Corse Net Infos - Pure player corse

Le GFCA doit se contenter d'un match nul face à Paris (0-0)


Rédigé par Vincent Marcelli le Vendredi 27 Octobre 2017 à 22:16 | Modifié le Vendredi 27 Octobre 2017 - 23:14


Au cours d’un match fermé dans son ensemble, les Ajacciens doivent se contenter du partage des points face à une solide équipe parisienne. A défaut de n’avoir pu gagner cette rencontre, les Corses, sérieux tout au long du match, ont su ne pas la perdre.


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
Football Ligue 2 13e journée
Stade Ange Casanonva
GFCA-Paris FC (0-0)
Temps doux
Bon terrain
Pelouse excellente
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 2500 environ
Arbitre : M. Benchabane assisté de MM. Perruaux et Berthomieu
Avertissements :
GFCA : Mombris (27e), Mulumba (68e)
Paris FC : Lybohy (38e), Lopez (65e), Tchokounté (90e)


Les équipes
GFCA
Elana- Puel, Perquis (Ba 70e), Bréchet (cap.), Mombris- M’Changama (Kemen 54e), Mulumba (Gomis 75e), Marveaux- Gomis, Araujo- Diabaté- ent : A.Cartier
Paris FC :
Demarconnay- Sidibé, Bong, Lybohy (cap.), Delaine-Lavigne (Nomenjanahary 67e)- Kerrouche, Akichi, Lopez (Mandouki 80e), Saint-Louis (Alami 24e)- Tchokounté- ent: F. Mercadal.

Battu lundi lors du derby, le GFCA, 15e au classement pour autant de points, doit à l’image d’un joueur de tennis, “reprendre la main” à Mezzavia où il reçoit, de nouveau une grosse pointure. Rescapé du National grâce à la relégation du SCB, le club du président Feracci est sur le podium (23 points) et compte y rester. Nouveau challenge pour des « rouge et bleu » revanchards qui débutent dans un 4-2-3-1 variable sans Clerc, toujours blessé et Court, suspendu. Mais dans le même dispositif de la fin du match à Timizzolu (Romain dans l’axe, Diabaté sur le côté droit). Dans un match relativement fermé, il faut savoir patienter, c’est que vont faire les Ajacciens qui ne tardent toutefois pas à se montrer dangereux. Sur un service d’Araujo, M’Changama, bien placé, frappe au-dessus (8e). Campés en double rideau défensif, les Parisiens répliquent par Lopez dont le tir est contré par Perquis (15e). Ce sera tout jusqu’à l’entame du dernier quart heure, les deux équipes restant solides sur leurs bases. Alami est tout près d’ouvrir le score d’un tir à l’entrée des seize mètres (28e). Imité par Lopez, en contre dont le tir est repoussé par Elana en corner (40e). mais c’est Armand, dont la tête sur un centre d’Araujo flirte avec le poteau adverse (43e) qui se créée la plus belle occasion de cette première période.


De retour des vestiaires, le match donne l’impression de s’animer. Tchokouté oblige Elana à s’employer en deux temps (49e). Imité, quelques minutes plus tard, par Kermouche (62e). Les Parisiens tentent de prendre le jeu à leur compte et se montrent menaçants. Le GFCA, de son côté, joue sur la vivacité de Diabaté et Araujo. C’est Cafi Gomis, qui entré en jeu, réveille Mezzavia par ses raids et ses dribbles. Le GFCA appuie alors sur le champion et finit plus fort garâce à un bon coaching (entrée de Kemen). Dans un temps fort et à la suite de trois corners consécutifs, le Gaz met la pression sur le but adverse. Une tête de Bréchet est même repoussée sur la ligne par un défenseur parisien. (79e). Le coup est passé près.
Mais le résultat en reste là.
Un bon point tout de même pour le GFCA qui reste dans l’attente d’un renfort offensif.. 
 





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse