Corse Net Infos - Pure player corse



Plus d’eau en Haute-Corse d’ici 25 jours : quelles sont les futures restrictions à craindre ?


Pierre-Manuel Pescetti le Mercredi 3 Août 2022 à 17:11

Ce 2 août, le préfet de Haute-Corse, François Ravier, a tiré la sonnette d'alarme quant à la consommation d'eau et au niveau des réserves du département. Une situation qui pourrait amener à la pénurie avant la fin du mois selon lui. Interdictions et restrictions, de nouvelles mesures pourraient alors entrer en vigueur. Au risque de devoir couper l'eau pour certains usagers.



Si la Corse passe en état de "crise sécheresse" l'arrosage des espaces verts risque d'être interdit. Crédits Photo : Pixabay
Si la Corse passe en état de "crise sécheresse" l'arrosage des espaces verts risque d'être interdit. Crédits Photo : Pixabay

Ce mardi 2 août, à la sortie de la réunion du comité de la ressource en eau du département, le préfet de Haute-Corse François Ravier prévenait : “Si nous continuons à ce rythme de consommation d’eau, compte tenu des évolutions météorologiques attendues, il n’y aura plus d’eau dans 25 jours !”. 
 

Plus une seule goutte ? “Nous atteindrons alors le niveau des stocks stratégiques", précisait-il en cette matinée du 3 août. Une situation qui pourrait être accompagnée de nouvelles restrictions. Décision que pourrait prendre, bien avant, le comité de la ressource en eau de la région qui se réunira dans la semaine du 8 août. Concrètement, “nous pourrions décider de couper l’eau dans certains endroits même si ça n’est pas aussi simple vu les besoins, comme par exemple ceux de la lutte contre les incendies”, explique le préfet de Haute-Corse. La question de l’arbitrage sur l’utilisation de la ressource en eau dans les barrages serait aussi sur la table. Pour produire de l’électricité ou pour subvenir aux besoins de l’agriculture ? Il faudra trancher.

 

Prochaine étape : la crise

Pour l’heure, la Haute-Corse reste placée en “alerte renforcée sécheresse”. Ce niveau de vigilance implique des mesures toujours plus restrictives mais n’est pas le dernier palier à la disposition des préfets. 

Selon le site du ministère de la Transition écologique, Propluvia, le niveau d’alerte le plus élevé est celui de “crise”, déjà en vigueur dans 58 départements français. Il s’accompagne de plusieurs interdictions d’usage de l’eau comme l’arrêt des prélèvements non prioritaires y compris à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés comme pour la santé, la sécurité civile, l’eau potable et la salubrité. 

Ce niveau d’alerte peut également amener des restrictions telles que l’interdiction du renouvellement, remplissage ou vidange des piscines privées de plus d’1 m³, l’interdiction d’arrosage des espaces verts, des pelouses et massifs fleuris, ou encore l’interdiction de lavage des véhicules chez les particuliers. Idem pour l’arrosage des terrains de sport, ainsi que pour l’alimentation des fontaines publiques et privées d’ornement.

Lire aussi : Sécheresse en Corse : Un mois de juillet "catastrophique" selon les météorologistes

Objectif : atteindre réellement le niveau d’économie de 300 000 m³ d’eau brute par jour fixé il y a deux semaines. “Pour l’instant nous n’y sommes pas du tout. Nous économisons plutôt 150 000 m³ par jour. Il faut que chacun poursuive ses efforts”, martèle François Ravier qui annonce un renforcement des contrôles sur tout le département. 


Les mesures déjà en place

Pour rappel, sont interdits à toute heure les usages suivants, non liés à une activité économique :

- le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau, à l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;

- le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages de complément ;

- le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;

- l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément ;

- le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées ;

Sont interdits entre 8h et 20h les usages suivants :

- l’arrosage par dispositif de type « goutte à goutte » des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agréments ;

- l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;

- le lavage des voies de circulation publiques.

 














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022