Corse Net Infos - Pure player corse


Tourisme : en Corse, la fréquentation estivale toujours freinée par le Covid


La rédaction le Jeudi 13 Janvier 2022 à 17:00

ILa fréquentation touristique a chuté de 12 % l'été dernier sur l'ile par rapport à 2019.



Lisula l'été dernier
Lisula l'été dernier
Pour la seconde année consécutive la crise sanitaire liée au Covid-19 a eu un fort impact sur l’activité touristique estivale en Corse. Selon une étude publiée récemment par l’Insee, les hébergements touristiques de l'ile ont enregistré 8,5millions de nuitées entre mai et août,  soit une baisse de 12 % par rapport à 2019. Selon les données récoltées par l'INSEE l’afflux de la clientèle française, ne pallie pas l’absence de touristes étrangers.

Un début de saison tardif

Cette année encore, l'avant-saison, habituellement bénéfique au tourisme insulaire, est une fois de plus balayée par le Covid avec l’ouverture reportée des établissements et de nombreuses restrictions sanitaires qui seront levées au mois de juin. Mai est en effet caractérisé par un repli de l’offre hôtelière par rapport à sa capacité de 2019 (- 18 %) et surtout de l’offre en hôtellerie de plein air (- 48 %). À partir de juin, et sur l’ensemble de la saison, le parc hôtelier insulaire retrouve pleinement son niveau antérieur, tandis que le nombre de campings ouverts reste moindre (- 9 %).
En juillet et août, avec l’ouverture généralisée des établissements, la fréquentation du cœur de saison atteint 95 % de son niveau de 2019, soit 5,4 millions de nuitées passées dans les hôtels et campings. En septembre, le niveau d’avant crise est atteint et même dépassé (+ 2 % de nuitées) ce qui augure un bon démarrage de l’arrière-saison.

Moins d'étrangers et plus de français 
Aux contraintes sanitaires viennent s’ajouter des restrictions de circulation entre les pays en compliquant  les entrées et sorties sur le territoire national. De ce fait, le nombre de nuitées passées sur l’île par la clientèle en provenance de l’étranger diminue de moitié par rapport à la saison 2019 (- 50 %). Cette baisse est inférieure à celle constatée en France métropolitaine (– 54 %).
L’absence de touristes étrangers affecte plus particulièrement les établissements en mai et juin (- 77 % en moyenne). L’ampleur du déficit s’atténue ensuite progressivement, mais demeure important en juillet et août notamment dans les hôtels et AHCT (respectivement - 51 % et - 46 %).
Les restrictions des déplacements internationaux stimulent en contrepartie la fréquentation de la clientèle française bien plus présente en Corse en 2021 qu’en 2019. En progression de 6 % sur l’ensemble de la saison, le nombre de nuitées des touristes français augmente de 10 % dans les AHCT et 8 % dans les campings. Dans les hôtels, il revient à son niveau de 2019.

2,2 millions de nuitées dans les hôtels 
Entre mai et septembre 2021, les touristes ont passé 2,2 millions de nuitées dans les hôtels en Corse. La fréquentation hôtelière est en retrait de 17 % par rapport à 2019 avec une perte de 433 000 nuitées. Pourtant l’île est moins impactée qu’au niveau national (- 31 %) et se situe à la 5e place des régions après Auvergne-Rhône-Alpes (- 15 %) et devant PACA (- 17,3 %). De plus, elle se place en tête du palmarès des taux d’occupation (65 %, soit 12 points de plus que la moyenne métropolitaine).
Le démarrage tardif de la saison estivale se traduit par une fréquentation hôtelière sérieusement dégradée en mai (- 62,5 %) et juin (- 30 %). Néanmoins, à la faveur d’une clientèle française plus nombreuse en 2021, la fréquentation des mois de juillet et août se rapproche sensiblement de 2019 (respectivement - 1 % et - 2 %) et s’avère bien supérieure à 2020 (+ 52,5 % en juillet et + 16 % en août). En septembre, les touristes français continuent d’affluer dans les hôtels insulaires (+ 6 % par rapport à 2019) mais le nombre global de nuitées y demeure inférieur de 8 % à son niveau d’avant crise.

Dans les campings, seul le mois de septembre tire son épingle du jeu
Les campings sont la première forme d’hébergement touristique marchand avec 43 % de nuitées passées en 2021 sur l’île en hébergement marchand (hôtels, campings et autres hébergements collectifs de tourisme). Ils totalisent 3,6 millions de nuitées, en retrait de 11,5 % par rapport à 2019. Plus marqué qu’au niveau national (- 5,5 %), ce repli est également le plus important des régions littorales méditerranéennes et atlantiques.
Le recul sévère des nuitées du mois de mai par rapport à leur niveau d’avant crise (- 48 %) s’atténue ensuite. La clientèle française, plus présente qu’en 2019 dès le mois de juin (+ 5 %), augmente encore de 6,5 % en juillet et en août. Néanmoins, même en haute saison, elle ne compense pas l’absence des campeurs en provenance de l’étranger (- 39 %). Ainsi, les nuitées passées dans les campings restent en repli de 10 % en cœur de saison. Seul, le mois de septembre permet de retrouver une fréquentation touristique excédentaire de 6,5 % à celle de 2019 grâce à un afflux plus important de clientèle française (+ 29,5 %).

Fréquentation dans les campings de mai à septembre 2021 et évolution entre les saisons estivales 2019 et 2021


Malgré tout, après une saison estivale 2020 difficile, marquée par la crise sanitaire, les chiffres publiés par ll'INSEE confirment la bonne tenue de l'été 2021 en Corse.













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047