Corse Net Infos - Pure player corse

Collision maritime : Prévenir tout risque de pollution au Nord du Cap Corse


Rédigé par le Mercredi 10 Octobre 2018 à 20:26 | Modifié le Mercredi 10 Octobre 2018 - 21:23


Les divers moyens engagés à 28 km au Nord du Cap Corse afin de limiter les risques de pollution et de procéder à la désincarcération du navire roulier tunisien Ulysse et porte-conteneurs chypriote CLS Virginia poursuivent sans relâche leur travail depuis l'accident survenu dimanche


@MarineNationale
@MarineNationale
Ainsi mercredi les moyens français et italiens ont continué à collecter les hydrocarbures relocalisés par les vols de Falcon 50 de la Marine nationale au nord-ouest de la zone de la collision.
Pour l’heure, près de 150 m3 de mélange hydrocarbure/eau de mer ont été récupérés, et stockés au fur et à mesure sur le Brezzamare (bâtiment de l’agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) pour être retraités plus tard dans une filière adéquate indique la préfecture maritime de Méditerranée


Pour la journée de jeudi, les opérations de récupération d’hydrocarbures vont se poursuivre. Un vol de Falcon 50 de la Marine nationale et d’un avion des Douanes vont permettre la relocalisation des différents segments d’hydrocarbures restant et réorienter le travail en mer des moyens de collectes français et italiens.

Par ailleurs, les experts en charge du chantier de désincarcération ont été amenés sur place à bord du Pluton, bâtiment de la Marine nationale, et de l’Abeille Flandre qui est à proximité de la zone de collision depuis dimanche.
Il s’agit de marins-pompiers de Marseille, de plongeurs de la Marine nationale et d’architectes navals de la société SMIT. Une première plongée sous coque a été effectuée mercredi soir.
Les suivantes, qui doivent reprendre ce jeudi n si la météo le permet, doivent permettre de proposer au préfet maritime de la Méditerranée un plan d’action sur les modes opératoires à mettre en œuvre pour les opérations de désincarcération. Ces réflexions se font en coordination étroite avec les représentants des armateurs qui restent associés à la prise de décision souligne encore la préfecture maritime.


Dans le même temps, un barrage anti-pollution a été mis en place autour des deux navires, l’Ulysse et le Virginia. Il doit permettre de prévenir tout risque de pollution supplémentaire qui pourrait s’échapper des cuves du Virginia lors de ces opérations.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie