Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Core in Fronte et Aiutu Paisanu appellent à un rassemblement à Coti Chjavari devant la maison de Gabriel Attal


La rédaction le Jeudi 4 Avril 2024 à 07:42

Core in Fronte et Aiutu Paisanu organisent ce dimanche 7 avril à 14h30 un rassemblement devant la résidence secondaire du Premier ministre Gabriel Attal pour dénoncer les méthodes répressives de l'État français envers les militants nationalistes, tout en exigeant la libération de Stéphane Ori, emprisonné à Paris.



La conférence de presse devant le Palais de Justice de Bastia. Crédit photo Core in Fronte
La conférence de presse devant le Palais de Justice de Bastia. Crédit photo Core in Fronte
A l’appel Core in fronte et Aiutu Paisanu une centaine de personnes se sont simultanément réunies ce mercredi devant le palais de justice de Bastia et la préfecture d'Ajaccio pour dénoncer la répression dont sont victimes les militants nationalistes et appeler à un rassemblement devant la résidence secondaire du Premier ministre Gabriel Attal  à Coti Chjavari dimanche 7 avril prochain.

Au cours de prises de parole les deux mouvement ont dénoncé les "méthodes d'interpellation violentes de l'État français", et souligné "le caractère répressif" de l'arrestation de Stéphane Ori et son transfert à Paris sans préavis à sa famille et à ses proches. Pour eux, ces actions témoignent "d'une volonté délibérée de l'appareil judiciaire de réprimer les aspirations à l'indépendance et à la liberté pour la Corse."

Au-delà de l'emprisonnement de Stéphane Ori, dont Core in fronte et Aiutu Paisanu exigent la libération immédiate, le deux mouvements nationalistes dénoncent une intensification de la répression : "les procès FIJAIT se poursuivent, des militants nationalistes font l'objet d'assignations à résidence en dehors de l'île, et les condamnations financières pleuvent, atteignant parfois des dizaines de milliers d'euros lors de certains procès. De plus, les violences policières survenues lors des manifestations de 2022 restent impunies, ce qui suscite une indignation croissante parmi les militants nationalistes." soulignent-ils.
 
Face à cette situation "intenable", Core in fronte et Aiutu Paisanu appellent "à l'unité stratégique de l'ensemble du Mouvement National corse" pour obtenir la reconnaissance des droits historiques du peuple corse, soulignant que "la répression est incompatible avec le dialogue et ne peut constituer une solution à une question politique." Ils mettent en garde contre les tentatives de "museler et de marginaliser le mouvement indépendantiste corse" affirmant que "la lutte pour la libération nationale et l'émancipation citoyenne et sociale doit se poursuivre." Les deux mouvements exigent l'arrêt immédiat de la répression sous toutes ses formes. "La solution ne peut être que politique. Si l'État français veut s'engager sur une autre voie, il en assumera l'entière responsabilité de son échec", mettent-ils en garde. "Le peuple corse est prêt à le rappeler, y compris dans la rue."