Corse Net Infos - Pure player corse

"Voix sacrées, un Dieu, trois religions" en ouvertures des Polyphonies internationales de Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 14 Septembre 2016 à 21:32 | Modifié le Mercredi 14 Septembre 2016 - 23:23


Depuis mardi des remparts de la citadelle de Calvi résonnent à nouveau voix et musiques de ces XXVIIIèmes Rencontres polyphoniques. Une édition toute particulière dédiée à un jeune calvais Lorcan Keiser qui a récemment perdu la vie suite à une chute et dont la famille est très proche du Svegliu Calvese


REPORTAGE PHOTOS@Jean-Marie Colonna
REPORTAGE PHOTOS@Jean-Marie Colonna

Placées sous le signe de l’échange et du partage, les XXVIIIèmes Rencontres Internationales de Polyphonies de Calvi, organisées par l'association culturelle U Svegliu Calvese se sont ouvertes mardi soir en la cathédrale Saint Jean-Baptiste dans la citadelle de Calvi.
Des rencontres qui comme chaque année se sont ouvertes avec le groupe "A Filetta" véritable fil rouge et âme sacrée de ce festival.
 C'était aussi l'occasion pour le groupe de partager et d'enchanger avec le public à travers son projet  A Core Datu.  Cet illustré vivant et chantant sur près de 40 ans de carrière a fait voyager les auditeurs au cœur de la polyphonie. A Filetta est revenu sur son parcours riche d’expériences et de rencontres (cinéma, théâtre mais aussi danse contemporaine) qui ont nourri ses créations. Enthousiaste, le public a répondu présent (cette « rencontre » affichait complet ! ) à ce moment intimiste et privilégié avec le groupe.
Puis, à 21h30, "A Filetta" accueillait Patrizia Bovi, Françoise Atlan & Fadia Tomb El-Hage qui présentaient "Voix sacrées, un Dieu, trois religions", un programme alliant les traditions musicales et vocales des trois grandes religions monothéistes chrétienne, juive et musulmane.
Accompagnées de Peppe Frana et Gabriele Miracle, les trois chanteuses ont exploré la musique de la partie mystique de l’islam, celle de l’église maronite d’Orient et la tradition hébraïque séfarade.
Ce mercredi, à 18heures,  la soirée débutait  avec un concert très attendu, celui de la talentueuse auteur compositeur Diana Saliceti  qui puisait dans son dernier album "Forse" pour nous faire partager son univers musical qui nne laisse pas insensible.
Puis, à 21h30,  place aux chants liturgiques de l'Adriatique  avec  l'ensemble DIALOGOS  placé sous la direction de  Katarina Livljanic et celui de KANTADURI (Croatie)  dirigé par Joško Ćaleta Dalmatica, de l’oral à l’écrit,

Le programme  des 15, 16 et 17 septembre:

Jeudi 15  septembre
- 18h - ANNA SATO (Japon)
- 21h30 - A FILETTA (Corse) & FADIA TOMB EL-HAGE (Liban)/Conversation(s)

Vendredi 16 septembre 
- 15h - Chez Tao - Salon de musique animé par Franck Tenaille / Ports, migrations et musiques du monde
- 18h - IALMA (Galice) Camiño
- 21h30 - WAED BOU HASSOUN (Syrie)

Samedi 17 septembre 

- de 15h00 à 17h30 - Cantu à l’asgiu : de l’oratoire Saint Antoine à la cathédrale Saint Jean Baptiste, un parcours ponctué par les chants des confréries de Calvi, de Haute Balagne et de la pieve di a Serra (répertoire sacré et profane)

- 18h - ULLA PIRTTIJÄRVI & ULDA (Finlande) / Lumières nordiques dans le ciel du Sud

- 21h30 - Calusgiule à l’ultimu : clôture avec les participants aux Rencontres - Anna Sato, Ialma, Ulla Pirttijärvi, Francesco Viglietti (Naples) - et THE GLAS VOCAL ENSEMBLE (Danemark) Mold

Chaque soir les chants d'A FILETTA accueilleront les groupes invités

Tous les concerts de 18h00 et de 21h30 se dérouleront à Calvi, dans la citadelle, dans la Cathédrale Saint Jean-Baptiste.

Les Rencontres de 18h00 instaurent un climat propice aux échanges vrais entre les artistes et un public toujours curieux et désireux d'en savoir plus. Elles sont animées par Philippe-Jean Catinchi, journaliste au Monde.

Vendredi 16, le salon de musique qui se déroulera « Chez Tao » à 15h00 est proposé par Frank Tenaille, journaliste, spécialiste des musiques du monde.

 

"13 en traits", expo dessins de Bauer, un des dessinateurs de presse habitués des Rencontres. Bauer dessine ce qui passe devant ses yeux ou ce qui s’anime dans sa tête... Ce qui l’étonne, ce qui l’émeut… Et c’est comme si son feutre devenait vivant et bougeait tout seul. Sur ses carnets naissent des images au trait... très au trait...

Exposition : sculptures d’Alexandra Gatti dans le jardin de la Poudrière: autodidacte et amoureuse de la nature, Alexandra Gatti trouve son inspiration dans l'environnement préservé que lui offre la Corse.
L'atelier n'existe pas, seuls les arbres et les feuilles l'entourent et l'accompagnent dans ses recherches. Le fil de fer tourne et se retourne, s'oxyde, se colore pour devenir chimères. Une invitation au rêve dans un imaginaire métallique.

Exposition quotidienne des photographies réalisées au cours des
concerts de la veille (Jean-Marie Colonna, Silvio Siciliano et Natacha Manarin) et des impressions visuelles des dessinateurs de presse (Philippe Antonetti, Battì, Bauer, Raskal).

Prix des places : Vendredi à 15h00 : entrée libre

Du mardi au samedi, concerts de 21h30 : 23 € - Etudiant : 15 €

Concerts de 18h : 15 € / L’achat d’un billet pour le concert du soir, permet de bénéficier d’un tarif préférentiel d’un montant de 7€, dans la limite des places disponibles

Renseignements : resa.rpcalvi@gmail.com / +33 4 95 65 23 57






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 21:24 Calinzana : A diu Tony

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine