Corse Net Infos - Pure player corse

Conférence de rentrée du GFCA : Une autre aventure commence…


Rédigé par José Fanchi le Samedi 27 Juin 2015 à 20:03 | Modifié le Dimanche 28 Juin 2015 - 00:44


Il règne une certaine sérénité au GFCA. Joueurs et dirigeants semblent totalement détendus comme on a pu le constater hier en fin de matinée à l’occasion de la première conférence de presse. Lentement, mais sûrement, le club se fait sa place au soleil de l’élite et prépare activement la saison de Ligue 1 qui va débuter dans quelques semaines. Le passage de l’ombre à la lumière semble s’être fait dans de parfaites conditions. Le point avec le président Olivier Miniconi


Olivier Miniconi et Fanfan Tagliaglioli (Photos Maryline Santi)
Olivier Miniconi et Fanfan Tagliaglioli (Photos Maryline Santi)
On était en train de se poser la question : Rien de nouveau au GFCA ? Eh bien oui, justement, le premier recrutement de la saison vient d’être confirmé. Il s’agit de l’ex tourangeau Alassane Touré, 26 ans, qui vient de signer un contrat de deux ans avec le GFCA. Pour le reste, les dirigeants ajacciens sont en contact avec un certain nombre de joueurs de l’hexagone - ou ailleurs - mais rien n’est officiel pour l’heure. Donc pas de supposition, le mieux est de les laisser travailler. Le club est en discussion avancée avec un défenseur central et un milieu de terrain confirmés de Ligue 1. A suivre donc…
« Merci d’être venus aussi nombreux, nous voici de nouveau réunis après notre belle aventure de la saison dernière. Je voudrais dans un premier temps rendre hommage à l’un des nôtres qui vient de disparaître. Il s’agit de Jean-Baptiste Scaglia, ancien joueur du club qui a participé à la grande aventure des années soixante. Jean-Bati vient de nous quitter, c’était un grand monsieur, c’était mon ami d’enfance, il va beaucoup nous manquer » a souligné Fanfan Tagliaglioli, le président d’honneur du GFCA. Le tout en langue corse.
 
Une mécanique (déjà) bien huilée…
Il a présenté cette réunion qui s’est articulée autour de quatre points bien spécifiques : le budget, les investissements, la billetterie et les ambitions sportives.
Au niveau du budget, Olivier Miniconi a pris le relais pour évoquer ces points essentiels de la « nouvelle vie » du GFCA parmi l’élite nationale. Le chiffre d’affaires réalisé lors de la saison dernière s’est élevé à 5,284 millions d’euros, en progression avec les prévisions initiales (4, 535 millions d’euros).
Cette année, le prévisionnel atteint les 13,8 millions d’euros avec la licence club accédant (2,187 millions) et une 17 place au classement (1,673 million) synonyme de maintien : « Il va sans dire qu’en cas de non obtention de la licence club accédant et de rétrogradation, la couverture des charges serait pratiquement acquise avec un chiffre d’affaire de 10 millions d’euros… »
 
Pour ce qui est des investissements, le GFCA poursuit naturellement son programme d’investissement entamé lors de la saison 2012/2013 avec :
-1,5 million d’euros au cours de la saison 2012/2013, à savoir l’homologation niveau 1 du stade Ange Casanova
-300 000 euros au cours de la saison 2013/2014 pour la réfection de la pelouse et l’acquisition de différents matériels
-300 000 euros au cours de la saison 2014/2015 pour la création d’un terrain d’entraînement et l’acquisition de matériels divers.
 
 
Le GFCA propriétaire du stade
 En ce qui concerne la saison en Ligue 1 :
 - 3 millions d’euros HT d’investissement sont prévus pour l’acquisition du stade Ange Casanova et du terrain Adoma pour 1,3 million avec les frais de mutation
-La pause d’une pelouse synthétique (Classement FIFA 2 étoiles) sur le terrain « Jojo Biggi » à la Sposata, en juillet, stade qui sera homologué en niveau 5 et dédié à l’école de foot du GFCA. Le stade pourra accueillir également des rencontres des équipes U 17 et U 19.
-1,350 million d’euros seront investis sur le stade Ange Casanova  pour la construction d’une nouvelle tribune côté route d’environ 1600 places qui sera couverte à l’automne. Différents aménagements liés à l’amélioration de l’accueil des spectateurs (fauteuils etc…) à la sécurité, d’autres acquisitions liées à l’obtention de la licence club accédant (écrans géants, groupes électrogènes, banc de touche, bâche de protection) sans oublier l’amélioration des espaces presse (60 places), l’aménagement d’un parking, les espaces VIP avec une centaine de places supplémentaires, soit 300 M² d’espace hospitalité.
 
Olivier Miniconi a précisé en outre : « Le financement de ces investissements sera réalisé ainsi : 1 million d’euros HT au moyen d’un crédit cédant sur 10 ans par la CCAS Corse, 200 000 euros au moyen d’un crédit cédant sur deux ans par la société Adoma, 1,8 million d’euros au moyens de la capacité d’autofinancement dégagée par l’exploitation et des contrats de crédit bail sur divers matériel. Au total, à l’issue de la présente saison, 5,1 million d’euros d’investissement auront été réalisés sur les quatre derniers exercices, dont 85% auprès d’entreprises locales sans oublier le travail des bénévoles… »
 
Côté billetterie à présent, avec ce rappel : depuis le 1er janvier, le taux de TVA relatif à la billetterie est de 5,5% . Auparavant, aucun taux de TVA ne s’appliquait, ce qui constitue une perte sèche pour le club.
La campagne d’abonnement débutera le 6 juillet prochain au stade Ange Casanova et à la boutique du club, située au 2 du cours Grandval (ouverture le 2 juillet). Elle se déroulera de la façon suivante :
Anciens abonnés : du 6 au 15 juillet inclus. Réduction de 10% de la carte.
Nouveaux abonnés : A compter du 16 juillet
Tarif réduit : destiné aux enfants de moins de 16 ans, aux personnes handicapées. Le club mettra en vente une quantité indéterminée d’abonnement à tarif réduit. Présentation d’une carte d’identité.  Les abonnements pourront être réglés en trois fois sans frais. 
 
Le maintien bien sûr !
Quatrième axe, tout aussi important que les trois autres, les ambitions du club.
Ce ne sera pas une sinécure, chacun en est pleinement conscient. Les exemples ne manquent pas, bien au contraire, mais chacun doit savoir ce qu’il fait. Le GFCA entend saisir sa chance, à savoir le maintien en Ligue 1 et bien figurer dans les deux coupes nationales, cela malgré le petit budget du club. Pour ce faire, le staff a été renforcé avec, autour de Thierry Laurey, entraineur général en poste depuis février 2013, qui vient de signer pour deux nouvelles saisons, Christian Versini et Fabien Lefèvre, entraineurs adjoints, Franc Mary, entraineur des gardiens, Jean-Jacques Robert, médecin du club, Sébastien Lopez, préparateur physique, Julien Corvisier et Adrien Barbe, kinés du club, Jérôme Agostini, ostéopathe, Frédéric Rossi, intendant.
En ce qui concerne l’effectif de l’équipe professionnelle, 13 joueurs sur les 14 que le staff souhaitait conserver se sont réengagés, à savoir :
Louis Poggi, (2 ans), Clément Maury (2 ans), Jules Goda (2 ans), Rodéric Filippi (1 an), Pabli martinez (2 ans), Jerémy bréchet (2ans), David Ducourtioux (2 ans), Grégory PUjol (2 ans), Mohamed Larbi (2ans), John Tshibumbu (2 ans), Kevin Mayi (2 ans), Khalid Boutaib (2 ans), Amos Youga (2 ans).
 J. F.

Capu à capu avec Olivier Miniconi

Olivier Miniconi et Fanfan Tagliagoli
Olivier Miniconi et Fanfan Tagliagoli
Comme l’ont fait d’autres dirigeants avant lui, Olivier Miniconi a très vite imposé son sérieux et ses compétences au sein du GFCA. Il a d’ailleurs grandi avec et, qui sait, avait-il l’intention un jour d’en être un dirigeant. Passionné par le foot, passion maîtrisée cela va de soi, il a réussi à imposer sa façon de voir les choses, d’avoir autour de lui des gens sérieux et appliqués, de fixer des objectifs et de les tenir, en clair de jouer pleinement son rôle. Il a tenu parole, ils lui ont fait confiance et le résultat est flatteur.

Des investissements lourds certes, mais pour aller de l’avant, pour du durable ?

« On ne s’est pas engagés pour une saison, c’est le moins que l’on puisse dire. Nous avons engagé beaucoup d’argent, plus de 5 millions d’euros, et ce n’est pas fini. Le gros du travail aujourd’hui c’est d’ériger cette tribune côté route et nous ferons en sorte qu’elle soit prête pour la première journée de championnat car on y travaille jour et nuit et, plus tard, elle sera ouverte, sans doute en fin d’année. Chacun est à sa place, chacun fait son travail.
 
La licence club, est-ce que le club va en bénéficier ?
« Par rapport aux simulations qui ont été faites, nous sommes engagés avec la certitude de l’obtenir, et nous conservons bon espoir d’y arriver. Il ne faut pas oublier qu’elle génère plus de deux millions d’euros supplémentaires et vous n’êtes pas sans savoir que pour un club comme le nôtre, c’est hyper important.
 
Et avec les collectivités locales, qu’espérez-vous ?
« Nous sommes actuellement en négociation avec les trois collectivités, certaines nous ont reçu mais nous attendons un peu plus de certitudes pour pouvoir communiquer sur ce sujet. Quoi qu’ilc en soit, elles se sont engagées à aider le club car le championnat de Ligue 1 a ses exigences et les collectivités ont toujours été nos partenaires privilégiés. Cela nous aidera à poursuivre la construction du club et à le maintenir sur cette voie… »
 
Et le budget pour cette saison ?
« Le budget présenté à la DNCG est de 13,8 millions d’euros avec la licence club accédant, un peu plus de deux millions d’euros, sans oublier la 17 e place, signe de maintien (un million et demi d’euros). Il convient tout de même d’appliquer le principe de prudence car ce sont des éléments variables avec l’incertitude liée à ce type de rentrée. Tout est fait pour que ça ne devienne pas une saison catastrophique financièrement. Le club fera face à ses engagements. »
 
Le budget a été doublé par rapport à la saison dernière, mais il demeure « petit » face aux autres clubs ?
« Ce sont les droits télé qui augmentent, l’apport de nos sponsors, les trois collectivités, quoi qu’il en soit, ça demeure un « tout petit » budget de Ligue 1.
 
A noter pour information que le budget du club, qui s’élève à 14 millions d’euros, est le 20e budget de Ligue 1. Le 19e, est celui d’Angers, il s’élève à 23 millions d’euros. On peut effectivement mesurer l’écart entre les deux clubs ?
 «Angers est une grande ville qui accueille en moyenne 15 000 spectateurs, les subventions sont autrement plus importantes, sans oublier les ressources publicitaires. Rappelez-vous il y a 5 ans, le GFCA a débuté la saison CFA contre Martigues à Mezzavia, et il y avait 350 spectateurs. Que de chemin parcouru depuis !
 
Vous voilà dans le grand bain aujourd’hui ?
« Nous avons travaillé avec sérieux et application, le gens qui dirigent le club sont des gens passionnés et censés. Nous poursuivons la construction de notre club.
 
Envisagez-vous d’autres partenaires ?
« Certainement. Nous avons des discussions ci et là car le club est devenu attractif du fait de son statut un peu particulier en Ligue 1. On souhaite développer nos ressources au niveau du sponsoring. » 



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse