Corse Net Infos - Pure player corse

ACA - Troyes : Remporter la guerre


le Vendredi 10 Mai 2013 à 22:45 | Modifié le Samedi 11 Mai 2013 - 01:50


Eccu, ci semi! Ce Samedi soir est le grand soir, pour l'ACA. Les Oursons reçoivent les Troyens, qui ont récemment abandonné leur dernière place pour tenter l'impossible. Ces derniers viendront avec la ferme intention de continuer à engranger des points, afin de ne rien avoir à regretter. L'ACA, de son coté, sait qu'une victoire est synonyme de maintien ; officiel ou officieux, cela dépendra des autres résultats. Quoi qu'il en soit, les homme d'Albert Emon devront étaler tout leur talent et leur rage de vaincre face à cette équipe au jeu surprenant. Attention, cela dit, à ce que la soirée à priori rêvée pour voir se jouer le maintien, ne se transforme pas en cauchemar.


Paul Lasne et les autres sont à 90mn du but ultime. Pour la première fois depuis 40 ans, l'ACA a l'occasion de se maintenir en L1 avant la dernière journée. En cas de victoire, et de défaite de Nancy ou d'Evian, les Acéistes seraient officiellement sauvés. (Ritrattu : AFP)
Paul Lasne et les autres sont à 90mn du but ultime. Pour la première fois depuis 40 ans, l'ACA a l'occasion de se maintenir en L1 avant la dernière journée. En cas de victoire, et de défaite de Nancy ou d'Evian, les Acéistes seraient officiellement sauvés. (Ritrattu : AFP)
"Il n'y a pas de raison pour que je ne sois pas confiant!" 

C'est avec des mots rassurants et positifs qu'Albert Emon a démarré la conférence de presse d'avant-match, pour ce qui sera la 36e et antépénultième journée. A la suite d'un match scabreux, mais d'un point important arraché à Reims, les Ajacciens sont désormais aux portes du maintien, avec ce match très attendu face à l'ESTAC. Avec trois points de plus, le sort serait d'ores et déjà scellé et les esprits bien plus tranquilles, avant un déplacement vers l'inconnu à Rennes, et son état d'esprit changeant.
Mais avant d'être tranquilles, il faut être concentrés. Les joueurs, le staff, et les dirigeants en sont conscients, l'ACA a réalisé une saison d'un club de bas de classement, mais qui aurait pu/dû être meilleure. Regarder dans le passé ne servant pas à grand-chose, les Ajacciens doivent désormais frapper, et frapper fort, une fois pour toute. 

Conscient, comme les supporters, qui devraient être ultra mobilisés pour cette rencontre, de l'enjeu, A. Emon reste néanmoins lucide. Celui qui est arrivé à la tête du groupe au mois de Janvier dernier est désormais parton en sa demeure. Il connait cette équipe, défauts et qualités compris, et il est en passe de réussir sa mission. Il sait, cependant, que cela ne se fera pas tout seul.

"L'équipe d'Ajaccio a toujours relevé la tête dans les moments difficiles, mais ce moment-là est un moment de vérité. Je ne le redoute pas. On aurait pu avoir Paris qui vient cherche son titre ici, plutôt que Troyes. On a une marche à franchir, et il faut la franchir. Dans le jeu, c'est une équipe qui joue bien au foot. A nous de maîtriser cela et d'être performants. Il va falloir activer toutes nos ressources positives, que ce soit dans le collectif, dans les duels ou dans le jeu". 

S. Paganelli : "Ne rien leur laisser"

En cette fin de parcours mouvementé, il faut également prendre en compte le paramètre physique. La fin de saison est là avec son lot de désagréments, et en particulier, celui qui répond à la question : "Cette équipe est-elle bien préparée?". Tout bon amateur du ballon rond sait qu'une préparation d'avant-saison est ce qui va conditionner la fin de championnat, et même si la chose semble difficile à confirmer au coup par coup, elle s'inscrit dans la durée. Petites blessures, avec l'élongation de Samuel Bouhours (forfait pour le match), ou fatigue difficile à combattre, tels sont les défis auxquels font face les joueurs. 

Le préparateur lui, joue grandement son rôle, comme les années passées d'ailleurs. Stéphane Paganelli a tenu à s'exprimer sur l'état de forme de l'équipe, via le site officiel : 

"Il reste neufs points à prendre, et plutôt on les prendra, plutôt on sera tranquilles [...]. On essaie de maintenir le groupe jusqu'à la fin, quoi qu'il arrive. Troyes ne sera pas facile à jouer du tout. C'est une équipe qui va jouer libérée, mais qui jouera aussi un match de coupe. Quelque soit le scénario, il faut que les joueurs soient prêts. Je pense qu'en cas de victoire, le maintien sera acquis. On connait l'importance de ce match. Troyes prend des buts sur des erreurs défensives, ce sera à nous d'être costauds sur ce plan-là, afin de bien les bloquer et de ne rien leur laisser". 

JB Pierazzi : "Troyes n'est pas à sa place"

ACA - Troyes : Remporter la guerre
L'heure de vérité, en ce Samedi soir à Timizzolu. Les bianch'è rossi sont à quelques pas du bonheur, et voudront faire feu de tout bois. Attention cela dit à cette équipe de Troyes, car même avec un parcours très médiocre, les joueurs de Furlan n'ont pas dit leur dernier mot. Ce d'ailleurs ce que pense JB Pierazzi, l'emblèmatique capitaine Acéiste, interrogé à notre micro : 

Cliquez pour écouter l'ITV en intégralité

U Gruppu Aiaccinu : André, Begeorgi, Belghazouani, Cavalli, Diarra, Diawara, Delort, Lasne, Lippini, Mostefa, Mutu, Ochoa, Oliech, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Sissoko, Zubar.

U Gruppu di l'ESTAC : Thuram - Dreyer - Rincon – Bréchet – Jarjat – Saunier –  Colin –  Othon – Nsakala – Faussurier – Thiago –  Enza-Yamissi - Nivet  – Camus – Darbion -  Bahebeck – Yattara - Marcos
 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse