Corse Net Infos - Pure player corse

L'œil du technicien : La rubrique d'après-match de Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Mardi 20 Septembre 2016 à 23:09 | Modifié le Mercredi 21 Septembre 2016 - 08:46


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui disséque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Vendredi soir il a assisté à ACA-Aj Auxerre.


L'œil du technicien : La rubrique d'après-match de Baptiste Gentili

L'analyse de la soirée
Il ne fallait pas arriver en retard ce vendredi  soir au stade François-Coty : dès la 1ère minute l'ACA va ouvrir le score par l'intermédiaire de Gakpa  à la réception d'un mauvais renvoi de la défense Auxerroise.

D'une parfaite reprise de volée bien ajustée alors que le gardien adverse avait délibérement quitter sa cage, le talentueux milieu de terrain acéiste mettait son équipe sur orbite.
En effet pendant les premières vingt minutes, les ajacciens en exerçant un pressing haut et constant vont mettre leurs adversaires au supplice.
Les Bourguignons pouvaient s'estimer heureux de n'avoir concédé qu'un seul but de retard au terme de ses 45 premières minutes où l'ACA régna en maître malgré un petit relâchement assez compréhensible au vu des efforts fournis dans cette entame de match tout à fait remarquable.
A la fois appliqués et dynamiques les blancs et rouges vont dominer sans partage une équipe
visiteuse dépassée par les événements.
En allant toujours de l'avant, en multipliant les enchaînements offensifs sur les côtés les hommes
d'Olivier Pantaloni auraient mérité de mener plus largement encore au score afin de se mettre à l'abri
dès la fin de ce premier acte.
On se demandait alors, après une telle débauche d'énergie, si en seconde  mi-temps les ajacciens
allaient pouvoir tenir sur le même rythme, redoutant aussi une réaction de leurs adversaires.
Il n'en fut rien bien au contraire : l'ACA géra bien les premières minutes de la seconde période où Auxerre fit illusion, pour repartir de plus belle et finir en boulet de canon cette rencontre.
Maazou libéra, en effet, les siens à la 72e minute et à partir de là il n'y eu plus de match. L'ACA aurait même put, avec un brin de réussite supplémentaire, mais aussi avec un peu plus de lucidité infliger une véritable punition à son prestigieux adversaire qui sur ce match ne fût que l'ombre de lui même.


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)

Les plus
Au regard de ce match certainement le plus accompli en tous cas à domicile,le grand enseignement
est que l'ACA possède un réel potentiel pour bien faire cette saison.
Ce pressing et cette volonté d'aller vers l'avant dès la récupération du ballon,qui sont de nature à très vite faire douter l'adversaire se révèlent payants et efficaces. Une nette amélioration en ce qui concerne la fraîcheur physique par rapport aux derniers matchs, avec des joueurs capables d'enchaîner les efforts aussi bien offensivement que dans dans le replacement défensif donnant ainsi à l'équipe une tout autre dimension, et enfin le niveau de jeu de pratiquement tous les joueurs qui est en hausse,.  Voilà bien des arguments de premier plan qui peuvent très vite apporter de belles satisfactions au niveau des résultats.
En ce qui concerne Auxerre  et sur ce match il convient de vite passer au chapitre suivant car,  en toute objectivité il me semble impossible de dégager quelque chose de positif après une telle prestation.


Les moins 
Le seul petit reproche que l'on pourrait faire à l'ACA, se situe au niveau d'un petit manque delucidité dans les derniers gestes offensifs.
Car vraiment ce vendredi soir l 'addition aurait dû être beaucoup plus lourde pour l'AJA. En se créant autant de situations favorables les ajacciens devraient pouvoir à l'avenir conclure plus souvent.
Bien canaliser leurs générosité pourrait leur permettre de gagner en lucidité afin de mieux
conclure leurs actions.
Quant à Auxerre, il est certain qu'au vude sa prestation, Guy Roux a de quoi s'inquiéter sur l'avenir de son équipe de cœur, et du club prestigieux qu'il fut..
Mais où sont passées les vertus et la qualité du jeu auxerrois. Sans faire abstraction des mérites et de la qualité de jeu de l'ACA, il me semble avoir vu l'équipe la plus faible depuis le début de saison tant à Mezzavia qu'à Timizzolu.
Une organisation tactique indéchiffrable, un déchet technique affligeant, des joueurs sans repères jouant chacun leur partition. Bref,  Auxerre semble à la dérive pour ne pas en dire plus.


Le fait du match
C'est tout simplement la prestation d'ensemble de L'ACA ce soir l'équipe a fait plaisir à voir et semble être sur le bon chemin pour jouer les troubles fêtes dans ce championnat cela peut devenir passionnant.


L'homme du match
Je vais citer un joueur en devenir en la personne de Gakpa. Cce joueur a du talent, des qualités techniques et de dribbles très au dessus de la moyenne, le potentiel et les capacités pour faire àlui seul la décision. Le seul défaut qu'il lui faudra gommer se situe au niveau du collectif : le jour où il saura se servir de ses partenaires il pourra, et devrait, atteindre le haut niveau.






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Novembre 2018 - 22:46 Rugby : Le RCA se reprend face à Saint Saturnin

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse