Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Troyes à Mezzavia : Un seul objectif, la victoire !


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Samedi 13 Février 2016 à 10:20 | Modifié le Samedi 13 Février 2016 - 10:33


N’en déplaise à certains, le match nul concédé face à Guingamp samedi dernier est resté en travers de la gorge à bon nombre de supporters… Excès de confiance ? Manque d’efficacité à l’approche des buts plus sûrement. Toujours est-il que les bretons ont obtenu ce qu’ils étaient venus chercher. Cela dit, le GFCA aura au moins mis fin à l’hémorragie qui le vidait de sa substance et c’est une bonne chose qui a été confirmée deux jours après par une victoire en Coupe de France. Il reste cependant à confirmer ce retour « aux affaires » par un succès contre Troyes ce soir au stade Ange-Casanova. C’est impératif


 Le match, chacun en est conscient, ne constituera pas une simple formalité. Il n’est que de se souvenir de la semaine dernière à Bastia, où le SCB n’a jamais été très à l’aise face à la lanterne rouge. Un avertissement qui doit être pris en considération. Thierry Laurey l’a confirmé, vendredi, lors de sa conférence d’avant match :
« Nous n’avons pas plus de pression contre Troyes ce soir que contre d’autres adversaires,  à l’extérieur comme samedi prochain à Toulouse ou à la maison. Il va falloir néanmoins être performant, avoir plus d’envie. Le côté positif c’est que pour une fois, nous avons un jour de récupération supplémentaire par rapport à Troyes. On peut considérer cela comme un avantage mais ce n’est pas ça qui va faire la différence. Celle-ci se fera sur la capacité à bien entamer le match et à être performant sur les 90 minutes et porter une animation qui soit adaptée aux conditions de jeu. »
Il est vrai que chaque match a sa vérité et ce n’est pas parce que le GFCA rencontre la lanterne rouge qu’il va aller au combat la fleur au fusil !  D’autant plus que l’adversaire de ce soir, éliminé de la Coupe de France, va véritablement se lâcher. C’est surtout de cela dont il faudra se méfier. L’équipe prépare d’ores et déjà la saison prochaine et les candidats sont nombreux à vouloir rester au club…
 
Se mettre en mode efficacité !
Il y a du mieux depuis quelques jours et l’on a pu se rendre compte que le jeu évolue en faveur du GFCA malgré le nul concédé face à Guingamp. La victoire en coupe l’a confirmé et le classement actuel plus encore si on l’étudie de près et l’on se rend compte que le regroupement d’une bonne dizaine d’équipes est possible. Chacun va défendre âprement ses positions et tous les matches seront difficiles. Cela, les Ajacciens le savent, comme ils savent qu’ils n’ont plus droit à l’erreur. Voilà le sentiment de l’entraîneur :
 
« On arrive dans la dernière ligne droite et chaque point va avoir une importance capitale. Que ce soit contre Troyes ce soir ou Toulouse la semaine prochaine, voire les autres équipes, il faut qu’on se mettre dans un mode efficacité. Je rappelle qu’il n’y a aucune pression particulière ; il s’agit de pratiquer le meilleur football possible au vu des conditions. Lorsqu’on tombe sur certaines pelouses c’est un peu plus compliqué que sur d’autres. C’est un peu plus facile de jouer à Guingamp que chez nous, c’est une évidence… »
En matière de pelouse, il y a fort à parier que ce soir ce sera très difficile compte tenu des pluies qui se sont abattues hier à Ajaccio. On se pose même la question de savoir si la rencontre pourra avoir aura lieu dans de telles conditions ? 
 
- Au stade du Roudourou, les joueurs ont effectué une deuxième mi-temps plus en rapport avec leurs qualités de fin d’année, à savoir rapides et efficaces. Le régime s’est avéré supérieur. Est-ce votre avis ?
-Tout à fait, l’équipe a mieux joué, même si l’équipe en face était de catégorie inférieure. Mais elle menait un but à zéro à la  mi-temps. Il faut s’en souvenir. On a vu jeudi soir une équipe de CFA qui a souvent trimballé une équipe d’Europa Ligue. J’ai beaucoup de respect pour ces équipes. Quelques fois, une carrière se joue sur pas grand-chose et j’ai vu des garçons talentueux. Ça se joue vraiment à pas grand-chose, avec en toile de fond la volonté et l’efficacité qui fini par payer. Nous nous en sommes rendu compte face à St Malo comme Marseille face à Trélissac. C’est vrai, en, deuxième mi-temps on a retrouvé cette joie de jouer qui fait plaisir à voir. Jeu intéressant, rapide, efficace bien entendu. »
 
Arbitres : deux poids deux mesures…
Le groupe qui a joué mardi à Guingamp sera pratiquement le même ce soir. Avec Djokovic en plus. Mis à part Grégory Pujol et Tshibumbu, toujours blessés - ce dernier pourrait être du déplacement à Toulouse la semaine prochaine - tous les autres sont à la disposition du coach. Rappelons que la commission de discipline, qui s'est réunie jeudi soir a semble-t-il eu la main lourde pour Amos Youga, qui a été condamné à trois matchs de suspension ferme. Kader Mangane de son côté, a été sanctionné d'un match ferme "suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle". Thierry Laurey a déclaré à ce propos :
«Je constate que Youga prend trois matches alors même que le joueur adverse qui a blessé l’un de nos joueurs avec les conséquences que l’on sait prend le même tarif. Je me dis qu’il y a du souci à se faire. Je ne vais pas mettre en cause la violence de l’acte mais en attendant, on se rappelle que l’an dernier, Filippi, pour avoir blessé un joueur avait pris six matches. Je suis désolé de rappeler cela mais il y a aujourd’hui deux poids deux mesures. C’est lamentable ! »
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 10:53 Ajaccio : L'hôpital Eugénie fête Noël

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse