Corse Net Infos - Pure player corse

Chambre régionale de Métiers et d'Artisanat : François-Marie Ottaviani présente sa liste « A voce di l’artisgiani »


Pierre-Manuel Pescetti le Lundi 13 Septembre 2021 à 20:30

Ce lundi 13 septembre à Corte, François-Marie Ottaviani, candidat à la présidence de la Chambre régionale de Métiers et d’Artisanat (CMA) présentait sa liste « A voce di l’artisgiani ». Une candidature soutenue par l’U2P dont il a obtenu l’investiture avec pour axes principaux la formation, l’implantation des artisans dans le rural et leur réintroduction dans les centres-villes.



La liste A voce di l'artisgiani ce lundi 13 septembre à Corte. Crédits Photo : François-Marie Ottaviani
La liste A voce di l'artisgiani ce lundi 13 septembre à Corte. Crédits Photo : François-Marie Ottaviani
La campagne est bel et bien lancée. Deux candidats s’opposent pour un seul fauteuil, celui de président de la nouvelle Chambre régionale de Métiers et d’Artisanat qui a vu le jour en janvier 2021, suite à la fusion des deux chambres départementales. Une première élection régionale pendant laquelle les 18 000 artisans de Corse sont invités à élire leurs représentants et leur président, du premier au 14 octobre prochain.

François-Marie Ottaviani, artisan taxi à Ajaccio, ancien président de la CMA de Corse-du-Sud et de la chambre régionale se présente, fort de son expérience passée, sous la bannière de l’U2P dont il vient d’obtenir l’investiture. S’il se présente comme un homme de dialogue, il a à cœur de rapidement faire avancer les dossiers pour préparer la chambre régionale à ses défis futurs. « Mon principal défaut ? Je suis impatient et j’aime que les choses avancent vite. C’est aussi une qualité non ? » interroge-t-il. Sa liste est composée de 35 personnes « issues de l’ensemble du territoire et représentant tous les corps de métiers de l’artisanat » explique François-Marie Ottaviani. Son programme, il le veut tourné vers la jeunesse et une formation professionnelle répondant aux besoins de l’artisanat insulaire tout en mettant en priorité la sortie de crise et l’aide apportée aux artisans les plus fragiles.

Sortie de crise

« Le rôle de la CMA est aujourd’hui d’accompagner les artisans vers la sortie de crise. La chambre a les moyens techniques et humains pour cela » explique le candidat. Objectif, servir de guide aux artisans dans les méandres des aides entrant dans les dispositifs du Plan Relance et s’appuyer sur les partenariats déjà existants avec certaines banques pour obtenir des prêts intéressants. François-Marie Ottaviani veut également endosser le rôle de négociateur entres les artisans et les organismes gouvernementaux tels que l’URSSAF et les Impôts. « Personne ne doit rester sur le bord de la route » prévient-il.

Renforcer les CFA et les tourner vers l’avenir

« Comme c’est le cas aujourd’hui pour les chambres, ce serait bien que nos deux Centres de Formation des Apprentis (CFA) n’en fasse plus qu’un » propose le candidat. Dans son viseur, la régionalisation des deux centres pour offrir une formation répondant aux besoins de tout le territoire. « Cela ne sert à rien de former des jeunes s’il n’y a pas d’emplois à la clé. Nous devons tenir compte des besoins des secteurs d’activité et regrouper certaines formations sur un seul et même site pour plus d’efficacité » explique François-Marie Ottaviani.

Ancien président de la CMA de Corse-du-Sud il a eu a géré le CFA d’Ajaccio, renommée Amparà, qui appartient en totalité à la chambre. Centre de formation auquel il a voulu appliquer une vision tournée vers l’avenir : « Avec les équipes de la chambre départementale, nous avons développé des ateliers spécialisés dans les énergies renouvelables et la fibre optique disposant d’équipement à la pointe de la technologie ».

Intégrer les organisations professionnelles dans certains projets

François-Marie Ottaviani a choisi d'être "la voix des artisans".
François-Marie Ottaviani a choisi d'être "la voix des artisans".
Pour François-Marie Ottaviani « les organisations professionnelles comme l’U2P doivent être plus impliquées dans la formation initiale et la formation professionnelle ». Selon lui, elles doivent jouer un rôle plus prépondérant dans la transmission des informations à la chambre, « car elles sont au plus près du terrain » et se concerter avec les adhérents pour que certains deviennent formateurs. « C’est ce que j’ai fais en Corse-du-Sud avec le syndicat des taxis dont je suis aussi président. Grâce à un partenariat, tous les ans, deux artisans taxis forment les nouveaux arrivants. Cela nous évite de faire appel à des formateurs venus du continent, ce qui nous coûte deux fois plus cher » explique l’ancien président de la chambre de Corse-du-Sud.

De l’artisanat en ville et dans le rural

« Il faut réintroduire l’artisanat dans les centres-villes » martèle François-Marie Ottaviani. Réintroduire, le mot est choisi avec précaution. Selon le candidat, l’artisanat a disparu des centres-villes historiques, surtout à Ajaccio. Solution proposée : dialoguer avec les maires et apporter des propositions comme la location à prix modérés des locaux inoccupés pour des artisans qui débutent.

Lire aussi : Présidence de la chambre régionale de métiers et d’artisanat de Corse : deux candidats pour un fauteuil

Autre cheval de bataille, la place de l’artisanat dans le rural. « Un artisan qui part d’un village c’est une famille qui s’en va, des commerces et des services publics qui ferment et des écoles qui sont condamnées » argumente le candidat. Pour lui, la solution se trouve, outre dans l’amélioration des moyens techniques dans les villages tels que le réseau mobile, dans la création d’un statut fiscal particulier à ces artisans du rural.  

Président à 100 %

Prendre la tête de la chambre régionale après la fusion des chambres départementales ne sera pas chose aisée. « Un président régional a une charge de travail énorme. Je m’y suis préparé » prévient François-Marie Ottaviani. S’il est élu, il compte bien laisser de côté son activité de taxi « pour être disponible à 100 %. Je prévois l’embauche d’un salarié dans ma société de taxis pour me remplacer ».

Lire aussi : Chambre régionale de Métiers et d'Artisanat : Jean-Charles Martinelli a présenté « Una strada per l'artisgiani »

Les deux listes concurrentes sont officiellement dans la course. Rendez-vous le 14 octobre pour connaître le nom du nouveau président de la CMA régionale qui officiera pendant 5 ans.

La liste « A voce di l’artisgiani »

François-Marie Ottaviani
Antoine Piacentini
Madelaine Mondoloni
Frédéric Masia
Pascale Manfredi
Yvan Allegrini
Alexandre Musso
Josiane Colomb-Bereni
Mireille Bisson Piacentini
Paul Pantalacci
Anthony Napoli 
Jean-Paul Pieri
Jean-Marc Bellini
Marielle Hazet 
Aline Giammertini
Louis Neri
Antoine Saoletti
Joseph Cantoni
Karine Bianco
Emmanuelle Gualmini
Simone Rinieri
Jérôme Andreani
Monique Gualtieri
Rita Codaccioni
Sébastien Acquaviva
Patrick Sarrazin
Jean-Pierre Longo
Pauline Riolacci
Saveria Geronimi
Jean-Dominique Ceccaldi
André Crastucci
Franck Zannoni
Fanny Morel
Nathalie Billet
Raphael Wailliez
 














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047