Corse Net Infos - Pure player corse

L'exercice d'alerte Orsec Novi testé à Ajaccio


Rédigé par Marie MAURIZI le Jeudi 22 Novembre 2018 à 19:23 | Modifié le Jeudi 22 Novembre 2018 - 23:28


Il a réuni toute la journée de jeudi près de 200 personnes au Palatinu à Ajaccio. L'exercice Orsec Novi "secours à personne" a pour but de tester la chaîne d’activation d’alerte, l’organisation des secours et l'accueil des familles, en mobilisant l'ensemble des acteurs de la chaîne de secours.


Basée sur l’élaboration d’événements fictifs, une partie du scenario a pris place en préfecture, au sein du centre opérationnel départemental (COD). L’autre partie dite de terrain s’est déroulée sur le site du Palatinu, puis dans l’après-midi au sein du centre hospitalier de la Miséricorde.
Cet exercice de secours aux victimes permet un entrainement grandeur nature des forces de secours, qui peuvent ainsi s’inscrire dans un processus d’amélioration continue des interventions et détecter les failles éventuelles dans la chaîne de secours déjà existante.
 

Un exercice essentiel à la prévention
Il s’agit d’un exercice d’un exercice d’Organisation des SEC de sécurité civile inscrit dans le plan NOVI , plan activé en cas de NOmbreuses VICctimes dans un même lieu et destiné à organiser les premiers soins.  Une simulation exceptionnelle par son ampleur, impliquant 200 personnes: pompiers, SAMU, centre hospitalier, forces de l’ordre, croix rouge… et des élèves de l’Institut en soins infirmiers d’Ajaccio jouant le rôle des victimes. Ces derniers ont pu durant cette journée saisir l’opportunité de mieux comprendre l’organisation des secours dans une situation de crise.
Toute la chaine de secours de Corse du Sud a été mobilisée, pour tester la chaîne d’activation d’alerte, l’organisation des secours, l’organisation de l'accueil des familles mais aussi dans le but d’améliorer la coordination des différents acteurs. Un entrainement nécessaire pour les forces de secours qui s’inscrivent ainsi dans un processus d’amélioration continu des interventions.
 

Deux phases distinctes pour un les moyens de communication et la coordination interservices
Digne d’un film catastrophe, le scénario retenu pour l’exercice du matin mettait en scène le décrochage d’une rampe de projecteurs venue s’écraser devant la scène, lors  d’un concert de variété au Palatinu  qui rassemblait un public important. L’évènement a alors généré un important mouvement de foule qui a fait de nombreuses victimes. Une situation quasi réelle.
 
La première phase s’est déroulée dès l’alerte donnée, avec la montée en puissance des moyens de secours par l’activation du plan ORSEC NOVI. Immédiatement a eu lieu la mise en place du PMA et du poste de commandement avancé, ainsi que l’activation du Centre Opérationnel Départemental et des cellules de crise ARS/CHA/Ville d'Ajaccio (dont des élus)/ Préfecture (15 personnes) et Collectivité de Corse.
Un axe dit axe rouge jalonné par les forces de l’ordre et une escorte de motards, a été dégagé, permettant à une noria de véhicules sanitaires de se positionner entre le point d’accident et l’hôpital.
 
L’après-midi, lors de la seconde phase, l’exercice a continué par l’acheminement des victimes et l’accueil des familles  au CHA. Consolidation de la liste des victimes, communication, établissement des points de situation, accueil des victimes, travaux d'enquête judiciaire ont constitué la dernière étape.
 
Services et organismes ayant participé à l’exercice
Préfecture
Collectivité de Corse
Mairie d’Ajaccio
SIS 2A
SAMU
Gendarmerie et police nationale
DDSP (Direction Départementale de la Sécurité Publique)
ARS
DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer)
CHA
IFSI
CUMP cellule d’urgence médico-psychologique
CIAS (Centre intercommunal d’Action Social)
Croix Rouge





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie