Corse Net Infos - Pure player corse


Législatives : Pour le PRG de Haute-Corse, « pas une voix de gauche ne doit aller au candidat d’Emmanuel Macron ! »


Nicole Mari le Jeudi 12 Mai 2022 à 21:52

La Fédération Parti radical de gauche (PRG) de Haute-Corse réagit, dans un communiqué, à la déclaration de candidature de Jean-François Paoli, vice-président du Parti radical (PR), aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains sur la 1ère circonscription, et s’en détache. Pour le PRG, clairement ancré à gauche et anti-macroniste, pas question de soutenir un candidat PR qu’il qualifie de centre droit et de soutien à Emmanuel Macron. Il appelle les électeurs de gauche à voter pour des candidatures de gauche.



Législatives : Pour le PRG de Haute-Corse, « pas une voix de gauche ne doit aller au candidat d’Emmanuel Macron ! »
C’est une clarification nette et sans détours que le PRG entend apporter à travers son communiqué, suite à l’annonce de candidature de Jean-François Paoli aux élections législatives des 12 et 19 juin dans la 1ère circonscription de Haute-Corse. Une clarification d’abord sur l’étiquette du candidat qui est vice-président du Parti radical dit valoisien (PR), parti de centre-droit, soutien d’Emmanuel Macron. « Il a été indiqué, certainement par erreur, par le candidat que les deux Partis radicaux, gauche et valoisien, s’étaient, aujourd’hui, unifiés. S’il est exact qu’en 2017, nos deux familles ont choisi de se réunir sous la bannière MRSL, il faut rappeler que depuis le 6 février 2019, le Parti Radical de Gauche a repris son indépendance et que sont restés au MRSL les Radicaux de droite, alors que les Radicaux de gauche, eux, sont repartis au PRG. 6 février 2019, soit plus de trois ans durant lesquelles Mr Paoli a forcément pu apprendre cette décision, en prendre acte, et choisir s’il souhaitait appartenir au Centre-droit ou au Centre-gauche. Force est de constater que son choix est clair, puisqu’il occupe des responsabilités au sein de son parti. Le positionnement politique de Mr Paoli ne nous regarde en rien, cependant, lorsqu’il usurpe les atours du Centre-gauche, il nous faut clarifier les positions de chacun, afin de ne pas tromper les électrices et électeurs de cette circonscription », débute le communiqué.
 
De la manipulation !
Une clarification ensuite sur le positionnement, totalement opposé, des deux partis vis-à-vis du président de la République, Emmanuel Macron. « Mr Paoli appartient au MRSL, Centre-droit, parti allié à Emmanuel Macron, or, le Centre-gauche, lui, a clairement affiché son indépendance vis-à-vis du Président de la République. Par ailleurs, Guillaume Lacroix, Président du Parti Radical de Gauche, a déclaré ces jours derniers, fidèle à la position prise lors de l’élection présidentielle, ne pas soutenir Emmanuel Macron et présenter ses propres candidats. Mr Paoli n’a pas demandé l’investiture, ni le soutien du PRG, il part sous la bannière du Centre-droit, il a raison de défendre ses convictions, il est, dans cette circonscription, le candidat d’Emmanuel Macron ». Dans ces conditions, estime le PRG, le candidat macroniste ne peut se prévaloir des voix de la gauche : « Il n’est pas entendable de prétendre siéger, à Paris, au Palais Bourbon, avec les députés Macronistes, et draguer en Corse les voix de la gauche, c’est ni plus ni moins que de la manipulation ! ». Annonçant qu’il ne présentera pas de candidat dans la 1ère circonscription de Haute-Corse, le PRG n’a, pour autant, « pas prévu de prendre position pour une candidature. Cependant, nous ne pouvons nous prononcer en faveur d’un candidat se revendiquant d’Emmanuel Macron et qui, élu, soutiendrait sa politique. Nous sommes de gauche et ne transigerons pas ! ».
 
L’appel à gauche
Une clarification qu’il demande, également, au candidat PR d’effectuer : « Mr Paoli souhaite se présenter devant le suffrage universel, solliciter les voix des électrices et des électeurs de la 1ère circonscription de la Haute-Corse, c’est tout à son honneur que de vouloir représenter son courant de pensée, mais il ne faut pas mentir aux électrices et électeurs, il ne ferait qu’entretenir et alimenter la défiance vis-à-vis des politiques. Jean-François Paoli est le candidat d’Emmanuel Macron, il représente le centre droit lors de cette élection ». Le communiqué conclut sur un appel à voter pour des candidats de gauche : « Nous, au PRG, souhaitons que les électrices et électeurs de gauche ne s’y trompent pas et se prononcent pour des candidatures de gauche, pour des candidats qui, élus, ne siégeront pas dans les rangs de la Macronie et ne défendront la politique du Président de la République qui est contraire à nos valeurs. L’heure du choix approche, aussi, les 12 et 19 juin prochains, pas une voix de gauche ne doit aller au candidat d’Emmanuel Macron ! ».
 
 

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047