Corse Net Infos - Pure player corse

Concordia : Jean-Charles Orsucci et Jean-Christophe Angelini appellent "à une mobilisation populaire et massive sur les plages"


Rédigé par le Mardi 22 Juillet 2014 à 16:43 | Modifié le Mardi 22 Juillet 2014 - 16:49



Jean-Charles Orsucci, Maire de Bonifaziu, Vice-Président de l’Assemblée de Corse et Jean-Christophe Angelini, Conseiller Général du Canton de Portivechju, Conseiller Municipal et Territorial, communiquent :
 
Dans le sillage d’A Chjama di Bastia du 21 juillet et de la demande commune adressée aux autorités italiennes et françaises, approuvée par des collectivités, mouvements politiques, syndicaux et associatifs, ainsi que par de nombreux élus, professionnels et membres de la société civile, nous appelons solennellement l’ensemble du peuple Corse à la mobilisation, afin d’obtenir l’ajournement des opérations de remorquage du Costa Concordia.
 
En effet, en dépit de nos demandes répétées, nous ne disposons pour l’heure d’aucune garantie sérieuse de sécurité, face aux risques potentiels de déversement d’hydrocarbures ou de fissure du navire lors du remorquage envisagé.
Nous demandons donc, publiquement, que les garanties nécessaires soient offertes et que la Collectivité Territoriale de Corse soit informée plus particulièrement des mesures de protection mises en œuvre au large de nos côtes.
Si ce « convoi » devait avoir lieu en l’état, nous appellerions, de nouveau, à une mobilisation populaire et massive sur les plages, comme en mer, pour dénoncer cette politique du fait accompli et prévenir durablement tous risques sur notre littoral.

Des « Boues Rouges » au passage des pétroliers dans les Bouches de Bonifaziu, nombreux furent les motifs d’engagement liés au monde maritime, y compris sur notre territoire ;  d’où notre appel, en tant qu’élus locaux et territoriaux, à une implication du plus grand nombre, sur l’ensemble de l’île comme dans la région dont nous sommes, parmi d’autres, les représentants.
 
Après le vote unanime, par l’Assemblée de Corse, de la motion déposée à ce sujet et la tenue d’une réunion décisive à Bastia, nous estimons que l’Extrême Sud doit s’associer plus largement à cette dynamique, tant son devenir, d’un point de vue environnemental, économique ou culturel, est étroitement lié à l’ouverture maritime.
 
Pour l’heure, une pétition est en ligne. Nous invitons tous nos concitoyens à la signer et à la faire partager. La vigilance de chacun doit être de mise. 
 
 





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 21:52 Corsica Cristiana : A Diu a Prete Mondoloni

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu