Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Amiens-L'œil du technicien : La rubrique d'après-match de Baptiste Gentili


Rédigé par Baptiste Gentili le Mercredi 28 Septembre 2016 à 09:02 | Modifié le Mercredi 28 Septembre 2016 - 09:25


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui dissèque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Mardi soir il a assisté à GFCA-Amiens


GFCA-Amiens-L'œil du technicien : La rubrique d'après-match de Baptiste Gentili
L'analyse de la soirée
Le match idéal pour relancer le GFCA avec tout simplement la réception de l'équipe surprise de cette ligue 2.
Amiens promu qui n'arrête pas d'étonner et qui de ce fait dans cette rencontre se révèle être un véritable test pour les ajacciens après leur déconvenue nîmoise.
Jen-Luc Vannucchi, vraisemblablement mécontent du comportement de son équipe va changer non seulement son plan de jeu mais aussi modifier sa composition d'équipe avec le retour de Brechet et Ducourtioux titularisés d'entrée.
Ces choix semblent donner raison au coach ajaccien car le Gazelec  montre un tout autre visage que vendredi dernier et dans un 4X3X3 novateur les rouges et bleus se montrent les plus actifs et les plus dangereux en ce début de rencontre se créant les meilleures occasions de but et prenant l'ascendant sur un adversaire solide mais prudent.

Les Picards bien regroupés laissent cependant peser la menace du contre sur la défense locale grâce à des attaquants rapides et très habiles.
C'est alors qu'à la 30' l'arbitre de la rencontre commet une erreur de jugement en expulsant Youga, auteur d'une intervention plus spectaculaire que méchante, et qui ne méritait vraiment pas le rouge.
Sans le vouloir M. Rouinsard  allait donner une tout autre tournure à la rencontre.
En effet bien que cette première mi-temps se termine sur un score vierge avec en plus un temps additionnel de 9 minutes en raison d'une altercation sur les bancs de touche, le GFCA réduit à dix va dès le début du second acte subir le jeu de son adversaire.


Amiens, en supériorité numérique, va alors prendre littéralement le jeu à son compte et pousser les diables rouges dans leur dernier retranchement et fort logiquement va ouvrir le score à la 60 minute concrétisant ainsi sa domination.
Un revirement de situation qui laisse envisager le pire pour le Gaz qui petit à petit perd pied dans un match qui semblait être largement à sa portée.
Mais nous n'étions pas au bout de nos surprises puisque une nouvelle décision de l'homme en noir, certainement sous forme de compensation, allait de nouveau carrément inverser le cours de ce match.
Lefort, le défenseur Amiénois, était prié de regagner lui aussi les vestiaires à 20 minutes de la fin rééquilibrant numériquement les deux équipes.
A partir de là, les coéquipiers Louis Poggi, totalement transfigurés, vont littéralement changer de comportement et imposer un tout autre rythme à la partie mais surtout à leurs adversaires sous
l'impulsion de Ducourtioux et Tshibumbu.
 

Après que le premier nommé eut trouver par deux fois les montants,c'est au petit attaquant de poche du Gazelec que reviendra l 'honneur d'égaliser sur une demi volée parfaite mettant ainsi les deux équipes à égalité 84ième minute.
Les insulaires terminant ainsi le match en boulet de canon poussant le leader dans ces derniers retranchements afin d'arracher une victoire qui semblait un moment inespérée.
1 à 1 score final, l'important est surtout que le GFCA sait en partie rassuré.

 

Les plus
Ducourtioux et Brechet dans le onze de départ c'est déjà un plus à mon sens, l'expérience et la qualité de ses deux leaders me semblent indispensables à cette équipe.
Changer son dispositif et ainsi tenter autre chose est à mettre au crédit de l'entraineur ajaccien, l'équipe beaucoup mieux équilibrée dans cette configuration tactique à onze contre onze a bousculer le leader et a montrer des choses très intéressante au niveau du jeu.
En face une équipe sans grand génie mais très habile dans la contre attaque avec des joueurs rapides
et très incisifs. Une grande complicité entre les joueurs, un groupe soudé qui surfe sur la dynamique de la montée en ligue 2 : on sent un groupe soudé, sans complexe.
Pratiquant un jeu simple, sans fioritures et en allant vite vers l'avant Amiens surprend et peut continuer à le faire


Les moins
Le GFCA a semblé anéanti après l'expulsion de Youga même si l'on peut comprendre qu'à dix c'est compliqué. Mentalement l'équipe s'est éteinte.
La révolte a sonné qu'après l'expulsion de Lefort, alors que souvent à dix une équipe arrive à se sublimer les joueurs ajacciens ont semblé ne plus croire en leur chance.
Est ce une simple impression ? Ou bien une réelle faiblesse mentale dans le groupe la suite la saison
nous en dira plus.
Les visiteurs,  quant à eux, à mon sens n'ont pas su gérer leurs temps forts et leurs temps faibles. Incontestablement ils auraient pu tuer le match en étant en supériorité numérique et n'ont pas su le faire.
Tout comme certainement par manque d'expérience, ils n'ont pas réussi à contenir le sursaut des Ajacciens et conserver leur but d'avance se montrant d'un très fébriles et d'un seul coup faciles à battre.





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse