Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Jacques Lucchini : "Le lycée agricole de Sartène doit retrouver une image positive."


Rédigé par Marie MAURIZI le Lundi 23 Juillet 2018 à 22:11 | Modifié le Lundi 23 Juillet 2018 - 23:30


Dans un communiqué de presse, Jean-Jacques Lucchini président du conseil d’administration du lycée agricole de Sartène et conseiller à l’Assemblée de Corse pour le groupe Femu a Corsica a tenu à apporter des précisons sur de récents articles concernant le lycée agricole de Sartène, parus dans la presse ces derniers mois.


Lycée agricole de Sartène
Lycée agricole de Sartène
Ces articles concernaient le décès d’un jeune interne, et dont l’enquête judiciaire est en cours, et une enquête administrative diligentée par l’inspection générale de l’agriculture qui n’a relevé aucun dysfonctionnement.
Jean-Jacques Lucchini affirme que le lycée agricole de Sartène est un établissement d'avenir, qui vit grâce aux projets qu’il met en place pour la jeunesse Corse, et qui contribueront à redonner une image positive du lycée agricole de Sartène.

Le texte
 "Deux articles, parus dans la presse locale, se sont référés au décès dans des conditions dramatiques d’un jeune interne, ainsi qu’à une affaire de harcèlement et de brimades, pour mettre en cause le fonctionnement et l’état des locaux du lycée agricole de Sartene

Elu territorial Femu a Corsica, composante de la majorité territoriale « Pè a Corsica », et à ce titre élu président du conseil d’administration du lycée agricole depuis peu, agriculteur de profession par ailleurs, je souhaite à cet égard porter à la connaissance de l’opinion publique un certain nombre d’éléments.

Concernant le décès du jeune Jean-Toussaint, ce drame nous a tous bouleversés et endeuillés. Dès ma prise de fonction en qualité de président du CA du lycée, j’ai contacté la famille du jeune homme pour l’assurer de ma solidarité et de mon soutien, en mon nom propre et au nom du personnel du lycée et de la Collectivité de Corse.

J’ai également fait part à ses parents du fait que nous contribuerions totalement et sans réserve à l’enquête judiciaire et me suis engagé à informer la famille si des éléments nouveaux venaient à être portés à ma connaissance.

Aujourd’hui, aucun élément objectif ne me permet de penser qu’il aurait pu y avoir des maltraitances ou du harcèlement. Si des éléments nouveaux en ce sens apparaissaient, j’en ferais immédiatement part. Je continuerai avec détermination à aider à la recherche de la vérité, et si d’éventuelles responsabilités étaient mises à jour, j’en informerai les autorités compétentes en toute loyauté, particulièrement pour cette famille qui vit le pire des drames.

Parallèlement à l’enquête judiciaire en cours, une enquête administrative a été diligentée par l’inspection générale de l’agriculture : elle n’a relevé aucun dysfonctionnement et a permis de confirmer que la vie scolaire fonctionne de manière satisfaisante, que les élèves et les apprentis sont accueillis en toute sécurité, que le climat est serein et que l’établissement est bien tenu.

De façon plus globale, dès notre arrivée aux responsabilités, en décembre 2015, la majorité territoriale a voulu montrer que les jeunes représentent l’avenir de la Corse et que leur formation et leur éducation sont pour nous une priorité majeure. A ce titre, nous avons pris en compte en urgence, l’état de délabrement du lycée agricole.

La décision de rénover l’internat a été un des premiers actes politiques du Président Gilles Simeoni et de l’ensemble du Conseil Exécutif de Corse.

Les travaux étant en phase d’achèvement, il sera inauguré dès la rentrée de septembre.

Il faut savoir que toutes les salles ont été refaites à neuf (salles d’informatique, d’étude, TV, de repos) ainsi que les chambres à coucher et les sanitaires.
Les chambres des surveillants ont été équipées de la vidéo surveillance et de systèmes d’alarmes très performants.

En ce qui concerne le fonctionnement du lycée, tous les matins un appel permet de relever les absences.
En cas d’absence, les parents sont immédiatement prévenus par SMS. Si les absences non excusées sont répétitives, l’élève est convoqué devant le conseil de discipline et les parents sont reçus par le conseiller principal d’éducation et la directrice.

En cas de suspicion d’atteinte physique ou morale à l’intégrité d’un élève, la gendarmerie est saisie et la justice suit son cours.
Les problèmes soulevés par les douloureux épisodes, évoqués dans les articles de presse, ont donc été pris en compte et des réponses précises y ont été apportées.
Notre souci majeur est la sécurité, le bien être des élèves et la réussite scolaire.

Sur ce dernier point, nous accueillons des jeunes attirés et motivés par les métiers liés à l’environnement et aux filières agricoles, et d’autres qui peuvent arriver chez nous en situation de difficulté et d’échec scolaire.
L’objectif est de permettre à tous de réussir. Objectif largement atteint, puisque, à travers les conditions pédagogiques et d‘accueil (notamment les classes à effectifs réduits et le suivi personnalisé), les résultats obtenus cette année par notre établissement sont encourageants avec un taux de 79% de reçus.

Par exemple, pour le BTS ACSE, corrigé au niveau national, 7 élèves sur 8 ont obtenu leur diplôme.
Mon objectif en qualité de président est de défendre l’image de notre lycée, et de lui permettre de jouer son rôle d’outil majeur au service de la jeunesse, dans les meilleures conditions.

Avec le soutien financier de la Collectivité de Corse, du Président MORTINI pour l’ODARC et de la Conseillère Exécutive Josepha GIACOMETTI en charge de la formation, nous avons initié un grand projet pour que le lycée agricole de SARTENE, qui est celui de tous les corses, deviennent la vitrine de l’excellence pour l’agriculture de demain.

La réhabilitation de l’exploitation agricole du lycée est en cours avec la construction de deux bâtiments de 600 m2. Le premier un bâtiment photovoltaïque abritera la nouvelle salle de traite et le stockage du fourrage. Les consultations devraient être engagées dès la rentrée de septembre.

Le deuxième bâtiment abritera :
- un atelier de transformation laitière (fromage type sartenais, pâtes molles, yaourts etc),
- un atelier de transformation charcutière (salage à froid, salle de repos pour les jambons, séchage mécanique avec hydrométrie, salle souterraine d’affinage),
- un atelier de découpe bovin-ovin avec mise en barquette sous vide,
- une cuisine aménagée avec autoclave, pour les pâtés et confection de plats cuisinés en lien avec le Projet Alimentaire Territorial du PETR Ornano-Taravo-Valinco-Sartenais « un piattu in più ».
Par ailleurs, ces locaux neufs innovants et relevant des dernières normes seront mis à dispositions des élèves, des agriculteurs et des particuliers.

Ils permettront également de mettre en place une formation de boucher, qui faisait défaut en Corse faute de locaux.
Enfin un projet de pépinière couveuse porté par le Pôle d’Equilibre Territorial Rural et son Président Paul-Jo CAITUCOLI, en lien étroit avec le lycée et le centre de recherche de l’ODARC à Altiani verra le jour sur le domaine de Cupabia, nouvelle propriété de la CdC. Il permettra aux jeunes qui veulent s’installer en caprin de pouvoir continuer en pépinière couveuse après la fin de leur cursus au lycée.
L‘objectif sera de les former en conditions réelles et de leur laisser le temps de constituer leur foncier et leur troupeau en race locale.
Ces projets nous allons les porter pour notre jeunesse et contribuer ainsi à redonner une image positive du lycée agricole de Sartène, grâce à l’implication de toute la communauté éducative, et notamment de l’ensemble du personnel, très motivé.

Nous espérons attirer de nombreux jeunes vers ces beaux métiers de l’agriculture et donner toutes garanties aux parents qui nous confient leurs enfants.
L’agricultura hè a noscia cultura ! Allora, tutti insemu, cuntruimu è rinfurzemu u nosciu liceu agriculu di Sartè, d’oghji è di dumani."

 
Jean-Jacques Lucchini, président du conseil d’administration du lycée agricole de Sartène, conseiller à l’Assemblée de Corse pour le groupe Femu a Corsica.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie