Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Les Arts s'Affichent et se pérennisent


Rédigé par Laetitia Salomone le Jeudi 8 Octobre 2015 à 18:59 | Modifié le Jeudi 8 Octobre 2015 - 22:31


Les Arts s'affichent ? C'est reparti à Ajaccio. Mais pour quelques mois cette fois. Initiée en 2008 par Mario Sepulcre, président de Locu Teatrale, cette performance tend à mettre en avant la création picturale, en direct, et en pleine rue. Et s'il fallait attendre, chaque mois de juin, avant de pouvoir admirer ces créations, les amateurs de ces œuvres originales et éphémères pourront découvrir de nouveaux dessins tous les mois. Ce jeudi 8 octobre, l'artiste Yann le Borgne a d'ailleurs inauguré le panneau publicitaire offert par la société Publitour.


Ajaccio : Les Arts s'Affichent et se pérennisent
" La société Publitour a décidé de nous offrir, à l'année ce panneau publicitaire. Il y aura un roulement tous les mois, pour proposer fréquemment de nouvelles oeuvres ". Les arts s'affichent sont de retour. Difficile pourtant de ne pas être étonné. Ce jeudi 8 octobre 2015, beaucoup de passants se sont laissé surprendre, sur le boulevard Sebastiani Costa. Les coups d'oeil furtifs, se mêlaient, à une curiosité plus prononcée. Chacun semblait attiré par cette toile, peu commune. Ou peut-être était-ce par ce jeune homme perché sur son échelle, masque de protection respiratoire sur le visage : Yann le Borgne, artiste insulaire.  " J'avais déjà participé une première fois en 2014 au côté de Fabrice Martinez. Cette fois-ci je me lance en solo. C'est une super opportunité de travailler sur un très grand format et en extérieur. Ceci permet de travailler différemment. Les gens peuvent nous voir créer. Nous ne sommes plus enfermés dans notre atelier. Et puis ce matin j'ai déjà entendu des jeunes dire qu'ils étaient trop contents de voir du graff  ". Le peintre était présent pour faire découvrir son univers, pour décloisonner la création artistique . Et pourtant, l'oeuvre pouvait presque paraître déroutante, en cette matinée. " Ceci n'est que le fond. Une fois que j'aurai fini le graff, je dessinerai une ville au gros feutre. Chacun pourra l'interpréter à sa façon, mais je voudrais que ce soit quelque chose d'assez positif  " reprend-il. 8h30, l'heure de l'avant-goût. Les couleurs se transforment en boule de feu. Et si les gestes de l'artiste pouvaient paraître instinctifs, il fallait faire attention à ne pas se méprendre. Ici l'exercice était de taille et demandait à être méthodique. 

À chacun sa technique

9H. L'oeuvre de Yann le Borgne prend forme. Crédit photo : LS
9H. L'oeuvre de Yann le Borgne prend forme. Crédit photo : LS
" Nous sommes libres de faire ce que l'on veut. Il n'y a aucune contrainte. Ce qui compte c'est de détourner le panneau et de ne pas faire de pub. Notre rôle c'est de trouver une image qui nous touche et qui touche les gens dans les bouchons " ajoute Yann le Borgne. Mais avant de se lancer, il convenait d'être réfléchi : " J'ai d'abord fait ce travail sur un petit format. Puis je l'ai pris en plus grand pour tenter de le reproduire sur un support plus grand. Il y a plus d'effet comme ça ". Travailler sur un grand format imposait une constante : la marge d'erreur devait d'être moins importante. " C'est moins facile. On doit souvent redescendre de l'échelle pour prendre du recul. il y a un ordre. Ici j'ai fait une petite erreur. Je suis parti du centre. Ce qui fait qu'à un moment l'échelle va s'appuyer sur la peinture ".  Les dizaines de  bombes de peinture, étalées sur le sol, montraient l'ampleur de la tâche à accomplir. Et si la rigueur était de mise, l'artiste n'en a pas oublié, pour autant, son âme d'artiste. " Des fois je laisse aller mon instinct. Je me dis " tiens si j'allais dans ce coin là-bas ? ! ".  L'art pictural  reste pas mal instinctif . Mais on doit quand même prévoir beaucoup de choses. On doit penser au matériel. Il y a plus de préparations. Là par exemple je n'ai plus de rouge. Je vais devoir me laisser aller à une part d'impro pour pouvoir me débrouiller ".  Observer, s'écarter, reprendre de la hauteur, réfléchir, et puis imaginer le résultat final... Ceci afin de créer une image qui frappera les automobilistes. " Les Arts s'affichent commencent à s'inscrire dans la culture Ajaccienne. Du coup les gens commencent à s'habituer. L'art de rue devient décoratif. ils ont le même impact que la pub. C'est à nous d'attirer leur attention " .
Les Ajacciens pourront découvrir son œuvre jusqu'au mois de novembre. Avant que Yann le Borgne ne laisse sa place à Thomas Orso, ou, à Luce Caggini en décembre, et à Charlotte Rolley en janvier. 



Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine




Derniers tweets
Corse Net Infos : Cervioni : Le gâteau était au… cannabis ! https://t.co/odShk3vqrW https://t.co/Yo5Kob0HEJ
Mercredi 26 Septembre - 16:59
Corse Net Infos : Bastia : Interpellés avec de la cocaïne un 9 mm et des cartouches https://t.co/qhYSE70X6o https://t.co/DEt6Cz6Mz9
Mercredi 26 Septembre - 16:49
Corse Net Infos : Bastia : Palais de justice sous tension https://t.co/ARHDdGzlqz https://t.co/dBokyvA1Cp
Mercredi 26 Septembre - 15:54
Corse Net Infos : Bastia : Le parcours du combattant des handicapés pour prendre le bus ! https://t.co/ayWXpNhESG https://t.co/xTGo6RV4y5
Mercredi 26 Septembre - 15:09



Newsletter






Galerie