Corse Net Infos - Pure player corse

ACA-Saint-Etienne : Les "Verts" plus tranchants


le Dimanche 11 Août 2013 à 21:16 | Modifié le Lundi 12 Août 2013 - 00:58


Premier match et première défaite, pour l'ACA, qui recevait Saint Etienne pour le compte de la première journée de L1. Malgré un début de match très prometteur, il a manqué le dernier geste pour les Oursons, qui ont concédé l'ouverture du score sur le premier tir Stéphanois. Brandao en bourreau, et des Verts pas pressés, et plus affûtés que les Ajacciens, qui repartent avec les trois points. Pour les joueurs de Ravanelli, cette défaite est loin d'être inquiétante, tant le contenu a été intéressant, pour cette équipe encore en rodage.


Ochoa se détend, mais s'incline face à Brandao (AFP)
Ochoa se détend, mais s'incline face à Brandao (AFP)
Dumenica, l'11 d'Agostu di u 2013, 5ori di sera
Stadiu François Coty

AC Aiacciu 0-1 AS Saint-Etienne (0-1)
Scopu : Brandaõ (34a) pà l'ASSE
Avvertimenti : André (20a è 91a) à l'ACA ; Brandaõ (90a) à l'ASSE
Sclusioni : André (91a) à l’ACA

Tempu : Beddu è caldu ; Tarrenu : Abbasatanza bonu
Spettatori : circa 8000
ACA : Ochoa - André, Perozo, Zubar, Bonnart - Pierazzi (cap), Pedretti ,Mostefa (Diarra 53a), Lasne - Cavalli - Mutu (Oliech 74a).
Add : F.Ravanelli
ASSE: Ruffier - Clerc, Zouma, Perrin (cap), Brison - Clément (Diomandé 78a), Cohade (Corgnet 82a), Lemoine - Tabanou( Nicolita 46a), Hamouma Brandao.
Add. : C.Galtier

U Scontru

Sous une chaleur étouffante, due à un horaire pour le moins peu adapté à la région et à la saison, l'ACA partait d'emblée à l'assaut des buts de Ruffier. Agressifs dans leur jeu, entreprenants, les Ajacciens se mettent les premiers en évidence, face à des Verts attentistes. Première mèche allumée par Cavalli, dont le coup-franc ras de terre finit dans les gants de Ruffier, pas surpris malgré le tir cadré (4 a). 
Pas de temps mort et surtout un ACA bien en place, qui se procure quelques situations intéressantes, sans pour autant finir proprement ses actions. Et c'est bien là que le bât blesse, car après une tentative ratée de Mutu, Saint-Etienne va sortir la tête de l'eau, et sur sa première opportunité, ouvrir le score. Bonnart se troue, et Hamouma donne sans attendre pour Brandaõ, seul au second poteau, qui bat Ochoa : 1-0, à la 34e minute de jeu. Cruel, tant l'ACA avait la mainmise sur le ballon, et l'utilisait plutôt bien. 
Au retour des vestiaires, les débats restaient tout aussi stériles devant la cage stéphanoise, malgré de bonnes orientations de jeu de Pedretti, l'ACA ne trouvait plus la faille. Seule une frappe, pas cadrée de Cavalli, obligea Ruffier à aller chercher le ballon derrière lui (75 a). Saint-Etienne maîtrise son sujet, et l'ACA semble avoir laissé pas mal de forces dans la première demi-heure. L'entrée d'Oliech n'y fera rien, malgré quelques appels intéressants. Une dernière opportunité pour Lasne aurait pu (dû?) permettre aux Acéistes d'obtenir un pénalty, mais M. Varela jugea réguler le geste de Cohade, qui semblait avoir pourtant retenu le milieu de terrain. Les verts manquèrent même le K-O sur un corner, avec à nouveau Brandaõ, dont la tête rasera la transversale. 
Pas récompensé en première période, l'ACA ressort avec une défaite, mais pas de quoi s'inquiéter outre mesure. Saint-Etienne était déjà prêt, tout simplement. Seul vrai regret, l'exclusion sévère d'André, sur un tacle pourtant peu dangereux.

L'ACA

Dans une formation en 4-5-1 modulable, l'ACA se présentait avec une seule pointe, contrairement à ce qu'on pouvait attendre. Faute sans nul doute à la blessure d'Eduardo. Mutu seul devant, et Mostefa et Lasne en soutien sur les ailes. Derrière, on retrouvait Pedretti, pour son premier match, qui n'a d'ailleurs pas démérité, ainsi que Pierazzi en sentinelle devant la défense. Cavalli en 10, se chargeait du jeu direct, chose qu'il a bien faite, mais sans grande précision dans les moments clés. 
Derrière, la titularisation de Perozo dans l'axe, faute là encore à une blessure, celle de Tonucci (ménisque) proposait quelque chose de nouveau. Bon de la tête et courageux dans l'effort, le Vénézuélien a montré des choses intéressantes, pour son premier match sur le Vieux Continent. André et Bonnart ont beaucoup bourlingué, pas évident cela-dit face à des clients comme Tabanou et Hamouma. Enfin, un Zubar solide, mais qui peine encore à trouver ses automatismes avec son nouveau coéquipier. 
En résumé, l'ACA est encore en rodage, et il faudra certainement attendre encore au moins deux matches pour se faire une idée plus précise, sans compter que Belghazouani et Dielna n'ont pas participé. Le premier devrait être présent à
Paris Dimanche prochain. 

L'Avversariu

Dans un schéma classique, et une équipe quasi-type, les Verts ont donné le meilleur d'eux-même, dans un système déjà bien assimilé, et que Galtier n'a pas eut de mal à faire comprendre l'an passé. Même sans Aubameyang, l'ASSE a joué à son niveau, celui d'une équipe Européenne, déjà très compétitive après deux matches de qualification en Ligue Europa.
Solides en défense, et surtout bien en place au milieu, les visiteurs ont su sauter sur leur première occasion pour emporter ce match. Pas inquiété, Ruffier a pu voir son équipe développer son jeu avec application. Un Brandao déjà en forme, et décisif, un Hamouma très actif, et surtout une défense central intraitable. Pas de secret dans la recette de Galtier.
Les Verts sont sur leur lancée de l'an passé, et pourront sans nul doute engranger à domicile, si leur jeu reste le même.

Bilanciu è riazzioni

Ravanelli ne trouvait "pas de défaut" à cette équipe des Verts, et force est de constater qu'il avait raison. C'est sans doute sur l'une des équipes les plus rodées qu'est tombé l'ACA ce soir. Sans pour autant démériter, les coéquipiers de Pierazzi se sont heurté à plus fort qu'eux. Cela dit, on regrettera de ne pas avoir vu Mutu épaulé par un autre attaquant, ce qui aurait sans-doute permis aux Oursons de se montrer plus tranchants dans les quinze derniers mètres.
Il n'aura manqué au final que le dernier geste, et aussi un peu de condition physique pour que l'ACA puisse espérer obtenir au moins le nul. Ce n'est que partie remise! 

Ecouter l'ITV de Johan Cavalli




Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse