Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-En Avant Guingamp (0-0) : C'est Guingamp qui réalise la bonne affaire !


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Samedi 6 Février 2016 à 22:48 | Modifié le Samedi 6 Février 2016 - 23:04


Trois défaites et 10 buts encaissés en quelques semaines, ça fait mal au compteur ! Une baisse de régime entamée à domicile contre Reims. Depuis plus rien. Le GFCA se devait de réagir pour cette rencontre face à Guingamp, cette vieille connaissance qui s’est refait une santé dans le même laps de temps. Travail, causeries, mises au point, il fallait y croire et redresser la barre face aux Bretons, c’était en tout cas le message des supporters samedi soir au stade Ange-Casanova, venus nombreux (environ 3 500) soutenir leur équipe avec beaucoup d’enthousiasme et d’encouragements. Guingamp était venu à Ajaccio avec la ferme intention de ramener un petit quelque chose. Il a atteint son but. Le GFCA est loin du sien et derrière ça se resserre dangereusement


Chaudes les premières minutes de cette rencontre avec une forte poussée des Ajacciens partis à fond de train, un peu comme le Guingampais Mathis, auteur d’une méchante faute sur Tchimbubu, resté à terre. Une faute grossière qui incita l’arbitre à sortir le jaune pour se raviser peu après et signifier au joueur la direction des vestiaires avec un carton rouge à la clé. L’attaquant du GFCA, sérieusement touché, cédait d’ailleurs sa place à Zoua.
Malgré une forte domination et des raids de plus en plus dangereux, les ajacciens avaient certes pris l’ascendant mais n’arrivaient pas à conclure, sans doute par manque de réalisme car les occasions était réelles au cours des trente premières minutes. On regrettera le beau travail des attaquants ponctué par un superbe tir de Zoua un peu trop enlevé.
 
Manque de réalisme…
S’il est vrai que le GFCA retrouvait petit à petit une certaine force offensive, il manquait cette petite touche finale dans la conclusion d’attaques souvent brouillonnes, il faut bien le reconnaître. Cela était fort regrettable dans la mesure où les ajacciens, en supériorité numérique, semblaient à même de bousculer cette défense rugueuse mais tout autant prenable malgré un léger recul du milieu de terrain venu prêter main forte. Les Bretons tenaient bon et organisaient leur jeu dans le contre pour tenter des percées face à un bloc local bien regroupé autour de Mangane et ses deux lieutenants.
Ce qu’il a le plus manqué aux ajacciens c’est un jeu plus posé au milieu du terrain, un patron pour organiser et distiller des ballons. Cela aurait été certainement plus efficace que ces longs ballons dominés de la tête la plupart du temps par une rampe de défenseurs bien plus athlétiques. 
Voilà en tout cas 45 minutes particulièrement stériles à 11 contre dix, qui donnaient à réfléchir aux locaux, lesquels se devaient de pousser plus fort encore pour sortir de cette mauvaise passe. Avec, en toile de fond, les résultats des clubs concernés par le spectre du bas du tableau. A ce niveau, ça n’était guère réjouissant au vu des scores à la mi-temps, mais bon…

… Et d’inspiration !
Les Ajacciens, c’est vrai, dominaient leur sujet et campaient littéralement dans la surface guingampaise, mais entre les maladresses et le manque d’inspiration, rassuraient Lossl sur sa ligne de but. On ne peut pas en vouloir à une équipe qui domine son sujet mais on doit à la vérité de dire qu’il est difficile de critiquer des gars qui se battent certes, mais qui bien trop souvent confondent vitesse et précipitation, pertes de balles et d’équilibre…
Force est de reconnaître que le GFCA a fait tout ce qu’il fallait pour surprendre Guingamp, de toutes ses forces et notamment dans les dix dernières minutes mais il a manqué visiblement de vice et de finesse en même temps. Ils auront tout essayé, de toutes leurs forces, mais en vain.
Hier soir, la bonne affaire c’était pour les Bretons.
La suite sera difficile, de plus en plus difficile.
 J.-F. V.  

La fiche technique

Gazelec Ajaccio : 0- Guingamp : 0
Arbitre : M. Turpin.
Avertissement à Ajaccio Touré (18').
Exclusion à Guingamp Mathis (8').
GFCA
Maury - Touré, Filippi, Mangane, Martinez, Sylla - Le Moigne (Ducourtioux, 73'), Poggi (Mayi, 79'), Djokovic - Boutaib, Tshibumbu (Zoua, 13').


Guingamp
Lössl - Jacobsen, Kerbrat, Sorbon, Dos Santos - Salibur (Coco, 83'), Mathis, Sankharé, Giresse - Briand, Erding (Privat, 65'). 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 10:53 Ajaccio : L'hôpital Eugénie fête Noël

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse