Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA trop tendre pour des Lillois ambitieux


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Samedi 16 Avril 2016 à 22:03 | Modifié le Samedi 16 Avril 2016 - 23:30


« On n’oublie pas d’où l’on vient mais on ne veut pas y retourner… » C’est le nouveau leitmotiv des supporters Ajacciens qui ne veulent absolument pas que leur équipe prenne l’ombrageux ascenseur de la relégation. Oui, d’accord, on veut bien, mais encore faut-il aller droit au but et l’emporter face à cette équipe de Lille qui multiplie les exploits depuis quelques mois. Certes, ils ont été tenus en échec par Troyes mais depuis, la marche imposée par notre compatriote Frédéric Antonetti a été plutôt salutaire. L’exemple à suivre pour une équipe en proie au doute des semaines durant mais, on doit à la vérité de le dire, qui a remarquablement rebondi à Angers. Alors…


Une soirée difficile pour le GFCA et Maury
Une soirée difficile pour le GFCA et Maury
Alors Larbi et Poggi, tour à tour, donnèrent le ton de la révolte pour une rencontre à plusieurs points, se heurtant à deux reprises au phénoménal Enyama, comme toujours brillant sur sa ligne. Enfin, une entame comme on les aime pour un GFCA gonflé à bloc pour se sortir d’un gros piège venu du nord réchauffer son capital-points sur la pelouse de Mezzavia. Le scénario de la rencontre face à St Etienne revenait devant l’écran de la mémoire, à savoir une domination dès les premières minutes et la suite, chacun la connaît…
 
But de Boufal
D’autant que le GFCA perdait Brechet sans doute sur un coup au mollet, remplacé par Le Moigne, lequel relayait Mangane au milieu du terrain. Cela n’empêcha pas les Lillois de se porter à l’attaque à diverses reprises et, comme on le craignait, le fameux scénario d’il y a quinze jours contre les Stéphanois se reproduisit. Depuis quelques minutes, les Lillois se montraient dangereux à l’approche de la surface ajaccienne. Ils firent preuve de beaucoup de sang froid par l’intermédiaire de Boufal qui héritait d’un superbe ballon pour le glisser hors de portée de Maury. Le Marocain signait son neuvième but de la saison.
Voilà qui n’arrangeait guère les choses pour les rouges et bleus dont le coup au moral était perceptible peu avant la demi-heure de jeu. Mais fort heureusement, le GFCA se reprenait au fil des minutes et se portait à l’attaque avec quelques actions encourageantes mais manquant visiblement de finition. A quelques minutes de la pause, sur un nouveau contre des Lillois, Benzia adressait un  tir tendu qui heurtait l’arête du but alors que Maury semblait battu.
 
Egalisation de Pujol
Cette grosse frayeur eut pour conséquence de réveiller les Ajacciens qui repartaient de plus belle en contre rapide. Le ballon était fort judicieusement adressé par Mangane à Boutaib, lequel servait Pujol qui eut le temps d’amortir de la poitrine et de tromper remarquablement Enyama, cette fois impuissant sur le tir de l’attaquant ajaccien. Gros soupir de soulagement dans le stade…Cette égalisation amplement méritée récompensait les efforts entrepris par les partenaires de Martinez, revigorés et de nouveau conquérants.
 
Le GFCA réduit à dix…
Reprise animée avec un GFCA qui semblait retrouver son enthousiasme avec, comme au début de la rencontre, deux tentatives de Pujol et Larbi qui mettaient Enyama en péril et affolaient la défense Lilloise qui repartait à son tour à l’assaut de la surface ajaccienne sauvée par une claquette de Maury à la suite d’une faute de Filippi qui écopait d’ailleurs d’un carton jaune. Accrocheurs, déterminés, jeu posé, le GFCA retrouvait des couleurs au fil des minutes et se montrait souvent dangereux dans le contre. Les Lillois s’en rendaient compte et répliquaient à leur tour face à une défense bien regroupée qui relançait dans un jeu souvent heurté entre les deux équipes. La distribution de cartons jaunes par M. Letexier apporta un semblant d’accalmie et permettait au GFCA de faire trembler le gardien de Lille à la suite d’une reprise de Louis Poggi consécutivement à une passe de Djokovic, qui manquait totalement le cadre. Dans le contre qui suivit, Rodéric Filippi écopait d’un deuxième carton jaune, ce qui eut pour conséquence directe de retrouver les visiteurs dans la surface ajaccienne à plusieurs reprises. Les 20 dernières minutes allaient s’avérer très difficile pour les Ajacciens réduits à dix…Alors que Fred Antonetti en profitait pour rafraichir ses troupes avec les rentrées d’Amafiltano et Obadi.
 
Boufal réalise le hat-trick
Les raids menés par les Lillois devenaient de plus en plus dangereux au fil des minutes, d’autant qu’ils occupaient avantageusement le milieu de terrain. Sur l’un des raids amorcés par Obadi, Boufal récupérait une balle à la limite de la surface et ajustait du plat du pied pour inscrire son deuxième but de la soirée. Un sacré coup au moral pour des Ajacciens qui voulaient encore y croire mais les visiteurs ne l’entendaient pas ainsi et recommencèrent à se montrer dangereux. Il fallut se rendre à l’évidence, la domination était telle que Boufal, remarquablement déterminé, réalisait le coup du chapeau à quelques minutes de la fin.
 
Touré réduit, Lille creuse l’écart
Dans la minute qui suivait, le GFCA se portait dans le camp Lillois avec l’énergie du désespoir et réussissait à réduire l’écart part l’intermédiaire de Touré, qui redonnait espoir au GFCA mais rien n’y fit. En moins d’une minute, au cours  d’un nouveau raid  dans la surface ajaccienne, Martinez (excellent avec Pujol sur l’ensemble du match) marquait malencontreusement contre son camp. Douche froide es-tu là ? 
« On n’oublie pas d’où l’on vient mais on ne veut pas y retourner. » D’accord, mais il va falloir cravacher ferme car le regroupement derrière, même si rien n’est joué, commence très sérieusement à faire peur…
Reims battu à Troyes, Toulouse rejoint sur la fin à Lorient, les positions demeurent figées mais les dernières journées vont être très difficiles pour tout le monde…
 J.-F.V.
 

La fiche technique

GFCA : 2 Lille : 4 (1-1)
Buts : ; Pujol (41’), Touré (86’) pour le GFCA, Boufal (18’, 74’, 84’), Martinez csc (87’) pour le LOSC
Arbitre : M. Letexier
Avertissements : Le Moigne (45’), Mangane (45’+2), Filippi (50’) pour le GFCA ; Benzia (45’+2), Balmont (61’) pour le LOSC
Expulsion : Filippi (67’) pour le GFCA

GFC Ajaccio : Maury – Sylla, Bréchet (Le Moigne, 14’), Filippi, Martinez – Poggi (cap.) (Touré, 68’), Mangane, Djokovic – Boutaïb, Larbi (Tshibumbu, 80’), Pujol
Entraîneur : Thierry Laurey
 
LOSC : Enyeama – Corchia, Soumaoro, Sunzu, Sidibé – Amadou, Balmont (Obbadi, 68’), Mavuba (cap.) – Benzia (Amalfitano, 46’), Eder, Boufal (Tallo, 89’)
Entraîneur : Frédéric Antonetti





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse