Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil général de la Haute-Corse : La première de Henriette Danti


Rédigé par le Jeudi 19 Décembre 2013 à 14:26 | Modifié le Vendredi 20 Décembre 2013 - 01:23


Après Mikaël Landreau, le conseil général de la Haute-Corse a fait les yeux doux à Henriette Danti, la première élue à faire son entrée dans l'hémicycle départemental. Mais auparavant l'assemblée avait tenu à rendre un vibrant hommage à Pierre-Louis Nicolai, le conseiller général de Camploro-Moriani récemment disparu, auquel Henriette Danti, sa suppléante, a succédé jeudi matin.


Conseil général de la Haute-Corse : La première de Henriette Danti
A l'heure de s'exprimer pour la première fois devant cette assemblée, Henriette Danti, n'a pas manqué de dire toute son émotion.
Après que Joseph Castelli ait rappelé que le conseil général se réunissait pour la première fois depuis la disparition de Pierre-Louis Nicolai, auquel l'assemblée a rendu un nouvel hommage en observant une minute de silence, la conseillère générale de Campoloro-Moriani a rappelé comment elle, femme de gauche, avait accepté d'être suppléante du maire de Cervioni, homme de droite. Comment malgré leurs différences de convictions politiques elle avait accepté. Comment après avoir obtenu une aide de Paul Giacobbi, Pierre-Nicolai avait décidé de lui apporter son soutien.
Puis l'adjointe au maire de San Giovanni di Moriani, qui est enseignante dans le primaire à l'école de Santa Lucia di Moriani a précisé qu'elle siègerait au sein du groupe des démocrates comme Pierre-Louis Nicolai auquel elle a encore rendu un double hommage : " Je vous demande à m'aider d'être digne de la confiance qu'il m'avait accordée. Je voudrai rendre hommage à l'homme politique connu que je respectais, passionné, fort de ses convictions : un homme qui manquera au canton du Campploro-Moriani et à l'assemblée départementale. Et un hommage plus personnel à l'homme de cœur, que j'ai appris à connaître et à apprécier comme ami, père, grand-père, ami attentionné. A cet homme là, de tout mon cœur je lui dit merci".

Budget primitif

L'assemblée départementale s'est ensuite penchée sur son budget primitif 2014, le dernier qu'il avait examiné avant le découpage cantonal qui va prochainement affecter le département (voir par ailleurs).
Le budget s'établit à 229,5 M€, soit une diminution de 0, 2M€  par rapport au budget primitif de 2013.
Les recettes de fonctionnement s'établissent à 208;4 M€, celles d'investissement à 21,1M€.
Les dépenses de fonctionnement (181,3 M€) et d'investissements (50M€) complètent ce budget auxquels ont adhéré d'emblée Ange-Pierre Vivoni et Pierre Guidoni, quand bien même l'un et l'autre auraient-ils regretté les conséquences des mesures d'économies caractérisant ce budget.
Les critiques ont été bien pus vives du côté de l'opposition avec les interventions de Marcel Flori et Ange Fraticelli mais cela n'a pas empêché l'assemblée départementale d'adopter le budget.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions