de ce 4ème tour de coupe de France dimanche  à 15 heures où sur le pelouse synthétique du stade Faustin-Bartoli, le FC Balagne (R1) accueillait l'AS Furiani-Agliani (N2).
Cette rencontre s'est jouée en présence de Jean-René Moracchini, président de la Ligue Corse de Football.
On notera également la participation  et le duel à distance entre les frères Valéry, Thibault au cœur de la défense de Furiani et Sachat dans l'attaque Balanine.
En première période on assistait a une rencontre très fermées au cours de laquelle les deux équipes s'appliquaient à ne pas commettre d'erreurs.
Il fallait attendre la 36e mn pour voir une véritable occasion à mettre à l'actif des Balanins: Gaffory transperçait la défense visiteuse avant de butter sur Albertini qui repoussait une première fois puis une seconde pour dévier le ballon en corner, qui ne donnait rien.
Sur le contre c'est Dottel qui d'un tir mettait Bottelo à l'ouvrage.
Juste avant la pause Cardon manquait une belle occasion d'ouvrir le score pour les Balanins.


Au retour des vestiaires, les Furianais décidait d'augmenter leur volume de jeu.
A la 55e, sur coup franc, Caldeirinha trouvait la transversale des buts de Bottelo.
Deux minutes plus tard les locaux répliquaient sur une tête de Gaffory, de peu à côté.
Alors que les deux équipes se neutralisaient, c'est sur un ballon anodin que le sort de cette rencontre allait être scellé.
On jouait la 78e minute, la défense balanine jugeait mal un ballon en profondeur et se laissait bousculer par les attaquants de Furiani plus véloces. C'est finalement  El Faqyh Taoufik qui logeait le ballon hors de portée de Bottelo.
La logique a donc été respectée dans cette rencontre. Le FC Balagne peut nourrir des regrets dans cette rencontre qui s'est jouée à peu.
Quant à la formation de l'AS Furiani-Agliani, on retiendra qu'elle a fait un match sérieux et appliqués, montrant au passage une plus grande maîtrise technique que son adversaire.




L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès