Corse Net Infos - Pure player corse

Avant GFCA-Niort : La passion, la détermination … Et les pieds sur terre


Rédigé par José Fanchi le Mardi 12 Mai 2015 à 23:16 | Modifié le Mardi 12 Mai 2015 - 23:27


Christophe Ettori, le directeur sportif du GFCA est d’un calme olympien. Il n’a pas la grosse tête, mais cela on le savait. Passionné bien sûr, c’est même normal pour un ancien professionnel à la carrière bien remplie, mais il sait garder la maîtrise et a sagement rangé son enthousiasme au vestiaire de Mezzavia. Il garde les pieds sur terre et sait évacuer la pression qui pourtant monte au fil des jours et des heures


Avant GFCA-Niort : La passion, la détermination … Et les pieds sur terre
Nous l’avons rencontré dans son établissement « chez Zézé » situé près de la Cathédrale d’Ajaccio (sait-on jamais) où il profite de la placette ombragée pour une mise au vert avant la grande soirée de vendredi.
 
- A moins de trois jours du grand match, le moral est bon ? Le staff technique est-il  prêt ?
-Le moral est au beau fixe. Nous sommes très concentrés sur ce match, impatients également car il ne nous reste que quelques jours avant d’entrer sur le terrain et de valider cette date historique pour notre club. Le staff technique est en place, conscient de l’enjeu, conscient de la valeur de l’équipe et du travail effectué tout au long de la saison. 
 
- Et le groupe ?
-Le groupe est très bien, il se remet lentement mais sûrement du match de samedi contre Créteil où la chaleur nous a fortement handicapé et laissé quelques traces, mais je vous rassure, que des petits bobos…Ce mercredi sera la véritable journée de remise en route de la machine. Tout le monde va bien et semble plus que jamais confiant pour cet enjeu qui mobilise les consciences.
 
La pression est-elle forte sur le groupe ?
- Je ne le pense sincèrement pas. Je les connais bien et je sais qu’ils piaffent d’impatience d’être sur le terrain et faire valoir leur force. Qu’on le veuille ou pas, la pression est certes toujours présente, mais on sait l’ignorer, la chasser et faire en sorte de garder la tête froide en pareil cas. A deux journées de la fin, je me demande qui pourrait nous enlever cette détermination qui est la nôtre, cette rage d’aller au bout du rêve et cette foi qu’ont les joueurs à se décarcasser pour nous offrir ce grand moment. Je vous rassure, le moral des troupes est excellent. 
 
L’objectif de terminer sur la deuxième marche du podium est important pour les joueurs ?
- Forcément. Il est hyper important ne serait-ce que pour la manne financière qui n’est pas à négliger et pour le club, je vous laisse imaginer l’importance d’un tel résultat. Nous allons rester concentré jusqu’à la dernière seconde et ne penser qu’à remplir notre mission. De cela, les joueurs en sont parfaitement conscients. Nous allons entreprendre ce que nous préparons étape après étape. A commencer par valider la montée en Ligue 1 et faire ce qu’il faut pour demeurer à la deuxième place après lors de notre déplacement à Valenciennes. 
 
On  ne peut pas ne pas évoquer ce qui se dit en ce moment, à savoir le retour de la sempiternelle question : pourquoi pas une fusion, même si ce terme parait utopique à Ajaccio ?
- Bien sûr, on en parle, on entend ci et là des propos à ce sujet, mais en ce qui me concerne personnellement, je ne pense pas que ce soit envisageable. D’ailleurs ça ne l’a jamais été pour une raison qui est très simple : les deux clubs ont une histoire, un passé, un palmarès, leur identité... La question ne se pose pas pour moi. Je pense qu’il en est de même de l’autre côté. Aujourd’hui, notre objectif est simple : gagner vendredi et atteindre ce vieux rêve de la Ligue 1. J’ai connu le même problème lorsque j’évoluais à Chypre, problème récurrent s’il en est et qui n’a jamais connu de solution ni de mise en place cohérente. Je pense sincèrement que ce sujet n’est pas d’actualité. 
 
- Le stade Ange Casanova est homologué pour la Ligue 1, que reste-t-il à faire ?
- Nous avons la chance aujourd’hui que ce critère d’homologation ne soit plus prioritaire. Le stade est effectivement homologué pour la Ligue 1. Nous sommes vigilants et souhaitons dès que possible augmenter la capacité du stade à 5 000 spectateurs dans un premier temps. A moyen terme, nous devrions atteindre une capacité de 7000 spectateurs, c’est très faisable.
Le stade est classé en catégorie 1 et les rencontres se joueront à Mezzavia. Nous améliorerons le quotidien, les détails, les écrans géants, la billetterie électronique etc…Cela au fil des semaines mais les premiers coups de pioche ce sera pour lundi, une fois l’accession acquise.
----- 
A présent, place au match de vendredi soir contre les Chamois niortais.
Et à la fête, ça va de soi !
 
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse