Corse Net Infos - Pure player corse

Corse : La lutte contre le Cynips du châtaignier se poursuit


Rédigé par le Samedi 22 Avril 2017 à 14:10 | Modifié le Samedi 22 Avril 2017 - 18:41


Le groupement régional des producteurs et transformateurs de châtaignes et marrons de Corse mène toujours le même combat contre le cynips. Samedi matin il était encore mobilisé devant la gare de Casamozza, à Lucciana, pour, autour de son président Pasquin Flori, procéder à une distribution de torymus sinensis seul prédateur du Cynips du châtaignier


Corse : La lutte contre le Cynips du châtaignier se poursuit
On ne connaît qu'un seul prédateur au Cynips : le torymus snensis, micro hyménoptère de la famille des Torymidae, parasitoïde qui pond ses œufs dans les galles vertes du Cynips au printemps, neutralisant ainsi ce dernier. 
Après les premiers lâchers expérimentaux de 2011 dans le cadre du programme national de lutte biologique contre le cynips du ccahâtaignier, 470 lâchers ont été opérés en Mai 2014 dans le cadre de la souscription www. salvemuicastagni.org,  700 autres (en mai 2015 et Avril 2018) ont été effectués sur l'île.
A compter de ce samedi 300 autres opérations similaires vont s'opérer avec le soutien financier de l'Odarc (Voir la carte des lâchers), ainsi que le souligne dans notre vidéo, Carine Franchi animatrice du groupement régional des producteurs et transformateurs de châtaignes et marrons de Corse.

La production de châtaignes toujours à la peine

Pour quel résultat ?
En 2016 l’émergence 2016 du Torymus sinensis sur certains sites de production (suivis effectués par les exploitants agricoles formés) a été confirmée.
Les résultats sont en cours d'interprétation notamment à Olmeta di Capi Corsu, Valle d'Orezza, Felce, Marignana, Poggiolu, Cambia et Lozzi mais le visuel sur le châtaignier avec un feuillage plus dense et la diminution du nombre de galles de Cynips sur certaines zones, est amélioré.
Pourtant la production de châtaignes est toujours à la peine.


En 2014, confortée par des conditions climatiques idéales, une reprise de la récolte dans certaines zones ayant bénéficié de lâchers de Torymus sinensis en 2011 avait été constatée, notamment dans le Nebbiu. Cette reprise de production est confirmée en 2015 dans l’Altu di Casaconi ( Campile, Scolca, Lentu) en Orezza et dans le haut de la Casaluna ( Gavignanu, Cambia, San Lurenzu).
Mais elle est plus mitigée en 2016. En effet l’hiver doux a provoqué une émergence trop précoce du Torymus sinensis en Février, avant le débourrement du châtaignier. Il n’a donc pas été en mesure de pondre dans les galles du Cynips logés dans les bourgeons pour se reproduire, entrainant ainsi une perte du prédateur naturel du Cynips. La sécheresse a par ailleurs accentuée la perte de récolte.

La production de l'AOP Farine de châtaigne corse – Farina castagnina corsa aussi

Corse : La lutte contre le Cynips du châtaignier se poursuit
Dès lors a production de l'AOP Farine de châtaigne corse – Farina castagnina corsa reste elle aussi en retrait des capacités habituelles.
En 2016 son volume ne dépassera pas 39 tonnes alors qu'en 2010 elle avait atteint les 100 tonnes.
Au groupement régional des producteurs et transformateurs de châtaignes et marrons de Corse on sait bien, aujourd'hui, que le châtaignier ne se remettra jamais totalement de cette colonisation par le Cynips et que cinq années seront nécessaires à l’arbre pour se rétablir après le pic d’infestation mais comme ils le font depuis samedi tous ceux qui sont touchés par le fléau se multiplient pour en atténuer les effets





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie