Corse Net Infos - Pure player corse

3 à 2 à Valenciennes : L'ACA réussit le hold-up dans le Nord !


le Samedi 22 Mars 2014 à 20:47 | Modifié le Samedi 22 Mars 2014 - 22:48


Malgré un doublé de Waris et le fait d'avoir été menés deux-fois au score, les Ajacciens réussissent l'exploit en fin de match grâce à l'entrée fracassante d'Issa Baradji. Auteur d'u doublé parfait, le jeune attaquant des U19 offre à l'ACA sa troisième victoire de la saison, mais surtout sa première à l'extérieur depuis Novembre 2012 ! Avec 18 points, l'ACA ne bouge pas, mais fait tout de même la fête.


Cù parechji ghjovani cum'è Mickaël Leca, l'ACA a faci à supranà Valenciennes in fin di contu (Ritrattu : IconSport)
Cù parechji ghjovani cum'è Mickaël Leca, l'ACA a faci à supranà Valenciennes in fin di contu (Ritrattu : IconSport)
Stadiu F.Coty, Sabbatu u 22 di Marzu di u 2014 
Valenciennes AFC 2-3  AC Aiacciu ( 0-0 )
Scopi : Waris (50a, 72a) pà u VAFC  ; André (62a), Baradji (88a, 90a) pà l’ACA
Avvertimenti : Leca, Camara, Nadeau à l’ACA
Tempu : Fretu ; Tarrenu : Bonu
Spettatori : Circa 20 000
Arbitru : Sgiò Delerue
VAFC : Novaes – Kagelmacher, Ciss, Nery (Melikson 65a), Dossevi – Da Silva (Le Tallec 90a), Doumbia (Ducourtioux 70a), Massaku – Waris, Pujol
Bancu : Penneteau, Enza Yamissi, Houri, Lala, Doucourtioux, Le Tallec, Melikson
Addestratori : Ariel Jacobs
 
ACA : Ochoa – Diarra (Baradji 65a), Leca, Perozo, Nadeau (Aît- Yahia), Bonnart  - Lasne, Faty, Mostefa – André, Camara (Tallo 55a)
Bancu : Sissoko – Orengo, Mela, Baradji, Ait-Yahia, Tallo
Addestratori : Christian Bracconi
 

U Scontru

Rien à signaler, dans le premier quart d’heure, si ce n’est des efforts individuels notamment du coté du jeune Leca. Les défenses subissent mais restent solides. Il faut attendre la 27e minute pour avoir des frissons. Sur un débordement d’André, Camara glisse face au but et rate sa reprise des cinq mètres ! Valenciennes réagit seulement à la 35e minute, sur une tête ratée de Leca, Pujol hérite du ballon plein axe et frappe de demi volée, le ballon échoue à cinquante centimètres du but. Le terrain est glissant, et les duels sont périlleux, mais Faty et consorts les gagnent la plupart du temps. Massaku déborde par la gauche, et centre pour Pujol. L’attaquant reprend de la tête mais est contré par Mickaël Leca de la poitrine. La mi-temps est sifflée sur un match terne et des duels de plus en plus âpres, même si le contenu reste très correct. 

Le rythme est le même au retour du vestiaire côté Ajaccien, mais sur une intervention de Lasne devant son défenseur, les Valenciennois sont déséquilibrés. Lasne donne pour André, qui tergiverse et glisse à Camara, qui rate totalement son tir sans contrôle (49a). Et dans la foulée, sur une erreur monumentale de Perozo, Waris file au but et ajuste Ochoa d’un plat du pied. Sanction immédiate, un à zéro pour les locaux.
L’ACA est mené mais joue toujours au même niveau, et sur un long ballon du milieu, Lasne est décalé et embarque toute la défense et donne en retrait pour André qui bat Macedo Novaes d’un tir sans contrôle du droit : 1-1 alors que l’on joue la 69e minute.
Mais alors que les Ajacciens géraient leur match, Nadeau perd son sang-froid et tacle trop fort et à un endroit trop mauvais pour que M. Delerue ne siffle pas. Melikson plonge bien mais le geste de Nadeau est trop engagé : Waris transforme la sentence : 2-1 après 72 minutes.
Il ne reste que quelque minutes, le bloc Ajaccien remonte la balle, la défense ne se dégage pas côté V-A. André donne astucieusement pour le jeune Baradji, qui enroule une merveille de frappe pied droit sous la barre : deux buts partout.
Et sur le corner suivant, Benji André joue en vitesse pour Lasne devant lui, son centre pied-gauche est parfait,  et trouve la tête de Baradji. Seul au second poteau, l’attaquant du centre de formation réussi un doublé pour son premier match de L1 : 3-2 ! Les Nordistes croient égaliser, mais le but de Melikson est signalé hors-jeu, ce qui est juste. M. Delerue siffle après trois minutes de plus, et officialise une victoire ajaccienne !

L'ACA

Bracconi, handicapé dans ses choix par les blessures, s’en remet à la jeunesse en titularisant Mickaël Leca, en défense, auteur d’ailleurs d’un match très correct pour ses débuts. Baradji a fait mieux que ça, signant son arrivée dans le grand bain d’un doublé parfait en deux minutes. Un exemple à suivre pour Camara et même Tallo, trop imprécis et maladroits. Lasne et André ont, eux, réussi l’animation offensive, exemplaires chacun dans  leur style. 
Au milieu, Faty a encore beaucoup sué, mais a été mal épaulé par Mostefa, l’Algérien semblant complètement démobilisé. En défense Bonnart est toujours aussi juste pour la L1, alors que Nadeau a montré un peu trop de suffisance par moments. Bonne note pour Perozo cependant. 
Ochoa pour une fois, n’a pas fait un match fracassant.

L'Avversariu

Toujours aussi armés sur les ailes, les Nordistes ont concrétisé leur seule vraie occasion sur une erreur ajaccienne. Le pénalty reste anecdotique, comme le doublé de Waris, même si l'attaquant a été le meilleur devant. Pujol était trop bien pris, alors que Dossevi passait tranquillement Bonnart quand il le décidait. Pourtant, malgré de bonnes intentions, le jeu de VA a été trop lent et surtout trop hésitant pour faire mieux. La pression sans-doute, ce qui a déstabilisé la défense trop de fois, la fois de trop étant sur le deuxième but de Baradji, lâché au marquage. 
En défense, Kagelmacher et Mater étaient bien présents dans l'ensemble, mais les espaces étaient trop grands dans les duels, et surtout dans les moments compliqués comme sur le but d'André.

U Bilanciu

Une victoire au mental, et surtout à la jeunesse ! Cinq joueurs de moins de 20 ans dans le groupe, et l'un d'entre eux qui va jusqu'à donner la victoire dans les derniers instants en ne jouant que quelques minutes. L'ACA a su profiter de la fébrilité des Nordiste, laissant la pression de ceux-ci jouer en leur faveur. Pas découragés par les deux buts de Waris, l'ACA a joué de bout en bout, sans paniquer, et a logiquement chipé la victoire à force d'y croire.
Cela ne changera rien pour l'ACA en fin de saison, mais il faut reconnaître qu'un succès à l'extérieur avec un scénario aussi maîtrisé, cela fait du bien ! A refaire! 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Novembre 2018 - 22:11 Ligue 2 : L'ACA dominé à Grenoble

Vendredi 2 Novembre 2018 - 23:10 Derby : Le GFCA « enfourche » l’ACA (1-2)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse