Corse Net Infos - Pure player corse

Assassinat de L'Ile-Rousse : l'autopsie de Julie Douib sera pratiquée à Bastia


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 4 Mars 2019 à 17:51

L'autopsie du corps de Julie Douib, 35 ans, mère de deux enfants, assassinée dimanche à son domicile de l'Ile-Rousse devrait être pratiquée dans le courant de la semaine à Bastia. La garde à vue de l'auteur présumé des faits, Bruno Garcia, 43 ans ex-compagnon de la victime, a été prolongée.





Au lendemain de cet horrible assassinat de l'ILe-Rousse qui a coûté la vie à Julie Douib, 35 ans, originaire de Seine-et-Marne, secrétaire et créatrice de mode, abattue  par son ex-compagnon,  l'émotion est toujours aussi grande dans la cité paoline et bien au delà.
La colère, mais aussi cette impuissance à n'avoir pu éviter le pire, se lit sur tous les visages de ses amies mobilisées pour lui rendre hommage.
Dimanche en début de soirée, comme cela a été dit, la dépouille mortelle de Julie Douib a été transportée à la morgue du Centre Hospitalier de Bastia, dans l'attente de l'autopsie qui devrait être pratiquée dans les prochains jours, alors qu'une enquête de flagrance "pour homicide volontaire sur ex conjoint" était ouverte et confiée à la Brigade de Recherches de Calvi, en collaboration avec des officiers de police judiciaire de l'Ile-Rousse.


Ce lundi, en fin de matinée, on apprenait que la garde à vue de Bruno Garcia, qui s'est présenté dimanche à la gendarmerie peu après les faits en indiquant avoir tiré sur son ex compagne, a été prolongée de 24 heures, le temps pour les enquêteurs de recueillir tous les éléments de cet assassinat et surtout de comprendre ce qui a pu se passer pour en arriver là.
Selon les témoignages de ses amies entendus sur place, Julie Douib, qui vivait en union libre avec Bruno Garcia et qui était séparée depuis le mois d'octobre 2018, n'arrêtait de dire qu'elle vivait un enfer, que les menaces et altercations étaient de plus en plus nombreuses, au point de dire : " Il va finir par me tuer".
Toujours selon son entourage, elle s'était rendue à deux reprises à la gendarmerie pour faire part de cette situation qui devenait insoutenable.
Contactée en début de soirée Caroline Tharot, procureure de la République à Bastia confirmait la prolongation de garde à vue de l'auteur présumé et l'autopsie de la victime qui sera pratiquée en fin de semaine.
Elle indiquait également  le caractère conflictuel de la séparation ayant entraîné la saisine d'un juge aux affaires familiales qui avait fixé la garde des deux enfants, Tony et Luccas, âgés de 8 et 10 ans au domicile du père, dans l'attente des résultats d'une enquête sociale.

Sur les faits qui se sont déroulés ce dimanche 3 mars au 2e étage de l'appartement de la Résidence de la mer où Julie vivait depuis sa séparation, dans un premier temps, il semble établi que la victime  aurait reçu une balle dans le poignet gauche alors qu'elle se trouvait vraisemblablement dans l'entrée de l'appartement puis d'être blessée au front alors qu'elle tentait de se réfugier sur la terrasse et, enfin, d'être touchée par une balle de calibre 9 mm sur le côté droit du ventre. Des marques de strangulation auraient également été constatées mais seule l'autopsie qui sera pratiquée à Bastia pourra déterminer avec précision les circonstances de cet assassinat.
Ce qui est certain, c'est qu'a l'arrivée des secours, Julie Douib avait cessé de vivre, laissant derrière elle  Anthony et Luccas privés de l'amour de leur mère.
En cette effroyable circonstance, la rédaction de Corse Net Infos, présente à sa famille et à toutes les personnes que ce deuil afflige ses sincères condoléances




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude