Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA : Un match référence face à Troyes (3-1)


Rédigé par Antoine Astima le Vendredi 10 Mars 2017 à 21:59 | Modifié le Samedi 11 Mars 2017 - 00:06


Auteurs de leur meilleure prestation de la saison, les Ajacciens, au réalisme retrouvé, ont logiquement dominé Troyes, pourtant candidat à l’accession (3-1). Un succès qui permet au Gazelec de se hisser dans la première moitié du championnat et d’assurer quasiment son maintien. Reste, désormais, à venir jouer les trouble-fêtes dans le premier tiers du tableau…


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Ligue 2 29e journée
GFC Ajaccio-Troyes
Stade Ange Casanova
GFCA-Troyes 3-1 (3-0)
Temps frais
Terrain, en bon état
Pelouse correcte
Eclairage satisfaisant
Spectateurs : 1000 environ
Arbitre : M. Rouinsard assisté de MM Bremont et Cravo
Buts : Court (2e), Giraudon (42e c.s.c.), Kemen (45e)
Niane (87e) pour Troyes
Avertissements : Cordoval (55e) pour Troyes
Court (85e) pour le GFCA


GFCA
Elana- Campanini (Mahon 80e), Houtondji, Bréchet, Mombris- Mulumba- Ducourtioux (cap.) (M’Changama 73e), Kemen, Benrhama, Court- S.Cissé (Maah 82e)- ent : J.-L ; Vannucchi


ESTAC
Kamara- Samassa, Martial, Traoré, Giraudon (Hérelle 46e), Traoré- Nivet (cap.) (Thiago 80e), Azamoum, Dingome, Darbion Niane (65e)- Grandsir, Tinhan- ent : J.-L. Garcia

Quasiment en roues libres dans la compétition, le GFCA aborde sa deuxième réception consécutive toujours privé de Tshibumbu, Poggi, Lemoigne, Clerc et Diedhiou, auxquels viennent s’ajouter Youga, suspendu. Retour de Yohan Court dans l’entrejeu. Jean-Luc Vannucchi a décidé de lancer dans le grand bain, le jeune Thibaud Campanini sur le flanc droit de la défense. Après la lanterne rouge vendredi dernier, c’est Troyes, candidat à l’accession qui débarque à Mezavia. Pour les Ajacciens, l’objectif consiste à libérer un collectif qui a du mal à enchaîner une série, alternant le bon et le moins bon.
En quarante-cinq minutes, le GFCA va faire taire ses détracteurs et réaliser sans nul doute sa prestation la plus aboutie de la saison. Grâce à un pressing très haut, beaucoup de mobilité, de qualité dans les passes, les « rouge et bleu » vont d’entrée, marquer leur territoire. Et cela ne va guère tarder à payer. Décalé par un Kemen en habit de gala, Yohan Court s’infiltre et ouvre le score d’une frappe sèche avec la complicité du poteau (2e). On joue depuis moins de trois minutes et l’adversaire vient déjà de mettre un genou à terre. On est même proche du KO trois minutes plus tard quand une frappe de Kemen heurte le poteau gauche de Samassa, archi battu (7e). Et l’ESTAC dans tout ça ? Il reste dans ses petits souliers, essuie, comme il peut, les déferlantes « rouge et bleu » avant, peu à peu, et grâce à sa grande qualité de jeu, de refaire surface. Sur un tir de Grandsir, Bréchet doit suppléer son gardien (15e). Malgré les efforts de Nivet, l’ESTAC ne parvient que très rarement à prendre à défaut une défense corse très solide. En contre, les Ajacciens mettent le feu à l’instar de Court et Benrhama, insaisissables. Les situations vont se multiplier sur le but de Samassa mais le réalisme dans la dernière passe fait défaut. Un réalisme enfin au rendez-vous avec un déboulé de Benrhama ponctué d’un centre que Giraudon propulse dans ses propres filets (41e). Qui plus est à un moment crucial. L’adversaire plie une deuxième fois mais il faut une parade exceptionnelle d’Elana pour éviter la réduction du score sur une volée de Martial (44e). Au contraire, une nouvelle percée de Court permet à ce dernier de centrer pour Kemen qui allume Samassa pour la troisième fois (45e). 3-0 à la pause, du jamais vu à Mezavia.
Au retour des vestiaires, les Troyens s’efforcent de faire le siège du but ajaccien. Le Gaz tient bon durant un gros quart d’heure avant que le match ne baisse en intensité. Le GFCA gère tranquillement son avance et se contente d’opérer en contre. Les minutes défilent sans qu’il ne se passe grand-chose à l’exception du brouillard, invité surprise au stade Ange Casanova. En toute fin de rencontre, les Troyens ramènent parviennent à réduire le score par Niane, qui, servi par Tinhan, vient tromper Elana de près (87e).
Le GFCA tient là son match référence et se hisse, de nouveau, dans le top huit du classement. A confirmer vendredi prochain à Orléans.
 




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse