Corse Net Infos - Pure player corse

Christian Graziani (FBIR) : "Battre Aubagne serait une reconnaissance"


le Samedi 12 Octobre 2013 à 15:36 | Modifié le Vendredi 22 Novembre 2013 - 16:21


Fort de sa victoire le week-end dernier à Sète, chez le leader du Groupe E en CFA2, le FB Isula Rossa jouera à nouveau un match difficile ce dimanche. Sur leur terrain, face au FC Borgu, les joueurs de Christian Graziani disputeront un derby important, et qui devrait attirer du monde au stade Jacques-Ambroggi. Après la qualification haut la main à Aiacciu, face à l'Impérial, les coéquipiers de Santelli voudront confirmer leur bonne forme, y compris face à Aubagne lors de la prochaine journée.


Christian Graziani (FBIR) : "Battre Aubagne serait une reconnaissance"
Pas de trêve dans le football Corse pour les amateurs. Au contraire de leurs grand-frères de L1 et L2, les clubs insulaires se lancent dans le 5e tour de la Coupe de France.
Pour le FBIR, en forme en championnat de CFA2 et qui revient d'une victoire acquise au mental chez le leader Sétois, il s'agira de se mesure au FC Borgu, pensionnaire de DH, pour un derby fort intéressant entre deux clubs qui se connaissent bien. Les footballeurs balanins enchaîneront ensuite avec la réception d'Aubagne, le dauphin, avec toujours la victoire en ligne de mire. Un état d'esprit combattif, que le duo Christian Graziani-Nicolas Gennarelli, entend bien préserver le plus longtemps possible. Nous avons rencontré Christian Graziani, la "force tranquille" du club Balanin.

CNI : Christian Graziani, quel est l'état d'esprit après la victoire acquise à Sète?
Ch. G. : Malgré le travail fourni depuis deux mois et le contenus de nos quatre premiers matchs, nous sommes toujours en réglages. Aujourd'hui, Nicolas Gennarelli et moi-même avons trouvé la recette pour une complémentarité optimale. Nous avons brieffé individuellement chaque joueurs pour tirer le maximum de leurs qualités. La victoire de Sète n'est pas un exploit. Sur les précédents matchs, nous avons eu beaucoup de malchance malgré un bon contenu. A Sète, nous avons su nous servir de notre état d'esprit pour faire douter notre adversaire  et ainsi conjurer le sort. Ce n'est pas un hold-up pour moi, mais le fruit du travail.

- Ce match face à Borgu, vous l'aborder aussi dans cet état d'esprit?
- Nous avons actuellement deux objectifs : la Coupe, où nous voulons aller le plus loin possible, même si on doit d'abord passer le premier obstacle avec Borgu qui n'aura rien à perdre, puis le championnat, où nous voulons nous imposer. Une défaite en Coupe nous ramènerait à la case départ. Nicolas Gennarelli, tout le staff et moi-même voulons faire prendre conscience aux joueurs qu'une victoire contre Borgu et contre Aubagne nous mettrait sur un piédestal. Le contraire serait en revanche une grosse désillusion.

- Après Borgu, ce sera donc Aubagne, comment est-ce que vous compter gérer l'enchaînement des matchs ? 
- Nous avons pour principe de prendre les matchs les uns après les autres, même si la venue d'Aubagne est déjà dans tous les esprits. Battre le second après avoir battu le leader serait une reconnaissance pour Nicolas et moi, mais surtout pour le président, la région, et tous les gens qui croient en nous. De plus, les joueurs seraient doublement récompensés, grâce au respect et à la fierté du public.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 16:26 La préfète de Corse le 20 novembre à Calvi

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse