Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Un week-end sous le signe d’Arte Mare


Rédigé par Laurent Hérin le Dimanche 2 Octobre 2016 à 09:46 | Modifié le Dimanche 2 Octobre 2016 - 13:48


Le Festival à proprement parler, la compétions officielle, ne commencera réellement que lundi soir mais c’est ce samedi que le rideau de l’édition 2016 d’Arte Mare s’est levé sur un débat futuriste et du rock and roll !


Bastia : Un week-end sous le signe d’Arte Mare
Une nouvelle édition du festival du film et des cultures méditerranéennes Arte Mare a débuté en grande pompe ce samedi, au Théâtre de Bastia, avec un débat futuriste et existentiel autour du thème principal de cette édition : « Intelligence humaine, intelligence artificielle… Quel avenir ? ». L’occasion d’échanges animés entre des scientifiques (notamment Pierre-Marie Lledo, Directeur de recherche à l’institut Pasteur et Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France) et le public bastiais venu nombreux malgré la pluie qui s’abattait à ce moment-là sur la ville. A peine le temps de boire une coupette de champagne ou de déguster un plateau d’huître, confortablement installé dans le Péristyle décoré en mis en scène pour l’occasion, que débarquait une horde de jeunes gens habillés et maquillés de façon futuriste et excentrique ! Un happening réussi. Pendant ce temps, le public qui déambulait dans le Théâtre avait l’occasion de découvrir l’exposition consacrée à Serge Micheli.

Bastia : Un week-end sous le signe d’Arte Mare
A 20 heures, alors que retentissait l’habituelle sonnerie annonçant le début des projections, le public finissait rapidement son verre pour courir découvrir la première projection en Corse du film ROCK'N'ROLL... OF CORSE! de Lionel Guedj et Stéphane Bébert. Le documentaire raconte le destin d'Henry Padovani, jeune corse de 24 ans débarqué à Londres en 1976. Ce guitariste a fondé le groupe Police en 1977 avec Sting et Stewart Copeland et sera ensuite le témoin privilégié de cette scène punk de la fin des années 70 et 80. Projection en présence de l’équipe du film et de M. Padovani himself ! Enfin, histoire de finir la soirée en apothéose, le public, déjà chauffé à blanc, s’est laissé aller aux mélodies et autres riff de guitare de Glen Matlock, ancien bassiste des Sex Pistols puis de la formation d’Henry, les Flying Padovani. Il n’a pas fallu longtemps pour que tout le théâtre se lève à l’unisson et réserve à cet artiste hors-norme le succès qu’il mérite.
Mais c’est aussi par sa simplicité qu’il a su toucher les gens, n’hésitant à prolonger les échanges et à répondre aux questions, quelques mètres plus loin au Minautore de Pierre-François Maestracci qui en profitait pour faire sa rentrée.
Un très beau samedi soir pour le Festival Arte Mare !

Bastia : Un week-end sous le signe d’Arte Mare
Mais vous ne serez pas en reste ce dimanche avec au programme, la projection (à 14 heures) de l’étonnant Apnée de Jean-Christophe Meurisse, tourné en Corse et projeté à Cannes dans la section Quinzaine des Réalisateurs. A la même heure, salle Prélà, un nouveau débat mais autour de l’avenir des Festivals en Corse cette fois.
A 16 heures, la projection du très beau documentaire de Anne de Giaferri, La Règle du Jeu, en compétition dans la section Films corses.
Eux aussi en compétition, suivront La traversée Mocky de Jean-André Bertozzi, A la recherche des Stuart de Corse de Isabelle Balducchi puis They will not have me d’Ilona Codaccioni  pour arriver au clou de la soirée, la 2e projection publique, après le Festival de Lama, de la nouvelle bombe de Gérard Guerrieri, AfrikaCorse à 20h20 dans la grande salle du Théâtre.
 
Enfin, pour ceux qui auraient encore peur de l’avenir, n’oublier pas qu’un voyante extra-lucide vous prédira l’avenir chaque soir avant les projections sans le péristyle du Théâtre !
 

(Photos Maeva Benedittini)

Arte Mare
  • Arte Mare
  • Arte Mare
  • Arte Mare
  • Arte Mare
  • Arte Mare




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 17:20 Théâtre : "L'Atelier" à l'école de Toga

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine