Corse Net Infos - Pure player corse

2è édition du Festival des cinémas du Maghreb : Clap d'ouverture à Ajaccio


Rédigé par Florence Vandendriessche le Vendredi 11 Mai 2018 à 19:44 | Modifié le Vendredi 11 Mai 2018 - 23:44


A la veille de l’ouverture de la 2ème édition du Festival des cinémas du Maghreb, « l’Association Populaire des Tunisiens de Corse et Amis » a présenté vendredi après-midi, le déroulement de l’événement à la presse dans son intégralité et met en avant la qualité des films qui vont être présentés. En effet, le cinéma maghrébin risque d’en étonner plus d’un, ou mieux d’émerveiller. L’association invite le public à un voyage des plus épicés aux douces saveurs orientales. L’’inauguration a lieu ce samedi à 19 heures à l’espace Diamant.


 2è édition du Festival des cinémas du Maghreb : Clap d'ouverture à Ajaccio
L’heure était encore à une réunion de travail dans le local de l’association dans le quartier de Sainte Lucie, les derniers coups de tournevis étaient donnés avant d’enchaîner sur la conférence de presse. Car le jour J est bien samedi et le 1er film est donné à 14h à l’espace Diamant à Ajaccio.

Le porte-parole de l’Association, Mohamed Jouablia a annoncé la programmation : « nous avons fait un festival plus grand que nous » a-t-il précisé en souriant. Un très beau panel de films s’annonce. Il explique que le but du festival est de créer du lien et du vivre ensemble, d’apporter un peu plus de tolérance face à la différence et surtout de faire découvrir la richesse de la culture et des cinémas du Maghreb. Il ajoute : « Ce festival vient réveiller en nous l'histoire que nous avions partagée autour de la Méditerranée, chacun à sa manière, selon sa spécificité. Cette mer intérieure, berceau des plus anciennes civilisations humaines, des trois religions monothéistes, des grandes découvertes, à l'origine des savoirs mathématiques, algèbre, médecine, échanges commerciaux.... Des valeurs montrant combien on est ensemble et comme on a besoin de l’autre.»


La manifestation qui se déroule sur 3 lieux en Corse (Ajaccio, Porto-vecchio, Prunelli di fium’orbu) et durera jusqu’au 20 mai. Il débute donc samedi à Ajaccio par trois films qui seront projetés dans la journée et soirée. La Rumeur de l’eau à 14h00 réalisé par le tunisien TaPieb Louhichi, malheureusement décédé en février dernier. On y verra un hommage à ce grand réalisateur. A 16h00, Head Bang Lullaby du marocain, Hicham Lasri.

Et pour clôturer cette première journée, à 20h30, un film documentaire « Latifa le coeur  au combat » de Olivier Peyon et Cyril Brody.
 

Latifa Ibn Ziaten : refuser la haine et la violence
Elle sera bien là, samedi soir, pour parler avec les visiteurs autour d’un débat après le film mais également lors de l’inauguration du festival.
« Au moment où son fils Imad est assassiné, elle est employée comme surveillante et hôtesse d'accueil au Musée des Beaux-Arts de Rouen. A la suite de l'assassinat d'Imad, Latifa décide de créer, en avril 2012, l'Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et la paix. » Elle n’aura de cesse de véhiculer des messages très forts. Aborder le radicalisme n'est pas chose simple surtout lorsqu'on l'a vécu de près. Un film documentaire poignant.
 

Le festival est réalisé grâce au concours de la Ville d’Ajaccio, l’association Corsica.Doc, la Collectivité de Corse et Per a Pace.
 

Toute la programmation du festival




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie