Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia a célébré a Madonna di Ficaghjola


Rédigé par le Samedi 8 Septembre 2018 à 20:30 | Modifié le Samedi 8 Septembre 2018 - 21:48


Bastia a célébré, samed en fin d'après-midi, a Madonna di Ficaghjola. Il en va ainsi depuis l'an 2000 date à laquelle l'Archiconfrérie de Saint-Joseph et son président Fanfan Dalcoletto décidèrent de rappeler aux Bastiais qu'un jour du 8 septembre de nombreuses lavandières du quartier, qui se réunissaient sous l'œil protecteur de la Vierge, furent miraculeusement épargnées par la chute d'un rocher qui s'était décrochée de la paroi située au-dessus du lavoir…


(Dr)
(Dr)
On raconte que les lavandières du quartier se réunissaient à la fontaine de Ficaghjola de Bastia, sous le regard protecteur de la Vierge dont une statue est nichée dans la paroi rocheuse.
Or, un jour, ce fut l'accident : un gros quartier de roc se décrochait et dévalait la pente ! Fort heureusement, il heurtait dans sa course folle un pic rocheux qui le détournait de sa trajectoire pour le faire s'écraser, finalement, contre une mur.  Aucune des lavandières ne fut blessée, et dans le quartier on cria au miracle : par la suite, tous les ans à la même époque c'était justement un 8 septembre, les gens se réunissaient en ce lieu pour prier et rendre grâce à la Vierge.


Samedi, les Bastiais n'ont pas failli pas à la tradition ! 
Une procession est partie peu après 18 heure l'église de Saint Joseph pour rejoindre l'esplanade de la plage de Ficaghjola la route du front de mer et se rassembler devant la fontaine de Ficaghjola où le chanoine Pianelli, archiprêtre de Sainte-Marie a célébré la messe en plein air suivie avec ferveur par de nombreux bastiais

Le beau chant de Batti Raffali, dédié à a Madonna di Ficaghjola qui rappelle cette journée du 8 Septembre. (voir ci-dessous) qu'interprète Maï Pesce a précédé de quelques instants l'apéritif, servi par l'archiconfrérie de Saint-Joseph qui perpétue la tradition, ainsi que "u piattu di tripette"…


(Dr)
(Dr)
Ssu famosu evenimentu Si passò l'ottu settembre

Ghjornu santu è benedettu

U ramenterremu sempre 

In festa di Lavasina

A santa cusì vicina

Ind'u nostru lavatoghju

Chjamatu di Ficaghjola 

e mamme vanu a lavà

cù nipote o cù figliola

fangotti belli imburatti

Ind'e pozze sbucinatti

Fora nant'a qualchi funa

si stendianu li panni

Lavoru senza misura

un si contanu l'affanni

U sole dà lu sò raggiu

a sse donne di curraggiu

A gallu un battulellu

un stecu è una fasciola

Era u più bellu battellu 

Pè i ciucci dopu a scola

sciaquitendu a manu lesta

facenu nasce a timpesta

Ma un gran' trambulamentu

più forte che un terremotu

Ha lasciatu in un mumentu

a sciagura ind'e ssu locu

in ci hé più rise nè canti

mughji è stridi in tutti i canti

Da la ribba s'he stacatu

Un scogliu cusì tamantu

Nant'a rena s'he sbaccatu

È tuttu ciò in un lampu

ogni mamma cun paura

Cerca la sò criatura

E pò ritorna a calma

ognunu ritrova i sòi

ripiglianu le risate

s'abbraccianu i figlioli

U scogliu un fù maladettu

Chi ssu locu he benedettu

Tutti prighemmu a Santa

Ssù ghjornu miraculosu

Preganu cininu è babbu

prega a sposa cù u sò sposu

Pregannu mamma è figliola

A Madonna Di Ficaghjola




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie