Corse Net Infos - Pure player corse

Olivier Miniconi (GFCA) : "J’ai toujours gardé confiance"


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 1 Janvier 2016 à 22:42 | Modifié le Dimanche 3 Janvier 2016 - 01:57


Ce 24 octobre, Mezzavia est en fête. Le GFCA redresse la tête et l’emporte face à l’OGC Nice. Olivier Miniconi, président du club, pousse un soupir de soulagement « era ora » ! Son visage est radieux. Il sait que le travail de Thierry Laurey et du staff technique ont porté leurs fruits. Le GFCA est en marche. « Pourvu que ça dure » se dit-il dans un coin du stade où il semble savourer cette victoire et surtout l’avenir. Il est confiant et il a raison. Il croit en son club. Il sait mieux que personne que les accessions successives ont fini par payer. Avant le 32e de finale de coupe de France face aux amateurs réunionnais de l'USS Sainte Marienne, qui se déroule ce samedi à 13h30 au stade Ange-Casanova, Olivier Miniconi se penche sur les semaines qui viennent de s'écouler…


- Détendu président après cette première moitié du championnat ?
- Oh oui, et ça fait du bien. Beaucoup plus que notre début de saison manqué, du moins jusqu’au premier tiers. Mais j’avais confiance en l’entraîneur, aux joueurs, au staff pour la simple raison que les rapports entre tous étaient excellents. C’est un club qui poursuit son développement à travers tous ses secteurs, cela depuis que nous avons entamé les différentes accessions, des infrastructures, où l’on se rend compte des avancées. C’est vrai, le club continue de se développer favorablement et l’on se met à croire au maintien, qui est loin d’une hypothèse farfelue aujourd’hui. Nous n’y sommes pas encore, mais les futures saisons commencent à se profiler… 
 
- Il est vrai qu’en début de saison on se posait beaucoup de questions, surtout au niveau des infrastructures ?
C’est tout à fait exact. Les incertitudes venaient de certains détracteurs. Tous ensemble, nous faisions notre travail à tous les niveaux pour que tout aille bien. Il suffisait d’y croire, d’attendre l’étincelle. Vous connaissez la suite. D’aucuns ne nous voyaient pas jouer à Mezzavia, mais nous, nous le savions. Depuis deux ans, notre stade est homologué pour les matches de Ligue 1. On se devait toutefois d’augmenter l’accueil, la capacité, ce que nous avons fait. Je rappelle au passage que le club est maintenant propriétaire de son enceinte, l’acte de vente avec la CCAS a été signé. Tous les investissements passent par les comptes du club et tout ce que vous voyez évoluer au stade Ange-Casanova se fait avec les fonds propres du club. Améliorations au niveau du stade donc, pour ce qui est de l’aspect sportif, après un début plus que laborieux, je pense que le club a atteint sa vitesse de croisière. Reste à pérenniser, ce sera notre objectif pour les prochaines années
 
- Une chose est sûre, le public a répondu présent ?
Cela a été un grand soulagement pour tous. La fréquentation du stade dépend essentiellement des résultats, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Si la Ligue 1 demeure comme chacun sait un très beau spectacle, les gens sont en attente de résultats positifs de la part de leur équipe. On voit depuis plusieurs journées que la fréquentation est au maximum. Nous avons joué deux fois à guichets fermés et cela est une grande satisfaction. Quoi qu’il en soit, on sent la bonne dynamique sur le terrain et dans les tribunes.
 
- Le GFCA a un public qui soutient le club, on le sent lors de chacune des rencontres. Est-ce votre avis ?
Bien sûr ! C’est un chantier qu’ont entrepris les dirigeants depuis maintenant quelques saisons, a savoir pacifier les tribunes. Le public sait bien qu’aujourd’hui, dans un championnat, on assiste à un spectacle et cela est le cas pour chacune des journées de Ligue 1. Cela se fait parfois au détriment de certaines décisions un peu lourdes. Je vous rappelle que nous avons été contraints de porter plainte contre des supporters lors de la première rencontre face à Angers pour utilisation d’engins pyrotechniques qui n’ont plus lieu d’être dans un stade. On se doit d’encourager notre équipe mais tout en se conformant à la réglementation en vigueur. Je pense sincèrement que c’est au travers de ces principes que le club continuera de grandir.
 
- La concertation entre les staffs technique et  dirigeant est excellente ?
C’est effectivement un travail de synergie parfaite comme vous pouvez le constater. Ce n’est pas la réussite d’une seule personne. Il s’agit tout simplement d’un mécanisme bien huilé. La communication est très importante, les rapports étroits, ce qui facilite d’ailleurs les prises de position rapides. Le fonctionnement d’un club de foot, à quelque niveau que ce soit, doit passer par une réactivité importante dans la prise de décision. C’est le cas au GFCA. Ne pas se perdre en conjectures. C’est notre objectif. Le club démontre qu’il est composé de gens compétents.
 
- La « licence club » est une bonne chose ?
Je le crois. La licence club « accédant » pour la présente saison c’est fait. Nous l’aurons définitivement si le cahier des charges n’évolue pas. Il faut savoir que le club partait de zéro et cela s’est fait au prix d’investissements importants. Plus de deux millions d’euros sur la saison, c’est autant d’argent dont est privé le sportif  certes, mais les infrastructures demeurent et vous savez que cela est impératif dans la construction de notre club. C’était d’ailleurs un objectif prioritaire des dirigeants pour avoir un budget plus conséquent. C’était indispensable.
 
- Que peut-on vous souhaiter à l’aube de cette nouvelle année ?
Si l’adage selon lequel les deuxièmes parties de saison du GFCA sont meilleures que les premières, je pense sincèrement que nous allons vivre de grands moments dans cette seconde partie de championnat
Propos recueillis par J.F.V.

L'US Sainte-Marienne (Dr)
L'US Sainte-Marienne (Dr)

Le groupe ajaccien

Olivier Miniconi (GFCA) : "J’ai toujours gardé confiance"
Maury, Guerin, Filippi, Berchet, Mangane, Martinez, Coeff, Ducourtioux, Lemoigne, Larbi, Youga, Poggi, Djokovic, Mayi, Boutaib, Zoua, Gbampok



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse