Corse Net Infos - Pure player corse



Grève à la Méridionale : les transporteurs corses songent au chômage technique


Livia Santana le Mardi 14 Janvier 2020 à 15:09

Depuis le vendredi 10 janvier, le mouvement de grève de La Méridionale paralyse les ports de Marseille et de Corse. Les transporteurs routiers sont les premiers touchés par ces actions. Si la situation ne se débloque pas rapidement certains d'entre eux pourraient avoir recours au chômage technique.



Jean-Marie Maurizi, président du syndicat des transporteurs corses s'inquiète fortement de la situation.
Jean-Marie Maurizi, président du syndicat des transporteurs corses s'inquiète fortement de la situation.
Les temps sont durs pour les transporteurs routiers. En décembre dernier, la grève contre la réforme des retraites avait mobilisé les dockers qui bloquaient les marchandises au port de Marseille. Aujourd'hui c'est au tour de la Méridionale de bloquer les bateaux à quai.   Une situation qui, à très court terme, risque d'être difficile à géré pour les transporteurs de marchandises. 

Le chômage technique en ligne de mire 
Face à ces mouvements de grève, les transporteurs ont été pris de court et ne peuvent plus assurer les liaisons entre la Corse et le continent.
Selon Jean-Marie Maurizi,  président du syndicat des transporteurs de Corse, 95% des marchandises sont coincées entre Marseille et l'île de beauté. Une perte financière de plusieurs milliers d'euros pour la trentaine de compagnies de transport présentes en Corse.
Jean-Marie Maurizi est inquiet. " En décembre nous avons essayé de travailler tant bien que mal, mais là ce n'est plus possible. Nous ferons des efforts jusqu'à vendredi matin mais s'il n y a pas de déblocage d'ici là nous serons obligé de mettre des employés au chômage technique." 

Le secteur du transport représente plus de 2 000 salariés sur toute la Corse. Chaque jour entre 80 et 100 remorques arrivent sur l'île en provenance du continent. A bord de celles-ci, matériel de construction, du bitume mais aussi l'approvisionnement pour les grandes surfaces. Jean-Marie Maurizi est catégorique. "Les magasins sont logés à la même enseigne. Si les navires sont bloqués, il y aura peut-être quelques semi-remorques qui passeront par l'Italie mais le plus gros de la marchandise sera bloqué sur le continent."  

"Je demande l'arrêt de la grève et la sagesse des personnes qui bloquent. Je ne veux pas entrer dans le conflit des uns et des autres mais si ça continue nous risquons de rentrer dans le conflit." prévient  le président du syndicat des transporteurs de Corse . 

Ce mardi 14 janvier en fin d'après-midi, Jean-Marie Maurizi devait participer à une réunion à la chambre de commerce, pour décider de la conduite à adopter face au mouvement.

Les semi-remorques sont bloqués sur le port de Bastia. Photo : Caméra CCI Bastia.
Les semi-remorques sont bloqués sur le port de Bastia. Photo : Caméra CCI Bastia.



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047